Les actus

La Région change de braquet avec son Plan Vélo

Pour favoriser les déplacements « verts », la Région amplifie ses aides à l’achat d’un vélo, son soutien à la réalisation de pistes cyclables et accentue les liens avec le réseau régional des transports liO. Elle prévoit d’engager 13 M€ dès 2021 et 65 M€ dans les 5 ans.

Avec le « Plan régional vélo, intermodalités et nouvelles mobilités », la Région veut favoriser la pratique du vélo pour tous
Avec le « Plan régional vélo, intermodalités et nouvelles mobilités », la Région veut favoriser la pratique du vélo pour tous

Le vélo, c’est bon pour la forme, bon pour l’environnement, et parfait pour respecter la distanciation par temps de Covid-19. Organisatrice des « mobilités actives » depuis la loi d’orientation des mobilités (LOM) fin 2019, la Région Occitanie veut changer de braquet et favoriser la pratique du vélo pour tous. Ainsi un « Plan régional vélo, intermodalités et nouvelles mobilités » fait partie du nouveau projet de société « Green New Deal », adopté en novembre. Première déclinaison, le dispositif régional d’intervention en faveur des mobilités cyclables a été voté par les élus régionaux le 17 décembre. La Région engagera 13 M€ dès 2021 et programme 65 M€ sur les 5 prochaines années.

Des aides à l’achat

L'éco-chèque mobilité́, un coup de pouce pour l'achat d'un vélo à assistance électrique
L’éco-chèque mobilité́, un coup de pouce pour l’achat d’un vélo à assistance électrique

La Région intervient sur toute la chaîne « vélo » : aide à l’achat, soutien à la réalisation de pistes cyclables, services autour des gares…
Au rayon des aides à l’achat, elle veut dépasser 40 000 éco-chèques d’ici cinq ans. L’Eco-chèque mobilité se décline déjà en prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) et un Bonus Forfait mobilité durable [1]. Nouveautés : les abonnés annuels des trains liO pourront obtenir 100 € pour acquérir un vélo pliant et la Région financera 50 % (jusqu’à 1000 €) d’un vélo adapté aux personnes à mobilité réduite. Une enveloppe de 500 000 € financera ces mesures.

4 500 km de pistes

La Région veut financer un réseau de 4 500 km de pistes cyclables, véloroutes et de voies vertes
La Région veut financer un réseau de 4 500 km de pistes cyclables, véloroutes et de voies vertes

Côté infrastructures, la priorité va à la création de pistes cyclables sécurisées, avec une participation de la Région portée jusqu’à 50%. Nouveauté : le soutien aux pistes cyclables touristiques, avec une prise en charge jusqu’à 33% du coût. La Région veut financer un réseau de 4 500 km de pistes cyclables, véloroutes et de voies vertes.
Le saviez-vous ? Toutes les rames financées par la Région sont équipées d’espaces vélo. Pour booster la complémentarité train-vélo, la Région vise 100 % des points d’arrêts équipés de stationnements vélo d’ici 5 ans. Une enveloppe de 490 000 € financera 200 box et arceaux dans 125 gares dans les 18 mois. En outre, des lignes d’autocars liO vont expérimenter le transport de vélos toute l’année, des stationnements vélos sécurisés…

Soutenir la filière

La Région appuie aussi l’essor de l’économie du vélo. Elle participé à la naissance en 2018 du cluster Vélo Vallée, premier de la filière en France. Ses appels à projets actuels font de la place à la « petite reine » : comme « Territoires Hydrogène » et l’appel à la relocalisation industrielle de l’Agence régionale ARAC. En outre, pour lutter contre le vol, la Région soutiendra à hauteur de 50 % les associations prenant en charge la gravure antivol. Le vélo bénéficiera aussi de l’éco-chèque « réparation » qui sera mis en place en 2021.

[1pour les salariés dont les employeurs ont adopté le Forfait Mobilités durables