AccueilJe m’informeLes actusDes investissements en hausse pour améliorer le (...)

Des investissements en hausse pour améliorer le quotidien des habitants d’Occitanie

Réunis ce jeudi 20 décembre à Montpellier, les élus régionaux ont approuvé quatre dossiers majeurs, dont le budget primitif 2019 ainsi qu’un Plan mariant mobilité « verte » et pouvoir d’achat. Deux plans d’actions largement construits avec les Occitans ont aussi été adoptés : le Pacte régional pour une alimentation durable et le Plan Montagne d’Occitanie-Terres de vie.

Les 158 élus régionaux ont adopté 4 dossiers majeurs lors de cette assemblée plénière, dont le budget primitif 2019
Les 158 élus régionaux ont adopté 4 dossiers majeurs lors de cette assemblée plénière, dont le budget primitif 2019

« Chargée, concrète et très attendue » selon Carole Delga, l’assemblée plénière du jeudi 20 décembre a permis aux 158 conseillers de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée réunis au Parc des expositions de Montpellier d’adopter le budget primitif 2019, complété d’un Plan d’actions en faveur de la mobilité, de l’environnement et du pouvoir d’achat qui sera déployé en avril. Deux autres dossiers majeurs ont été approuvés ce jeudi : le Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie et le Plan Montagne Occitanie-Terres de vie 2018-2025.

 

Des investissements en croissance dans le budget 2019

Sur 3,61 milliards d’euros de budget 2019, l’investissement dépasse 1,24 milliard, un gain de 5,3% par rapport à 2018.

Nous sommes toujours la Région qui investit le plus - 214 € - pour ses habitants, insiste Carole Delga. Le budget régional comprend des investissements pour tous les territoires et mise sur des filières porteuses de croissance et d’emplois.
JPEG - 73 ko

Premier poste, la mobilité bénéficie d’un engagement de 783 M€. Pour gagner la bataille de l’emploi, la Région met 502 M€ pour la formation professionnelle et l’apprentissage. Près de 402 M€ sont fléchés vers l’éducation et la jeunesse (la Région investit 1 380 € par an et par lycéen). Le soutien des entreprises et de l’économie de proximité bénéficie de 186 M€, la transition écologique et énergétique de 105 M€, l’enseignement supérieur, la recherche et innovation 84 M€. L’engagement pour la culture et le patrimoine dépasse 94 M€. La Méditerranée profitera de 86 M€ (ports, croissance bleue et Plan Littoral 21) et l’économie touristique et le thermalisme de près de 62 M€.
Parallèlement, la Région maîtrise ses dépenses de fonctionnement, en croissance de 1 %. Ces dépenses permettent d’assurer notamment les services des TER et les transports scolaires, le fonctionnement des lycées et CFA, la formation des demandeurs d’emploi…

 

Un « pack » mobilité pour donner du pouvoir d’achat

C’est une délibération exceptionnelle qui marie transition énergétique et pouvoir d’achat. Oui, c’est possible ! lance Carole Delga.

JPEG - 139.7 koPour rendre les déplacements moins chers et plus écologiques, la Région a imaginé des mesures concrètes, telle la récompense de la fidélité des abonnés annuels TER. Ils bénéficieront en avril 2019 d’un mois gratuit, correspondant au reversement des pénalités payées par la SNCF à la Région. Pour accélérer la conversion du parc de véhicules, la Région lance un « éco-chèque mobilité » : elle accordera des primes à l’achat de voitures d’occasion électriques ou hybrides ou de vélos à assistance électrique. Une mesure ouverte à 1,3 million de foyers (les plus modestes). Sur un plan plus global, elle soutiendra le covoiturage, via le financement d’aires et de plateformes Internet de mise en relation des conducteurs. Elle accompagnera des plans de mobilité des entreprises et des collectivités. Voté ce jeudi, ce plan sera mis en œuvre en avril 2019.

 

Le Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie adopté

Nourries des réflexions de la concertation citoyenne, les 10 actions phares du Pacte régional pour une alimentation durable seront mises en place dès 2019Après une très large concertation à laquelle ont participé plus de 100 000 citoyens et professionnels, du printemps à l’automne 2018, les élus régionaux adoptent le Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie pour la période 2019-2023. Ses 10 actions-phares reflètent les 10 priorités surgies de la consultation citoyenne clôturée le 15 novembre.

Elles vont préserver notre patrimoine agricole et alimentaire exceptionnel, le développer, le valoriser, le faire connaître pour augmenter la consommation de produits régionaux, affirme Carole Delga.


Un budget spécifique de 5 M€ va nourrir le Pacte Alimentation, dont les mesures pourront aussi être cofinancées par des crédits européens Feader. Or la Région dispose de 404 M€ de Feader pour accompagner les agriculteurs, viticulteurs et entreprises agroalimentaires d’Occitanie. Pour poursuivre le dialogue entre la Région et les citoyens d’Occitanie sur l’alimentation, des appels à projets citoyens, des budgets participatifs, conférences et débats seront menés à l’avenir.

 

Un Plan Montagne d’Occitanie plein de vitalité

Le Plan Montagnes d'Occitanie-Terres de vie 2018-2025, doté de 8 axes forts, soutiendra la vitalité des zones de massif
Le Plan Montagnes d’Occitanie-Terres de vie 2018-2025, doté de 8 axes forts, soutiendra la vitalité des zones de massif
Crédits : Laurent Boutonnet - Région Occitanie

Après un travail remarquable de plusieurs mois du Parlement de la montagne souligné par Carole Delga, le Plan Montagne d’Occitanie-Terres de vie 2018-2025 a été adopté dans l’après-midi.

Il nous invite à inventer le futur de nos montagnes d’Occitanie, et notre ambition à moyen et long terme. Nous souhaitons qu’il constitue un laboratoire d’expérimentation, d’innovation et d’excellence en matière de développement local, largement ouvert à nos partenaires et acteurs de la société civile.


Ce Plan passera par huit axes : une montagne accueillante, formatrice, productive, protectrice de ses ressources, encourageant la mobilité, confortant son attractivité touristique, ouverte au monde et expérimentant des solutions innovantesD’ici à 2025, ce sont 800 M€ d’opérations qui devraient être fléchées vers les montagnes d’Occitanie. Première action : un appel à projets doté de 1 M€ sera lancé sur les tiers-lieux en zones de montagne.