AccueilJe m’informeLes actusLe Plan Montagne, un nouvel horizon pour des terres de (...)

Le Plan Montagne, un nouvel horizon pour des terres de vie

Devant le Parlement de la Montagne réuni ce jeudi 29 novembre à Saint-Girons en Ariège, la présidente de Région a dévoilé les axes du prochain « Plan Montagne d’Occitanie ». Il proposera un nouvel horizon pour une montagne « terre de vie », accueillante, ouverte et innovante. Un plan d’actions 2018-2025 sera soumis aux élus régionaux le 21 décembre.

La Vallée du Louron près de Loudevieille, dans les Hautes-Pyrénées.
La Vallée du Louron près de Loudevieille, dans les Hautes-Pyrénées.
Installé en janvier 2018, le Parlement de la Montagne a enrichi de ses travaux le Plan Montagne, qui sera soumis au vote de l'Assemblée plénière fin décembre 2018.
Installé en janvier 2018, le Parlement de la Montagne a enrichi de ses travaux le Plan Montagne, qui sera soumis au vote de l’Assemblée plénière fin décembre 2018.
Crédits : Sofiane BENSIZERARA

Des atouts, du potentiel et des talents, voilà le portrait des territoires de montagne dressé ce jeudi 29 novembre par la présidente de la Région devant l’assemblée plénière du Parlement de la Montagne à Saint-Girons en Ariège. Elle y a dévoilé les grandes lignes du futur Plan Montagne, dont la construction a été enrichie toute l’année par les travaux du Parlement de la Montagne, installé en janvier 2018 et qui a joué à plein son rôle de force de propositions et catalyseur de projets. Comme l’a établi la concertation, l’enjeu est de bâtir une montagne attractive, aux usages multiples, ouverte et innovante. Un enjeu majeur : Pyrénées et Massif Central occupent plus de la moitié du territoire, 12 des 13 départements disposent de zones montagneuses où vivent plus de 1,1 million d’habitants. La montagne est aussi un haut lieu touristique avec 3 millions de nuitées par an, possède une filière bois de 8 000 entreprises, une filière élevage de qualité, plus de 12 000 entreprises artisanales et des pôles industriels et d’innovation tels ceux de Tarbes, Alès ou de la Mécanic Vallée.

La présidente de Région Carole Delga a exposé les objectifs du Plan Montagne, ce jeudi 29 novembre, à Saint-Girons en Ariège.
La présidente de Région Carole Delga a exposé les objectifs du Plan Montagne, ce jeudi 29 novembre, à Saint-Girons en Ariège.
Crédits : Sofiane BENSIZERARA
Pour donner un nouvel horizon à une montagne vivante et dynamique, la Région se dote d’un Plan Montagne, avec l’Etat. Il mobilisera et fédèrera les acteurs des Pyrénées et du Massif Central en Occitanie. Nous trouverons ensemble le chemin vers le modèle de la montagne de demain, affirme Carole Delga.

Porté par la Région et l’État, le Plan Montagne associe étroitement les départements, communes, intercommunalités, et la Caisse des Dépôts dans une stratégie partagée. Un plan d’actions 2018-2025 sera proposé aux élus régionaux le 21 décembre. Ses huit axes visent une montagne accueillante, formatrice, productive, protectrice de ses ressources, encourageant la mobilité, confortant son attractivité touristique, ouverte au monde et expérimentant des solutions de mobilité, santé, logistique alimentaire, e-commerce, de promotion des massifs… 40 mesures seront déclinées en deux programmes de trois ans et un coût de 800 M€ d’opérations est visé sur six ans. Tout au long du processus, la parole sera donnée aux montagnards : le pilotage et la mise en œuvre du Plan Montagne continueront d’associer le Parlement de la Montagne chaque année.