Que choisir ?

Voie pro : 5 idées reçues

On entend beaucoup de choses sur la voie pro, sans vraiment en connaître la réalité ni les évolutions ces dernières années. Dépasse les clichés et laisse-toi surprendre !

Idée reçue no 1 : la voie pro est réservée aux élèves en difficulté

FAUX. On y va pour de bonnes raisons :

  • quand on a un projet de métier ou un intérêt bien affirmé : le numérique, le travail du bois… ;
  • parce qu’on veut déjà du concret et qu’on a aimé se frotter au monde du travail lors du stage de 3e ou au sein d’une classe de 3e prépa-métiers, parce qu’on veut apprendre en faisant, au contact de pros, en s’immergeant dans une entreprise… ;
  • parce qu’on veut se révéler en mettant à profit ses soft skills, comme la capacité de travail en équipe ou la créativité.

Idée reçue no 2 : cette voie est faite pour les élèves manuels

FAUX. Le choix est large : il existe plus de 90 spécialités de bac pro. Alors forcément, toutes les filières ne requièrent pas de compétences manuelles : c’est le cas par exemple du CAP agent de sécurité ou du bac pro cybersécurité, informatique et réseaux, électronique.

Idée reçue no 3 : on ne peut pas faire d’études supérieures après un CAP ou un bac pro

FAUX. Certains choisissent de travailler directement après leur diplôme, mais d’autres poursuivent : du CAP au bac pro, puis du bac pro à un BTS, un BUT, un DN MADE… et continuent même parfois jusqu’à un master.

Idée reçue no 4 : il faut savoir dès la 3e quel métier on veut faire

VRAI et FAUX. Pour les « super décidés », les CAP ou les bacs pro hors familles de métiers (bac pro optique lunetterie, CAP pâtissier…) sont une bonne option pour se former tout de suite dans la spécialité visée.
Mais beaucoup d’élèves n’ont pas les idées aussi arrêtées en fin de collège. C’est pour cela qu’une grande partie des bacs pro ont été regroupés en familles de métiers pour la classe de 2de, qui est l’occasion de découvrir un domaine et d’être accompagné pour choisir sa spécialité de 1re. Par exemple, la 2de métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique débouche en 1re sur 3 spécialités de bac pro : assistance à la gestion des organisations et de leurs activités, logistique ou organisation de transport de marchandises.

Idée reçue no 5 : cette voie n’est pas vraiment valorisée

FAUX. En témoigne la réforme récente de la voie pro et les nouvelles mesures mises en place, parmi lesquelles :

  • la rémunération des stages sous statut scolaire ;
  • de nouvelles formations proposées et d’autres rénovées en 2024, afin de mieux les adapter aux enjeux actuels (préservation de l’environnement, évolutions du numérique…) ;
  • la création d’un bureau des entreprises dans chaque lycée pro, pour rapprocher les élèves du monde professionnel ;
  • l’accompagnement personnalisé du projet pro pendant la terminale ;
  • la mise en place de nouveaux cours facultatifs : code, éloquence, philosophie…

Et pour te convaincre un peu plus, jette un œil aux parcours d’excellence des médaillés d’Occitanie aux finales nationales des WorldSkills 2023 (lien en fin d’article), une compétition des métiers entre jeunes professionnels de talent !