Les actus

Le nouveau millésime se prépare en Occitanie !

Les vendanges commencent particulièrement tôt cette année, les viticulteurs récoltant le fruit de leur dur labeur. Après une année marquée par le gel, la grêle et la sécheresse, les professionnels du secteur peuvent toujours compter sur la Région pour les soutenir.

Première région viticole de France, également première région pour la viticulture bio, premier vignoble mondial pour les vins sous appellation… Ça peut donner le vertige et pourtant cela témoigne du précieux savoir-faire de nos vignerons, hérité de l’Antiquité et sans cesse amélioré. L’influence des vins d’Occitanie, en France et dans le monde, s’explique également par l’ensoleillement exceptionnel de notre région. Il favorise naturellement la maturation du raisin, quand les 4 grands vents (mistral, tramontane, marin et d’autan) s’imposent comme un rempart naturel contre les maladies.

Chaud-froid au menu de la cuvée 2022

Les vendanges à la main sont désormais rares, mais certains vignobles perpétuent cette tradition, comme ici à Port-Vendres (66).
Les vendanges à la main sont désormais rares, mais certains vignobles perpétuent cette tradition, comme ici à Port-Vendres (66).

Malgré cette situation géographique des plus favorables, les vignobles d’Occitanie n’ont pas été épargnés par les aléas climatiques depuis le début de l’année. La canicule et la sécheresse ont ainsi obligé nos viticulteurs à vendanger particulièrement tôt. La récolte des blancs a commencé entre la fin juillet et début août, un record ! Le ramassage des rouges intervient un peu plus tard.

Dans certains domaines, les rendements sont malheureusement impactés par le gel, la grêle et les orages qui ont touché l’Occitanie. Des aides exceptionnelles ont rapidement été mises en place afin de soutenir les viticulteurs face à ces différents aléas climatiques. Depuis 2016, ce sont plus de 15 millions d’euros qui ont été mobilisés par la Région en soutien aux producteurs et exploitations victimes d’intempéries.

La vigne du futur

Face à la répétition de ces épisodes, il est nécessaire d’explorer les solutions. L’une d’elles est l’implantation de cépages résistants aux principales maladies et à la sécheresse. Grâce à leurs caractéristiques, ces variétés de vignes permettent de réduire l’usage des fongicides et d’assurer la compétitivité des exploitations. La Région a ainsi lancé en 2018 un plan ambitieux de déploiement des cépages résistants en collaboration avec les organisations professionnelles régionales. Elle y consacre 300 000 € par an.

De l’installation à la promotion, l’Occitanie aux côtés des producteurs

Depuis plusieurs années, la Région déploie une stratégie forte pour le développement de la filière vitivinicole d’Occitanie. Cette politique régionale s’articule autour d’un ensemble de dispositifs afin de soutenir les acteurs de la filière de l’installation à la commercialisation en passant par la production. Ainsi, plus de 10 millions d’euros sont apportés par la Région chaque année afin d’appuyer la filière.
Consulter les aides dédiées au secteur vitivinicole

Pour permettre à nos producteurs de mieux vivre et de s’adapter à la transition agroécologique, depuis 2016, la Région a doublé le budget dédié à l’agriculture. Une transition indispensable pour relever le défi du changement climatique et assurer notre souveraineté alimentaire.

Carole Delga, Présidente de Région.

Les vendanges en images !

L’Occitanie ce sont :

  • 273 000 hectares de vignes
  • 37% des surfaces viticoles bio françaises
  • 22 600 entreprises vitivinicoles
  • 1/3 des volumes de vins français
  • 51 vins AOP et 36 vins IGP