AccueilJe m’informeLes actusLe train à énergie hydrogène sous les projecteurs à (...)

Le train à énergie hydrogène sous les projecteurs à Tarbes

Chez Alstom dans les Hautes-Pyrénées, la Région a confirmé sa volonté d’expérimenter le déploiement des premiers trains à hydrogène, formidable opportunité pour le développement des transports en Occitanie. Mobilisée par sa stratégie de Région à énergie positive REPOS, la Région a engagé la construction de la filière hydrogène HyDéO.

À Séméac près de Tarbes, Alstom développe un train Régiolis bi-mode électrique / hydrogène qui réduit la consommation énergétique de 20 %.
À Séméac près de Tarbes, Alstom développe un train Régiolis bi-mode électrique / hydrogène qui réduit la consommation énergétique de 20 %.
Crédits : Sébastien Lapeyrere
Le site Alstom Transport emploie 850 personne à Séméac. C'est un centre de compétence global hydrogène.
Le site Alstom Transport emploie 850 personne à Séméac. C’est un centre de compétence global hydrogène.
Crédits : Sébastien Lapeyrere

Près de Tarbes ce mercredi 28 novembre, la présidente de Région a visité un haut lieu d’innovation sur le transports et l’énergie : le site Alstom Transport, employeur de 850 personnes à Séméac. Elle y a échangé avec le président d’Alstom France, visité les ateliers et rencontré les salariés de ce fabricant d’infrastructures de transport ferroviaire, l’un des premiers dans le monde. Centre mondial d’excellence pour les systèmes de traction, modules de puissance et appareillages, essais et mises au point, le site de Tarbes est aussi centre de compétence global hydrogène. L’industriel y développe la chaîne de traction d’un train Regiolis bi-mode électrique/hydrogène, présenté le 21 novembre par Alstom et proposé aux Régions, responsables des TER.

La Région a confirmé un financement de 3 M€ pour un démonstrateur qui sera testé sur une rame Régiolis Occitanie.
La Région a confirmé un financement de 3 M€ pour un démonstrateur qui sera testé sur une rame Régiolis Occitanie.
Crédits : Sébastien Lapeyrere

Mobilisée pour la transition énergétique, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est en pointe sur ce train hybride : elle a été la première Région à confirmer un financement de 3 M€ pour un démonstrateur qui sera testé sur une rame Régiolis Occitanie. Financé par Alstom, Sncf, les Régions Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Grand-Est, il réduirait de 20% la consommation énergétique, doit être opérationnel en 2020 et déployé en série en 2022. Au-delà, la présidente de Région a écrit au Premier ministre pour proposer l’expérimentation de trains à hydrogène en grandeur nature sur deux lignes d’Occitanie (Montréjeau-Luchon et Villefranche-de-Conflent-Latour-de-Carol).

Notre volonté est d’être la Région expérimentatrice pour le déploiement des premiers trains à hydrogène, confirme Carole Delga. Nous sommes la première région française à avoir adopté une stratégie globale et le plan opérationnel HyDéO pour intégrer l’hydrogène énergie dans la transition énergétique, le développement économique, du territoire et de ses infrastructures. Filière porteuse d’emplois, de dynamisme et d’innovation, l’hydrogène appuie notre ambition de devenir la 1ère région à énergie positive d’Europe à l’horizon 2050.
La Région a financé la formation "Installateur réseau 100% Fibre optique" de 12 demandeurs d'emploi
La Région a financé la formation "Installateur réseau 100% Fibre optique" de 12 demandeurs d’emploi
Crédits : Scheiber Frédéric - Région Occitanie

L’hydrogène n’a pas été la seule technologie d’avenir abordée à Tarbes : la fibre optique, stratégique pour les territoires, était aussi d’actualité. Soutenu par la Région, le Plan Très Haut Débit des Hautes-Pyrénées confié à Orange concerne 93% des logements et son déploiement a besoin de main d’œuvre qualifiée. A l’Ecole des métiers de la Chambre de métiers et d’artisanat, la présidente de Région a rencontré la première promotion d’« Installateur réseau 100% Fibre optique » montée pour 12 demandeurs d’emploi. La Région a activé le dispositif FIER (formation individuelle pour l’emploi et le recrutement) pour financer cette formation, au bout de laquelle les stagiaires seront engagés en emplois durables par les entreprises partenaires.