Les actus

Les élus accélèrent les décisions sur les mobilités, l’hydrogène et la culture pour tous

Il a été beaucoup question de transports et d’aide à la mobilité lors des votes de la Commission permanente du 13 juillet. Objectif : faciliter encore et toujours les déplacements des habitants, dans un souci d’égalité, d’économie et d’écologie.

Les élus régionaux ont adopté de nombreuses mesures lors de cette commission permanente, afin de faciliter les déplacements des habitants
Les élus régionaux ont adopté de nombreuses mesures lors de cette commission permanente, afin de faciliter les déplacements des habitants

Les lignes Montréjeau-Luchon et Toulouse-Auch sur de bons rails !

Interrompue depuis huit ans, la ligne Montréjeau-Luchon va être rouverte à la circulation à l’horizon 2024

De nouveaux dossiers avancent depuis les Etats Généraux du Rail et de l’Intercommunalité (EGRIM) , où la Région a clairement fait de l’investissement sur lignes ferroviaires sa priorité. En effet, la ligne de montagne Montréjeau-Luchon (hautes vallées du Comminges), qui est interrompue depuis 8 ans en raison du mauvais état de la voie, va être transférée de l’Etat à la Région Occitanie. Objectif : rouvrir la liaison qui fera l’objet d’une expérimentation écologique avec des rames hybrides à moteurs électriques.
Autre priorité définie dans le Plan Rail : l’amélioration de la desserte ferroviaire Toulouse-Auch (manque de place aux heures de pointe, fréquence des trains insuffisante, retards et suppression de dessertes, etc.) Une étude d’avant-projet d’allongement des quais et d’amélioration du confort des gares et haltes va être financée à parts égales entre l’Etat et la Région (soit 250 000 € d’investissement chacun).

Un service de covoiturage régional et des expérimentations sur les routes nationales

L’indemnisation du conducteur fera partie des premières actions mises en place dans le cadre du Plan régional de covoiturage

La Région lance un « Plan Régional de covoiturage » afin de compléter le maillage et l’offre de service des transports liO (train, car). Partager son véhicule, notamment sur les courtes distances (type domicile-travail), représente une véritable alternative, écologique et économique. La Région prendra en charge la coordination, les infrastructures, la tarification, et la communication. Dès l’automne 2022, de premières actions « coup de pouce » seront mises en place comme l’indemnisation du conducteur (1€ pour les premiers 10 km pour 1 €, puis 0,10 € par km supplémentaire) et l’élargissement (pour 5€ par mois) du titre d’abonnement train liO au covoiturage (expérimentation sur l’ouest toulousain).
Autre contribution pour assurer la mobilité de tous : la reprise des routes nationales pour lesquelles la Région va investir, afin, notamment, d’y faire installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques, garantir leur éco-conception ou encore assurer la résistance de ces infrastructures aux aléas climatiques. Elle vient ainsi de demander à l’Etat de récupérer la compétence, à titre expérimental, de 7 routes nationales (A68, RN20, RN22, RN88, RN116, RN125, RN320).

Hydrogène vert : l’acte 3 du plan validé

De nouvelles mesures pour le déploiement de l’hydrogène dans les transports ont été votées par les élus

Réduire les énergies fossiles (dont le gaz naturel) et diversifier nos sources d’approvisionnement est un impératif. L’Occitanie a décidé, dès 2017, de miser sur l’hydrogène afin de devenir une « région à énergie positive ». Trois ans après l’approbation du Plan Hydrogène Vert régional (143,5 M€) , la Région renforce ses interventions par de nouvelles mesures, appelées Acte III. Elle va notamment accompagner le déploiement de réseaux de transport d’hydrogène (type hydrogénoducs), structurer une filière régionale et soutenir le développement des carburants alternatifs (décarbonation des vols longs courriers). Par ailleurs, la Région lance un nouvel appel à projets pour soutenir le déploiement, par les collectivités et les acteurs privés, de nouveaux usages de l’hydrogène. La date de dépôt des candidatures est fixée au 31 octobre 2022.

« Culture partout et pour tous » : les dispositifs d’aide évoluent

Les critères des dispositifs d’aide évoluent, et prônent notamment l’éco-responsabilité et la parité femme-homme

Un an et demi après l’adoption de sa nouvelle stratégie « pour une culture partout et pour tous », la Région Occitanie adopte une série de nouveaux dispositifs d’aide afin de soutenir l’écriture d’œuvres audiovisuelles, les manifestations livres, les arts en scène et l’art contemporain. Il est notamment proposé de tenir compte du respect de la parité femme-homme dans les projets retenus, d’imposer des critères d’éco-responsabilités, d’encourager la diversité artistique ou encore de favoriser la présence artistique sur nos territoires de manière durable. Cette nouvelle stratégie comporte également un volet sur la sobriété environnementale dans le domaine de la culture. La Région a décidé de lancer un « Plan LED spectacle vivant » pour diminuer l’impact carbone des équipements lumière scéniques. 45 structures de l’ensemble de la région vont pouvoir bénéficier d’une enveloppe de 5 millions d’euros, confiée à Occitanie en Scène.