Les actus

À Montpellier, « Paul Va » innove pour mieux accueillir ses étudiants

Soutenue par la Région, l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 multiplie les travaux pour donner de meilleurs conditions d’études à ses 21 000 étudiants en arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales. Lors d’une visite de chantiers ce 3 octobre, la Région a confirmé s’engager sur la création de Nexus, future vitrine des « humanités numériques ».

De multiples travaux à l'Université Paul Valéry pour offrir aux étudiants toutes les conditions de réussites
De multiples travaux à l’Université Paul Valéry pour offrir aux étudiants toutes les conditions de réussites

«  C’est le plus grand chantier de transformation depuis la création de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3  », assure le président Patrick Gilli. Sur le campus de la route de Mende, les grues sont en pleine activité pour la rénovation des bâtiments B et C, la construction du learning center Atrium et du bâtiment des moyens généraux, l’agrandissement de la Maison des personnels.

La présidente de région Carole Delga, aux côtés de Patrick Gili, président de l'Université Paul Valéry
La présidente de région Carole Delga, aux côtés de Patrick Gili, président de l’Université Paul Valéry
Crédits : Laurent Boutonnet - Région Occitanie

La présidente de la Région a visité les travaux en cours ce jeudi 3 octobre en compagnie des responsables de l’Université, et abordé les futurs projets. Entre 2017 et 2024, 10 bâtiments sont programmés, dont la moitié sont soutenus par la Région. Ouvert en 1966 et labellisé patrimoine du XXe siècle, le campus conçu pour 6 000 étudiants reçoit aujourd’hui près de 21 000 étudiants en arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales.

Aux côtés de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, la Région investit pour la formation des étudiants. L’enseignement supérieur, comme la recherche, sont des clés pour répondre aux défis de demain , affirme Carole Delga.

Dès 2021, le projet "Nexus" permettra à tous les étudiants à partir de la licence de se former aux outils digitaux
Dès 2021, le projet "Nexus" permettra à tous les étudiants à partir de la licence de se former aux outils digitaux

L’Université, qui prépare à 240 diplômes, a complété son offre avec trois Diplômes Universitaires (Tremplin pour le Vietnam, Médiation des ressources documentaires et Passerelle-Etudiants en exil ) de plus en 2019. Surtout, elle lance le projet « Nexus » sur les humanités numériques, pour accompagner la digitalisation de ses disciplines et des métiers. Objectif : former à partir de 2021 tous les étudiants à partir de la licence aux outils digitaux grâce à dix modules de formations à distance, conçus par les enseignants. Nexus recevra 7 M€ sur dix ans du Programme des Investissements d’Avenir (PIA) et la Région veut s’impliquer fortement. Elle financerait La Fabrique, vitrine des humanités numériques de 1 200 m2, dotée d’un fablab et d’espaces de rencontres et d’expérimentation. Un investissement de 4,8 M€ sera soumis à la Commission permanente de décembre 2019.

Au-delà de l’immobilier, la Région a accordé entre 2015 et 2019 plus de 4,3 M€ à l’Université Paul-Valéry pour soutenir des dizaines de projets de recherche et d’événements scientifiques, financer des bourses doctorales et accompagner deux nouvelles formations à l’antenne de Béziers (800 étudiants). Pour donner aux jeunes d’Occitanie l’opportunité de poursuivre des études près de chez eux, la Région met 30% de son budget pour l’enseignement supérieur dans les universités des « villes d’équilibre », hors métropoles.

En savoir plus