Les actus

Convention citoyenne : les membres prennent la parole

Pour construire son Green New Deal, la Région a choisi de faire appel à ses habitants. Tirés au sort, les 100 citoyens de la Convention Citoyenne Occitanie se sont réunis durant deux sessions de travail. Leurs propositions seront soumises à un vote citoyen à partir du 16 octobre.

Réunis à deux reprises durant trois jours, 100 citoyens tirés au sort ont échangé afin de bâtir l’Occitanie de demain. Ensemble, ils ont élaboré des propositions sur des thématiques variées, correspondant aux compétences dont la Région a la charge. Ils ont pu rencontrer des experts lorsque cela leur a semblé nécessaire. Le 3 octobre, ils établiront leurs conclusions et la Convention Citoyenne se clôturera. Les propositions d’actions finalisées seront proposées au vote de tous les citoyens d’Occitanie à partir du 16 octobre. Le résultat de ce travail sera pris en compte dans le plan de transformation et de développement de la Région, le Green New Deal.

 

La parole aux citoyens

1ère session :

1ère session :

Lors de la première session, les membres ont réfléchi à la mission qui leur a été confiée. Grâce à des séquences d’information, à l’intervention d’experts et aux premiers travaux en groupe, chaque membre a pu s’exprimer et faire des propositions.

Ce qui me motive c’est de pouvoir aider nos citoyens par mon expérience, mon vécu et de faire avancer les choses. J’attends qu’un maximum de propositions soient prises en compte. (Jean-Claude, chef d’entreprise, 62 ans, Tarn)

"La convention citoyenne me paraît être une bonne initiative qui permet aux citoyens de s’exprimer et de se responsabiliser vis-à-vis de l’action publique. Ce qui est intéressant, c’est de partir à la rencontre de personnes qui souhaitent travailler à l’Occitanie de demain. Il n’est pas facile de reprendre confiance dans nos dirigeants. Mais notre présence prouve que nous sommes capables d’y croire, et donc d’y parvenir." (Lucille, comédienne, 26 ans, Haute-Garonne)

"J’attends de cette convention une réelle prise en compte des attentes exprimées par les citoyens présents, en leur apportant une réponse. Le sujet de l’éducation me tient particulièrement à cœur. Car éduquer à la citoyenneté permettra de faire participer tous les citoyens aux actions et projets menés." (Mehdi, enseignant, 41 ans, Hérault)

"La convention citoyenne permet aux citoyens de s’exprimer et de se responsabiliser vis-à-vis de l’action publique. Mon sentiment sur celle-ci est assez partagé. D’un côté la richesse des échanges entre citoyens me donne l’espoir de vraies avancées mais la lourdeur de l’organisation et le temps passé à gérer la forme m’inquiètent." (Charline, maraîchère bio, 31 ans, Tarn)

"Ce que j’attends de cette convention citoyenne c’est une réflexion intéressante et surtout populaire. On va incarner tout le monde, tout le reflet complet de la société. J’ai envie d’écouter, de participer, de travailler et d’apporter une petite contribution" (Georges, ingénieur, 50-65 ans, Pyrénées-Orientales)

Ce qui me motive dans cette démarche c’est de me confronter à des idées diverses et variées ayant pour but de proposer des solutions, des alternatives à ce qui a été mis en place jusqu’à présent. J’espère et je souhaite que les propositions qui vont sortir de cette convention soient prises en compte, et aussi tenues dans la durée (Héloïse, musicienne, 22 ans, Haute-Garonne).

2e session :

2e session :

Durant la deuxième session, les membres ont repris l’ensemble des propositions afin de les prioriser en fonction de leurs attentes. Un travail de synthèse en vue de la votation citoyenne a également été mené.

"J’ai plaisir à devenir « acteur » dans ce plan de développement régional. Mon sentiment après cette deuxième session est d’avoir rempli une grande partie de notre mission. Notre écrit reflète l’avis citoyen, il traduit nos attentes et propositions, et éclaire la future conclusion." (François, retraité, 66 ans, Hérault)

La démocratie participative doit se faire en écoutant toutes les voix qui représentent l’Occitanie. J’apprécie cette initiative permettant d’avoir des échanges avec des personnes de tous horizons. Après cette deuxième session, je suis plutôt positive. Nos échanges et discussions ont permis d’extraire un vrai matériel de réflexion et des actions concrètes. (Clarisse, étudiante, 31 ans, Haute-Garonne)

"J’ai accepté de participer à la convention citoyenne pour prendre part à une décision collective et ne pas se contenter d’élire quelqu’un qui va tout décider à ma place. La deuxième session nous a permis de réfléchir à l’impact des propositions faites lors de la première session, que ce soit en termes de bien-être de la population, de confiance dans l’action publique ou de justice sociale." (Alexandre, monteur réseau télécom, 53 ans, Gers)

"Nous avons travaillé en confrontant nos idées et petit à petit nous avons dégagé des propositions qui seraient susceptibles de rentre la vie plus agréable pour tous (bien-être, santé, travail, logement…). Pour la suite, j’attends d’évaluer l’impact de notre travail, avec comme objectif de continuer cette démarche qui met le citoyen au cœur des projets." (Danièle, retraitée de l’enseignement, 73 ans, Gard)

La convention citoyenne est une belle initiative de la part de la Région. En effet, elle donne la chance et l’opportunité aux citoyens d’exprimer avec sincérité et sans complexe leurs attentes. J’ai accepté d’y participer avec une grande fierté d’avoir été sélectionné et de représenter nos concitoyens. (Alexandre, directeur général des services d’une commune, 44 ans, Ariège)

"J’apprécie le principe de démocratie participative proposé par la convention citoyenne Occitanie. J’ai accepté d’y participer car je souhaitais avoir la possibilité de participer aux différentes réflexions. J’espère que les propositions retenues seront présentées clairement lors de la prochaine session car je me suis sentie un peu perdue lors de la deuxième session." (Kenza, jeune diplômée, 23 ans, Hérault)