Les schémas régionaux

SRADDET - Occitanie 2040

Le SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires) qui incarne le projet d’aménagement du territoire porté par la Région à l’horizon 2040 a été adopté le 30 juin 2022. Il dessine un cadre de vie pour les générations futures, pour un avenir plus durable et solidaire.

Ainsi, le SRADDET fixe les priorités régionales en termes :

  • d’équilibre et d’égalité des territoires,
  • de désenclavement des territoires ruraux,
  • d’habitat,
  • de gestion économe de l’espace,
  • d’implantation des infrastructures d’intérêt régional,
  • d’intermodalité et développement des transports,
  • de maitrise et valorisation de l’énergie,
  • de lutte contre le changement climatique,
  • de pollution de l’air,
  • de prévention et restauration de la biodiversité,
  • et de prévention et gestion des déchets.

Convaincue de la nécessité de bâtir ce projet pour et avec les territoires, la Région a fait le choix d’une large concertation impliquant aussi bien les territoires que les citoyens et les acteurs économiques ou associatifs.

Après une consultation des Personnes Publiques Associées conduite en 2020, la Région a organisé l’enquête publique du SRADDET du 23 décembre 2021 au 7 février 2022 afin de recueillir l’avis de la population sur le projet..

Les prochaines étapes

  • Approbation du SRADDET par le Préfet de région : automne 2022
  • Lancement de la procédure de modification du SRADDET afin d’intégrer les nouveautés réglementaires et notamment les dispositions de la Loi climat et Résilience : fin 2022

Comprendre le SRADDET Occitanie 2040

Doté d’une stratégie régionale ambitieuse et volontariste, le SRADDET de la Région Occitanie entend construire une réelle coopération régionale en déclinant ses grands caps sur tous les territoires tout en accompagnant ces derniers pour mieux répondre à leurs besoins.

La co-élaboration du SRADDET Occitanie 2040

Le SRADDET constitue un puissant outil d’animation territoriale. Il doit se bâtir avec l’ensemble des forces vives de nos territoires. Une large concertation, qui va bien au-delà des obligations réglementaires, a ainsi été organisée avec les collectivités territoriales, les acteurs socio-économiques mais aussi la population. Seule une telle démarche de co-construction est en effet garante d’une mise en œuvre efficiente de ce document.