AccueilAides et appels à projetsToutes les aidesSoutien au développement de l’éducation à l’environnement (...)

Soutien au développement de l’éducation à l’environnement et au développement durable - Actions et réseaux (fonctionnement)

Contexte et objectifs

La loi « MAPTAM » de janvier 2014 et la Loi « NOTRe » d’août 2015 ont confié aux Régions des compétences renforcées relatives à l’aménagement et au développement durable du territoire, à la protection de la biodiversité, au climat, à la qualité de l’air et à l’énergie. Dans ce contexte, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée mène plusieurs grands chantiers qui contribuent à la transition écologique et énergétique régionale, celle-ci nécessitant, pour réussir une implication citoyenne et collective.

La réussite de cette transition nécessite une compréhension des enjeux de celle-ci par tous les publics se trouvant en Occitanie. L’éducation est une condition de la réussite de cette transition.

L’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) est une éducation au sens large qui s’appuie sur les champs de l’information, de la sensibilisation, de la formation, de l’éducation et de la participation citoyenne pour impliquer les personnes dans l’action, à tous les âges de la vie.

L’EEDD explore ainsi, de manière croisée, des champs qui sont tant environnementaux, que sociaux, économiques ou culturels : énergie, biodiversité, eau, déchets, mobilité, alimentation, consommation, habitat, solidarité, santé, sport, patrimoine. Parce que son approche est globale, complexe et territoriale et qu’elle peut, de manière adaptée, s’adresser à tous les publics, l’EEDD est un outil transversal indispensable à la mise en œuvre des politiques régionales sectorielles.

Le présent dispositif d’aide précise le soutien pouvant être apporté par la Région à des actions de sensibilisation, d’éducation ou de formation à la transition écologique et énergétique (TEE) de tous les publics régionaux (en ciblant en particulier les publics jeunes et lycéens et en favorisant notamment l’accès des personnes en situation de handicap) dans le cadre d’accompagnements et de processus pédagogiques de long terme (créant et accroissant une prise de conscience de chaque public ciblé).

Ces actions d’EEDD doivent permettre de faire comprendre la notion d’écocitoyenneté et d’impulser des changements de comportements durables, individuels et collectifs qui peuvent en découler, nécessaires à la transition écologique et énergétique régionale.

Bénéficiaires

Personnes morales développant des projets d’EEDD : associations, collectivités territoriales, syndicats mixtes, établissements publics, entreprises de l’économie sociale et solidaire (dont SCOP, SCIC).

Montant

Tous les taux d’intervention indiqués sont des taux maximum, le taux appliqué final étant évalué en fonction de l’intérêt du dossier transmis, du plan de financement présenté et du budget régional mobilisable.

Le taux d’intervention est modulé en fonction des critères suivants :

Taux de base (maximum) : 30% : Actions d’EEDD hors thématiques prioritaires

  • + 10% (soit 40% maximum) :
    • Actions d’EEDD s’inscrivant dans les thématiques prioritaires de la Région dans le champ de la transition écologique et énergétique (TEE) : Energie, Eau, Biodiversité, Déchets et Economie circulaire, Risques naturels, Alimentation
    • Actions d’animation des réseaux d’EEDD existants (de niveau transfrontalier, inter-régional, régional, départemental, local ou thématique)
  • + 20% (soit 50% maximum) :
    • Actions d’EEDD développées spécifiquement dans les territoires où les publics n’ont pas accès à des actions de sensibilisation ou d’éducation à la TEE. (Ce critère sera jugé lors de l’instruction, à l’aune de l’argumentaire présenté par le porteur de projet et de l’expertise des services.)
  • + 30% (soit 60% maximum) :
    • Actions d’EEDD développées spécifiquement pour le public lycéen, ou pour des scolaires dans les territoires où ce public n’a pas accès à des actions de sensibilisation à la TEE (cf. méthode d’évaluation du critère ci-dessus)
  • + 40% (soit 70% maximum) - Dans le cadre d’un appel à initiatives : Actions d’EEDD soutenant et valorisant l’innovation éducative et l’expérimentation pédagogique Projets de création de réseaux d’EEDD infrarégionaux (liés ou non à un territoire administratif) supportés par une structure associative

Conditions d’éligibilité

  • Actions d’éducation à la transition écologique et énergétique, favorisant l’écocitoyenneté ; ponctuelles, annuelles ou pluriannuelles ; auprès de tous les publics et dans tous les territoires régionaux ; favorisant les partenariats lors de la construction et de la mise en œuvre de celles-ci et s’appuyant sur une méthodologie ambitieuse.
  • Actions favorisant la coopération entre acteurs d’un même territoire de projet qu’il soit local, départemental, régional, inter-régional et/ou transfrontalier ou européen.
  • Actions de formation et de professionnalisation des acteurs de l’EEDD (évaluation des besoins de formations en EEDD, organisation de réseaux de formateurs d’acteurs de l’EEDD, formations qualifiantes et diplômantes de professionnels de l’EEDD, formations des acteurs associatifs bénévoles).
  • Mise en réseau des acteurs de l’EEDD (coordination et animation de réseau territorial et/ou thématique d’acteurs de l’EEDD ; création de rencontres territoriales ou thématiques d’acteurs de l’EEDD ; création d’outils collaboratifs de partage des savoir-faire et des savoirs des acteurs d’un même réseau ou entre réseaux, création de dispositifs pédagogiques s’appuyant sur l’expertise des membres du réseau).
  • Création de réseaux d’acteurs de l’EEDD infrarégionaux (formation d’un nouveau réseau territorial ou thématique se basant sur une dynamique entre acteurs individuels ou entre structures pouvant déjà exister ; rencontres d’acteurs ; organisation et animation de nouveaux réseaux d’EEDD), principalement côté est de la région Occitanie.
  • Innovations pédagogiques et thématiques : voir critères relatifs à l’appel à initiatives.

Calendrier de dépôt des dossiers

Pour les programmes d’actions annuels : avant le 31 décembre année N-1.

Pour les projets plus ponctuels : au fil de l’eau.


Contact

Direction de la Transition Écologique et Energétique
Yann ABONNEAU
Téléphone : 04 67 22 90 58
Mail : yann.abonneau@laregion.fr