Les actus

Solidarité avec l’Ukraine : des aides face à l’urgence

La Région Occitanie vient de débloquer des aides financières exceptionnelles en solidarité à l’Ukraine, lors de son assemblée plénière du 24 mars 2022. Des dispositifs spécifiques ont également été votés pour accompagner les déplacés ukrainiens et les jeunes étudiants en Ukraine et en Russie.

« La situation humanitaire se fait d’heure en heure plus dramatique et désespérée. Une aide massive et urgente est nécessaire pour faire face à la montée en flèche des besoins en Ukraine ». C’est le cri d’alarme poussé par le Comité Régional de la Croix-Rouge (CICR). Pour répondre à cet appel, la Région Occitanie vient de voter une enveloppe de 300 000 €, un mois tout juste à peine après le début de la guerre (24 février 2022).

C’est un combat pour nos valeurs et une façon d’exprimer notre entière solidarité avec le peuple ukrainien

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie.

Soutenir les initiatives locales

L’aide passe par une première contribution de 100 000 € au fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (FACECO), activé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, qui permet de financer des opérations humanitaires d’urgence. Une autre enveloppe, également de 200 000 €, viendra soutenir des initiatives de solidarité locale, portées par des collectifs citoyens, des associations, des Universités et d’autres collectivités d’Occitanie (mairies). Enfin, le fonds régional de solidarité à destination des réfugiés et demandeurs d’asile sera renforcé d’un million d’euros pour faciliter l’accueil des personnes ayant fui la guerre en Ukraine.

Transport gratuit et logements vacants pour les réfugiés

Les personnes déplacées d'Ukraine pourront voyager gratuitement à bord des trains régionaux
Les personnes déplacées d’Ukraine pourront voyager gratuitement à bord des trains régionaux

Par ailleurs, lors de l’assemblée plénière, les élus ont voté la gratuité du réseau TER d’Occitanie et du réseau national pour les personnes déplacées d’Ukraine. Une solidarité toute particulière est aussi mise en place pour les étudiants bénéficiaires des aides régionales à la mobilité internationale (partis en Russie et en Ukraine et en cours de rapatriement ou de retour en France) avec le versement de leur bourse ou de son solde. Dans les lycées, établissements appartenant à la Région, des places d’internats non occupées ainsi que des logements de fonction vacants pourront enfin être proposés aux familles déplacées suite au conflit.

Formidable élan de solidarité

De nombreux dons ont été réceptionnés dans les Maisons et Hôtels de Région
De nombreux dons ont été réceptionnés dans les Maisons et Hôtels de Région

L’ensemble de ces dispositions viennent renforcer les premières actions déjà mises en place par la Région Occitanie : accueil des dons de particuliers et d’associations locales dans les 18 Maisons de la Région et les deux Hôtels de Région, ouverture d’un numéro vert (0800 70 39 00) pour les personnes souhaitant faire un don ou héberger des familles ukrainiennes, création d’une page internet d’information dédiée aux actions conduites, etc. Cette mobilisation se veut à la hauteur du formidable élan de solidarité porté par l’ensemble du territoire régional, les habitants, les collectivités, les associations, les entreprises, les hôpitaux ou encore les universités.

Un convoi humanitaire de Toulouse à Rzeszow

44 personnes ont participé au convoi humanitaire pour acheminer des dons vers l'Ukraine
44 personnes ont participé au convoi humanitaire pour acheminer des dons vers l’Ukraine

Après trois jours de trajet, du 12 au 15 mars 2022, seize véhicules transportant 400m3 de dons (l’équivalent de15 palettes) sont bien arrivés en Pologne. Tous ces biens de première nécessité (logistique, hygiène, alimentaire, santé et secours) ont ensuite pris la route pour l’Ukraine dans un bus ayant évacué des réfugiés la veille. Ce convoi humanitaire est le fruit de la mobilisation collective de 80 organisations (Région Occitanie, Départements, communes, la Ville et Métropole de Montpellier, CHU, associations et entreprises). 44 personnes y ont participé (lycéens, agents, agents, bénévoles associatifs, journalistes, chauffeurs) pour acheminer tous ces dons vers les populations prisonnières du conflit.