Les actus

Pour sauvegarder les entreprises et l’emploi, le fonds L’Occal se renforce

Lancé dès juin pour aider les acteurs du commerce, de l’artisanat et du tourisme à faire face à la crise et se relancer, le fonds L’Occal s’adapte. Prolongé jusqu’à fin janvier, il s’ouvre à la culture, l’événementiel, le sport. Ses avances et ses subventions appuient les trésoreries et les investissements, grâce à une dotation de 80 M€ apportée par la Région, la Banque des Territoires et près de 160 Départements et intercommunalités d’Occitanie.

Lancé dès le mois de juin, le fonds L'Occal s'adapte et se renforce pour sauvegarder l'activité et les emplois
Lancé dès le mois de juin, le fonds L’Occal s’adapte et se renforce pour sauvegarder l’activité et les emplois

C’est un « pack  » puissant associant la Région, la Banque des Territoires, 12 Départements et 145 intercommunalités d’Occitanie, qui porte le fonds L’Occal, doté en juin de 80 M€. Sa mission : parer à l’urgence et sauvegarder l’activité et l’emploi de secteurs essentiels (le tourisme, l’artisanat et le commerce de proximité à l’origine). Près de 1 200 demandes d’aides ont été faites et environ la moitié a déjà été accordée pour un montant de 3 M€.
La crise durant et le confinement pénalisant à nouveau l’économie, la Région prolonge L’Occal et l’ouvre à d’autres secteurs.

Les fermetures imposées par le nouveau confinement risquent d’être fatales si nous ne réagissons pas pour les secteurs du commerce, de l’artisanat, du tourisme et de l’événementiel, particulièrement touchés, souligne Carole Delga.

 

Des aides prolongées et renforcées

Le fonds L'Occal est prolongé jusqu'en janvier 2021 et étendu notamment au secteur sportif
Le fonds L’Occal est prolongé jusqu’en janvier 2021 et étendu notamment au secteur sportif

L’Occal sera poursuivi jusqu’à fin janvier 2021 dans un premier temps. En outre, l’Assemblée plénière de la Région doit adopter, lors de sa session de novembre, l’ouverture de L’Occal aux acteurs de la culture, de l’événementiel, du sport, de l’agritourisme et de l’œnotourisme, ainsi qu’aux centres équestres.
L’Occal intervient sous deux formes : des avances remboursables pour soutenir les trésoreries et des subventions aux investissements pour s’adapter aux mesures sanitaires, relancer l’activité et adopter les outils numériques.

 

Soutien aux trésoreries

Le fonds L'Occal donne aussi de l'air aux trésoreries des entreprises
Le fonds L’Occal donne aussi de l’air aux trésoreries des entreprises

Pour donner de l’air à la trésorerie des entreprises, L’Occal peut accorder des avances remboursables à taux zéro, sans garantie. L’intervention peut aller jusqu’à 50% du montant éligible. L’avance est plafonnée à 25 000 €, mais les comités départementaux d’engagement peuvent décider de déplafonner l’aide pour les secteurs les plus en difficulté. Régulièrement, de nouvelles sociétés sont soutenues : la Commission permanente de la Région du 16 octobre a validé des dizaines de demandes d’aides à la trésorerie, pour un total de 411 000 €. En ont bénéficié des entreprises des 13 départements d’Occitanie, à l’image du camping aveyronnais La Belle Etoile et des sociétés Come (Tarn), Pizzart (Hérault) ou 5 Sens à la toque (Tarn-et-Garonne).

 

Appui aux investissements

Des mesures sanitaires nécessaires à la relance de l'activité
Des mesures sanitaires nécessaires à la relance de l’activité

Les subventions accompagnent des investissements engagés pour la protection sanitaire et la relance de l’activité. Le fabricant de tielles Chez Gillou et Lolo de Frontignan a ainsi été aidé à prendre les bonnes mesures et à acheter un four à pizza pour se diversifier. La péniche-gîte La Compagnie du Canal, basée à Villepinte dans l’Aude, a pu engager les mesures de protection nécessaires pour poursuivre ses croisières sur le canal du Midi. Le Petit train touristique de Perpignan s’est équipé avant l’été de séparations en plexiglass, d’oreillettes à usage unique… « Ça a rassuré nos clients  », explique le gérant dans Le Journal de ma Région.

Nouveautés : digitalisation et prise en charge des loyers

L’Occal peut désormais financer du conseil, de la formation et des investissements liés à la digitalisation de l’activité, tels des outils de travail à distance, un service click and collect, la gestion informatisée des stocks, d’un système de paiement sécurisé… À l’avenir, la priorité́ sera donnée aux commerces de moins de 20 salariés. Plafonnées à 23 000 €, les subventions peuvent aller au-delà pour les secteurs les plus en difficulté.

Autre aide pour les 26 000 commerces indépendants (jusqu’à 10 salariés) : la prise en charge d’un mois de loyer dans la limite de 1 000 € en cas de fermeture administrative.