Les actus

Avec la Région, l’agriculture bio gagne du terrain

Première région Bio de France, l’Occitanie voit le nombre de ses exploitations certifiées ou en conversion progresser chaque année. La Région appuie agriculteurs et viticulteurs dans leur engagement.

Plébiscitée par les consommateurs, l’agriculture biologique (AB) gagne du terrain et l’Occitanie est en première ligne. Avec 10 663 exploitations en 2019 (+13% en un an) [1], c’est la première région Bio de France.

Les surfaces cultivées bio (certifiés ou en conversion) couvrent plus de 500 000 hectares, plus du quart de toute la France. En dix ans, les surfaces bio d’Occitanie ont été multipliées par plus de trois. Et la progression se poursuit : les surfaces en conversion ont augmenté de + 10 % l’année passée, pour atteindre près de 120 000 hectares. Côté produits bio, l’Occitanie revendique la 1ère place des régions françaises pour les vins, céréales, ovins lait et bovins viandes, pêches, abricots et miels.

Accompagner la conversion

Pour soutenir les agriculteurs adoptant l’agriculture biologique, la Région a bâti dès 2017 le « Plan Bi’O 2018-2021 Produire, Consommer et Vivre Bio en Occitanie ». Dans ses outils figurent le « Pass Expertise Bio » d’accompagnement de la conversion, utilisé chaque année par 80 à 100 agriculteurs. La Région mène aussi des appels à projets et accompagne notamment des actions de recherche-expérimentation. Objectif : consolider la filière, l’ancrage territorial de sa valeur ajoutée et sa réponse aux attentes des consommateurs et des marché. L’appel à projets de « soutien aux investissements dans les exploitations engagées en agriculture biologique » est aussi en cours jusqu’au 31 mars.

Valoriser la production

Parallèlement, la marque « Sud de France Le Bio d’Occitanie » met en avant les produits de l’Agriculture Biologique. La Région valorise aussi le bio auprès des jeunes, avec l’opération « L’Occitanie dans mon assiette », qui veut porter à 40% la part des produits de proximité et de qualité, dont la moitié en bio, dans les repas servis par les cantines des lycées.

[1source : Observatoire régional de l’agriculture bio en Occitanie, Interbio Occitanie