Les schémas régionaux

Plan régional d’actions contre le racisme et l’antisémitisme

Ces dernières années, le nombre d’actes racistes et antisémites a très fortement augmenté dans notre pays. Cette augmentation est inquiétante quand déjà un seul acte serait de trop.

C’est pourquoi la Région Occitanie propose ce Plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en amplifiant son action dès 2020. Un plan qui s’adresse aux générations futures et à nous toutes et tous.

Visuel serious game plan racisme

Votre serious game contre le racisme & l’antisémitisme

Ensemble jouons pour déjouer les stéréotypes. Votez pour votre projet préféré du 16 novembre au 18 décembre 2020 sur le site laregioncitoyenne.fr

Un plan issu de la nécessité de plus et mieux agir

Des chiffres pour mieux comprendre l’enjeu :

  • Les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018 [1]
  • Hausse de 130% du nombre de faits racistes en 2019 (1142 contre 496 en 2018) [2]
  • 34% des français ou des françaises de confession ou de culture juive déclarent se sentir régulièrement menacé·e·s en raison de leur appartenance religieuse [3]

Ces chiffres engagent la Région Occitanie à aller plus loin dans son action contre le racisme et l’antisémitisme.

Elle agit aux côtés de tous les partenaires publics, privés et associatifs dans cette lutte pour un vivre ensemble dans l’égalité, dans la fraternité, dans la laïcité, aux couleurs de notre région.
Ainsi, votre collectivité a décidé de poursuivre le combat contre ce fléau en se dotant d’un plan d’actions construit dans le cadre d’un large dialogue avec tous les acteurs et toutes les actrices de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. [4]

Un plan, trois objectifs

Ce plan régional d’actions , voté le 5 mars 2020, se veut évolutif et propose de répondre à 3 grands objectifs identifiés et partagés lors des différents temps d’auditions :

  • Déconstruire les préjugés, éduquer à l’antiracisme et valoriser la citoyenneté,
  • Transmettre l’histoire et les mémoires,
  • Accompagner les organisations dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme,

La Région s’engage à mettre en œuvre 10 mesures volontaristes qui mobilisent les différentes politiques régionales, mais aussi la Région en tant qu’organisme employeur. Ces mesures s’intègrent pleinement dans les trois grands objectifs du plan.

Objectif 1 : Déconstruire les préjugés, éduquer à l’antiracisme et valoriser la citoyenneté

Mesure 1 : Jouer et déjouer les stéréotypes
  • Création d’un serious game sur le thème du racisme dans une démarche de co-construction ouverte à la population et plus particulièrement aux jeunes d’Occitanie. Dans le cadre d’un budget participatif, le scénario retenu sera développé par la Région avec l’aide des écoles de jeux vidéo et de professionnel·e·s de la filière. Ce jeu pédagogique sera destiné aux jeunes en collèges et lycées et sera notamment accessible via l’Espace Numérique de Travail. Cela au plus tard à la rentrée scolaire 2021.
  • Production, dès 2020, de mini-séries conçues avec les jeunes et les youtubers les plus écouté·e·s pour aider à la déconstruction des stéréotypes racistes et antisémites.
  • Publication, 1 à 2 fois par an, d’une édition spéciale du journal de la Région à destination des plus jeunes. Édition spéciale qui abordera de manière simple et pédagogique les sujets de société dont les questions de racisme et d’antisémitisme.
Mesure 2 : S’engager contre le racisme et l’antisémitisme et développer l’esprit critique
  • Déploiement d’actions pédagogiques dans les lycées via l’appel à projet "Occit’avenir".
  • Promotion du Concours Régional Discrimétrages en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement.
  • Lancement, en 2020, de l’opération "Esprit’critik" en partenariat avec le Club de la Presse Occitanie. Opération ayant pour but d’aider les jeunes à détecter les fake news et à développer leur esprit d’analyse.
  • Les prochaines Assises des Écoles Régionales de la Deuxième Chance auront comme thème "Agir contre le racisme et l’antisémitisme".
Mesure 3 : Sensibiliser les jeunes à leurs droits et devoirs de citoyen, et élargir leurs horizons
  • Déploiement du programme JADE (Jeunes Ambassadeurs des Droits pour l’Égalité). Dès l’automne 2020, avec 8 jeunes en service civique missionné·e·s pour promouvoir les droits de l’enfant à l’égalité et à la non-discrimination. Ils et elles y interviendront en milieu scolaire mais aussi hors milieu scolaire.
  • Mobilité européenne et internationale pour l’ensemble des jeunes. Les aides de la Région se traduisent par une bourse d’études ou de stage à l’étranger.

Objectif 2 : Transmettre l’Histoire et les Mémoires

Mesure 4 : Connaître et comprendre les histoires et mémoires croisées en Occitanie
  • Sur le modèle des "Grands Sites Occitanie" seront créés des "Grands Sites Occitanie des Mémoires". Une occasion de constater l’influence des migrations et des cultures dans la construction de l’Occitanie et des identités régionales.
  • L’Occitanie accueillera un festival des mémoires qui s’adressera à un public très large.
  • La Région accompagnera et incitera à la production de récits, de films, d’écrits qui participeront à la construction de ce patrimoine mémoriel.
Mesure 5 : Renforcer nos coopérations internationales
  • La Région intégrera et s’engagera, dès 2020, dans un réseau européen ou international de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. L’objectif : partager les bonnes pratiques et tenir compte des recommandations afin d’adapter les réponses publiques.
Mesure 6 : Favoriser la transmission et l’explication du principe de Laïcité
  • En partenariat avec le CESER, la Région agira pour renforcer la formation à la laïcité en lien avec les Universités pour un accès au plus grand nombre.

Objectif 3 : Accompagner les organisations dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Mesure 7 : Soutenir l’action des associations, des citoyen∙ne∙s, et favoriser l’éducation populaire
  • Un budget participatif, lancé par la Région, invitera les citoyens, citoyennes, collectifs et associations à proposer des idées, des projets pour lutter contre le racisme l’antisémitisme.
  • La Région poursuivra son soutien aux actions des associations au travers de différents dispositifs d’aides régionales ;
  • La Région accompagnera également le mouvement sportif dans ses actions de sensibilisation à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme au sein des clubs et des associations.
Mesure 8 : Accompagner le monde du travail dans ses actions contre les discriminations raciales
  • La Région compte poursuivre son action pour l’évolution des pratiques RH des entreprises, des associations et collectivités.
  • Des journées de sensibilisation et d’animation sur la thématique, à destination des professionnels et professionnelles du réseau seront proposées dès 2020
Mesure 9 : Fédérer les acteurs, faire savoir, contribuer au dialogue, au faire-ensemble, et rendre accessible et visible leurs initiatives
  • Mise en place d’un Comité régional de la vie associative. Véritable espace de dialogue avec les associations qui œuvrent pour la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Les projets des acteurs et actrices peuvent être mis en avant dans l’agenda participatif proposé sur le site Internet de la Région Occitanie.
  • En partenariat avec les institutions et les associations, une campagne d’information sera lancée dans les transports régionaux et dans les gares rappelant que le racisme et l’antisémitisme sont des délits.
  • Un évènement grand public sur la question du racisme et de l’antisémitisme sera organisé par la Région autour, notamment, d’intellectuel·e·s, de chercheur·e·s et d’acteur·rice·s engagé·e·s.
Mesure 10 : Poursuivre dans l’exemplarité et agir au plus près des agent ∙e∙s du service public
  • La Région organisera pour les agentes et agents des demi-journées de sensibilisation sur la prévention des radicalisations.
  • Rédiger des fiches de poste en adoptant l’écriture égalitaire et recruter sans discriminer sont d’ores et déjà des objectifs partagés au sein de l’administration régionale qui se dotera, sur ce dernier point, d’une procédure de recrutement formalisée.

Ces bonnes pratiques seront partagées avec d’autres institutions publiques notamment avec le Rectorat et les Départements dans le cadre du comité technique qui a été mis en place.

La Région a prévu de mobiliser plus de 12.6 millions d’euros sur les 4 années à venir pour engager ce nouveau plan d’actions.

Aller plus loin sur le thème de l’Égalité

La Région Occitanie place au premier plan l’enjeu d’une égalité effective, pour toutes et tous et partout sur le territoire. De nouveaux engagements ont ainsi été pris pour lutter contre toutes les formes de discriminations, pour que les différences ne soient pas facteurs d’exclusion mais tout au contraire, qu’elles participent à l’enrichissement de notre société.

  • Le 24 mars 2017, la Région adoptait les critères du dispositif régional de promotion
    de la citoyenneté et de lutte contre les discriminations
    pour soutenir au fil de
    l’eau les projets associatifs visant à promouvoir l’égalité des chances et des droits et la citoyenneté dans les territoires, à lutter contre toutes formes de préjugés et favorisant la prise de conscience nécessaire à l’évolution des mentalités et des pratiques ;
  • Le 20 décembre 2017, la Région Occitanie adoptait son 1er plan d’actions
    transversal Occitanie pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes
     ;
  • Le 23 mars 2018, la Région Occitanie adoptait son 1er plan d’actions transversal
    Occitanie pour la prise en compte des handicaps
    , pour agir pour une région plus
    inclusive et contre les discriminations portant sur les handicaps.

Sur la période 2016-2019, la Région a apporté 8,4 millions d’euros de financement aux actions de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, notamment portées par les associations du mouvement de l’Éducation Populaire.

[1Chiffres 2018 du Ministère de l’Intérieur

[2Chiffres 2019 du Ministère de l’Intérieur

[3IFOP - Janvier 2020

[4Ce plan, complémentaire aux politiques et actions déjà à l’œuvre, s’est nourri de 12 demi-journées d’auditions de 45 représentant∙e∙s des organisations antiracistes, des associations d’éducation populaire, de la police et de la justice, des cultes, des obédiences maçonniques, etc. ainsi que de visites de terrain à Montpellier, Lunel et Toulouse auprès du milieu associatif. D’autres auditions suivront.