AccueilJe m’informeLes actusRentrée : donner les meilleures chances de réussite à nos (...)

Rentrée : donner les meilleures chances de réussite à nos jeunes

Plus de 500 000 jeunes ont fait leur rentrée en Occitanie. Leur offrir à tous les meilleurs outils pour réussir, s’émanciper, accéder à la formation et à l’emploi, est la priorité de la Région. Lycées neufs, Carte jeune, aides spécifiques aux apprenti.es et aux étudiant.es : cette année encore, d’importants moyens sont mobilisés pour la jeunesse et le pouvoir d’achat des familles.

Rentrée des classes au lycée germaine Tillion, à Castelnaudary © Manu Grimault
Rentrée des classes au lycée germaine Tillion, à Castelnaudary © Manu Grimault
A Pibrac, le lycée Nelson Mandela est à énergie positive © Lydie Lecarpentier
A Pibrac, le lycée Nelson Mandela est à énergie positive © Lydie Lecarpentier

232 000 lycéen.nes, 35 000 apprenti.es et 247 000 étudiant.es d’Occitanie reprennent cette semaine le chemin de l’école. Pour leur donner à toutes et tous les meilleures chances de réussite et d’insertion dans l’emploi, et améliorer le pouvoir d’achat des familles, la Région mobilise d’importants moyens : construction de nouveaux établissements, aides adaptées à chaque public, accompagnement à la formation professionnelle, dispositifs éducatifs…
Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, a présenté les actions phares et nouveautés de cette rentrée lors d’une conférence de presse organisée jeudi 31 août entre Toulouse et Montpellier :

Carole Delga a échangé avec les élèves du lycée Nelson Mandela de Pibrac © Lydie Lecarpentier
Carole Delga a échangé avec les élèves du lycée Nelson Mandela de Pibrac © Lydie Lecarpentier
Ici, en Occitanie, nous faisons confiance à la jeunesse et nous engageons pour offrir à tous nos lycéen.nes, apprenti.es et étudiant.es les mêmes chances de réussite et des conditions d’études et d’épanouissement optimales. C’est notre 1ère priorité et le pari que nous faisons pour l’avenir de notre région.
Deux nouveaux lycées profiteront à près de 3 000 jeunes
Lycée Nelson Mandela de Pibrac © Antoine Darnaud
Lycée Nelson Mandela de Pibrac © Antoine Darnaud

Comme elle s’y était engagée, et à l’instar de la rentrée 2016, la Région livre cette année deux nouveaux lycées, à Pibrac (Haute-Garonne) et Castelnaudary (Aude). Près de 3000 jeunes profiteront d’équipements performants et adaptés, dans des établissements éco-responsables. À Pibrac, le lycée Nelson Mandela pourra recevoir 1 000 jeunes en enseignement général et technologique. Labellisé bâtiment à énergie positive, il est aussi le 2eme lycée géothermique d’Occitanie. Il a été inauguré par la présidente le mardi 5 septembre.

Le lycée Germaine Tillion à Castelnaudary @ Manu Grimault
Le lycée Germaine Tillion à Castelnaudary @ Manu Grimault

Le nouveau lycée Germaine Tillion, à Castelnaudary, est lui le fruit de la reconstruction totale du lycée Andréossy –qui n’existe donc plus aujourd’hui, fusionné avec le lycée Durand, dont une partie des bâtiments a été conservée et restructurée. Composé de 12 bâtiments, il accueillera 1 940 élèves et sera inauguré le 7 septembre.

L’année prochaine, 1 400 élèves du Tarn et Garonne découvriront à leur tour leur nouvel établissement, le lycée Olympe de Gouges à Montech.

Carole Delga a également annoncé la construction de trois nouveaux lycées, à Cournonterral (Montpellier ouest), à Sommières (Nîmes Ouest) et à Gragnague dans le nord est toulousain.

Le saviez-vous ?
La Région a une compétence obligatoire et exclusive pour construire et rénover les lycées et les CFA de l’ensemble de son territoire, en assurer l’accessibilité et le bon fonctionnement. Elle intervient également hors compétence aux côtés de l’État dans la rénovation, la modernisation et l’équipement des universités. Les compétences des Régions sont fixées dans la loi NOTRe du 7 août 2015. Consultez aussi l’infographie sur les compétences de la Région.
Carte jeune, aides spécifiques : améliorer le pouvoir d’achat
Soutenir les jeunes, c’est aussi préserver le pouvoir d’achat de leur famille. Quand certains diminuent ou remettent en cause leurs aides, nous, nous répondons toujours présents.
La Carte jeune Région permet une économie moyenne de 400 € par jeune et par an
La Carte jeune Région permet une économie moyenne de 400 € par jeune et par an

La présidente a ainsi présenté la grande nouveauté de cette rentrée : la Carte jeune est étendue à l’ensemble du territoire régional et se dote de nouveaux dispositifs pour améliorer le pouvoir d’achat des jeunes et de leur famille. En moyenne, la Carte jeune Région permet de réaliser 400 euros d’économie par jeune et par an. Réservée aux lycéen.nes et aux apprenti.es, elle est obligatoire pour chaque élève. Elle donne accès au prêt des manuels scolaires (une économie de 160 euros en moyenne par jeune), à la gratuité des 1ers équipements pour les filières professionnelles, technologiques et les apprenti.es, à une aide à l’acquisition de loRdi, une aide pour l’achat de livres chez un libraire et pour acquérir une licence sportive.

Les apprenti.es, du fait du coût lié à leur formation, bénéficient également d’aides spécifiques pour l’hébergement, la restauration, le transport et le permis de conduire.
Les étudiant.es ont à leur disposition des aides pour se loger, pour se déplacer, étudier à l’étranger et s’assurer. Cette année, la Région a en outre adopté 16 nouveaux dispositifs pour favoriser l’accès aux formations du supérieur, l’innovation et le transfert de technologie. Parmi eux, un appel à projets « Allocations de recherche doctorale », une plateforme de recherche et innovation, et le soutien aux projets innovants.

La Région booste l’apprentissage
Swan, apprenti en maintenance aéronautique chez Airbus © Philippe Masclet
Swan, apprenti en maintenance aéronautique chez Airbus © Philippe Masclet

Les chiffres sont éloquents : 7 apprenti.es sur 10 trouvent un emploi dans les 6 mois qui suivent leur formation. Pour accélérer cette dynamique, la Région a lancé un Plan régional de développement de l’apprentissage doté d’un budget de 10,5 millions d’euros. L’objectif : atteindre le cap des 40 000 apprenti.es d’ici 5 ans, soit 1 200 supplémentaires chaque année. Déjà, en 2017, on compte 1 000 apprenti.es de plus qu’en 2016.

Julie, apprentie chez Aqua Blue plongée en DESIEPS Sport plongée © Antoine Darnaud
Julie, apprentie chez Aqua Blue plongée en DESIEPS Sport plongée © Antoine Darnaud

Au-delà des aides qui leur sont dédiées (pour le l’hébergement, la restauration, le transport), et des avantages dont ils bénéficient avec la Carte jeune Région, plus de 130 nouvelles formations leur sont proposées à la rentrée, comme dans le secteur des énergies renouvelables, le numérique ou l’aéronautique. Le Plan apprentissage prévoit aussi un soutien fort aux employeurs d’apprenti.es. Parmi les principales mesures, l’extension de la prime apprentissage de 1 000 euros aux entreprises de moins de 20 salariés ainsi que la création d’un bonus de 500 euros pour la formation du Maître d’apprentissage.

La jeunesse, 1re priorité du budget régional
La Région mobilise près de la moitié de son budget annuel pour la jeunesse, soit près de 1,1 milliard d’euros.
440 millions sont consacrés à l’éducation, 532 millions à la formation professionnelle et l’apprentissage, et 107 millions à l’enseignement supérieur.