AccueilJe m’informeLes actusPort-La-Nouvelle : un levier économique stratégique de la (...)

Port-La-Nouvelle : un levier économique stratégique de la région

Opération lifting pour le port de Port-La-Nouvelle. Propriétaire du port audois depuis 2007, la Région y investit pour l’adapter aux enjeux du commerce maritime mondial et en faire un levier stratégique du développement économique du territoire. Ce vendredi, deux nouveaux équipements ont été inaugurés, et le projet, plus vaste, d’extension du port a été présenté par Carole Delga.

L'extension du port permettra de doubler le trafic
L’extension du port permettra de doubler le trafic

Entretenir, moderniser, développer : voilà en quoi consistent les investissements de la Région dans les ports dont elle est propriétaire. A Port-La-Nouvelle, dans l’Aude, elle mène d’importants travaux pour réhabiliter les infrastructures et agrandir le port. Ce vendredi 17 novembre, la présidente a inauguré deux équipements qui préfigurent le projet d’extension du port de Port-La-Nouvelle : la plateforme Nord, avec 20 hectares dédiés aux activités logistiques, et les tronçons C et D du Quai Est II, réhabilités sur 400 mètres, pour consolider sa capacité d’accueil et augmenter sa capacité de charge. Un investissement de la Région de près de 35 millions d’euros. Objectif : faire du port de Port-La-Nouvelle, à l’instar du port de Sète, un moteur de l’économie régionale et un point d’ancrage stratégique du commerce maritime international.

Grâce au Plan Littoral 21 et à notre investissement pour la croissance bleue, nous avons l’intention de mettre en oeuvre, à horizon 2050, un projet de développement global pour les ports régionaux et plus largement pour notre littoral. Une vision qui accorde commerce, plaisance, pêche, tourisme, protection du trait de côte et de l’environnement, a déclaré Carole Delga
Un projet ambitieux…
JPEG - 129.3 ko
Crédits : Antoine Darnaud - Région Occitanie

La livraison de la plateforme Nord et la réhabilitation du Quai Est II ne sont qu’une étape du projet d’extension du port de Port-La-Nouvelle. Premier port français de Méditerranée pour l’export de céréales, Port-La-Nouvelle va continuer sa mue pour compter dans le commerce mondial. L’extension du port permettra de doubler le trafic, pour passer de 2 millions de tonnes actuellement à près de 4 millions. La plateforme Nord inaugurée ce vendredi 17 novembre sera étendue sur 60 hectares supplémentaires, pour devenir un véritable parc logistique dédié aux liaisons mer-fer-route et au stockage des marchandises en transit. Un bassin d’une profondeur de 15 mètres doit également être créé afin d’accueillir des navires de 14,5 m de tirant d’eau, la norme de la plupart des navires de commerce actuels. L’enquête publique préalable à cette réalisation sera lancée début 2018.

Exemple d'éolienne offshore © Quadran
Exemple d’éolienne offshore © Quadran

Enfin, le port de Port-La-Nouvelle va devenir la base de lancement des deux futures fermes pilotes d’éoliennes flottantes, qui se déploieront au large de Gruissan et Leucate-Barcarès. En 2016, Occitanie a été choisie par l’État pour ses conditions d’accueil tout à fait favorables à l’installation de ces fermes, en terme d’infrastructures, de savoir-faire et de climat. L’éolien flottant en Méditerranée est l’une des pistes creusées par le Plan littoral 21 pour construire la croissance bleue, qui allie développement économique et préservation de l’environnement. C’est sur le port de Port-La-Nouvelle que les éoliennes seront construites avant d’être installées au large, en 2021.

… Et responsable

L’extension du port de Port-La-Nouvelle s’accompagne de 9 mesures compensatoires en faveur de la flore et de la faune et protégées. Le nouveau parc logistique -la plateforme Nord-, est ainsi géré de manière intégrée avec la Réserve naturelle régionale de Sainte-Lucie, à proximité immédiate du port. Avant le début du chantier, de nombreuses boutures d’espèces protégées ont été récoltées, retransplantées et seront semées au sein des aménagements paysagers. Autre mesure compensatoire, la remise en eau d’une partie des anciens salins, afin d’intégrer des îlots de nidification pour l’avifaune. En parallèle, un nouveau sentier en bois sera aménagé pour accéder à la plage depuis l’aire des salins, et des sentiers thématiques créés.

Le port de Port-La-Nouvelle, c’est :
  • le 1er port national pour l’export de blé dur
  • le 3e port français de Méditerranée
  • le 2e port français de Méditerranée pour l’import d’hydrocarbures
  • le 1er port français de Méditerranée pour l’export de céréales
  • des activités de pêche, de plaisance et de commerce