Les actus

« Littoral + » répond par l’innovation au changement climatique

Portée par la Région Occitanie et 45 partenaires, la candidature « Littoral + » a remporté l’appel à projets national « Territoires d’innovation ». Ses actions ciblent en particulier la production d’énergies renouvelables et la préservation des ressources en eau.

Projet d'envergure et construit avec 45 partenaires, "Littoral+" cible la production d'énergies renouvelables et la gestion raisonnée des ressources naturelles
Projet d’envergure et construit avec 45 partenaires, "Littoral+" cible la production d’énergies renouvelables et la gestion raisonnée des ressources naturelles

Le littoral d’Occitanie n’échappe pas au changement climatique : les épisodes de canicule, de sécheresse, l’érosion du trait de côte sont plus forts et plus fréquents. Cela fragilise la ressource en eau, perturbe l’agriculture et le tourisme. Afin de réduire ces vulnérabilités, la Région s’est alliée avec 45 entreprises, instituts de recherche, collectivités et associations pour construire le programme Littoral +, le cœur de sa candidature à l’appel à projets « Territoires d’Innovation » lancé par l’Etat. Avec succès : « Littoral + » fait partie des 24 lauréats retenus en septembre. Sur un budget de 91 M€, l’Etat doit apporter plus de 15 M€ en investissement et près de 2 M€ de subventions (Programme d’Investissements d’Avenir).

Littoral + cible la résilience énergétique, l’adaptation de l’habitat, la gestion raisonnée des ressources et la participation des habitants à la transformation du littoral. Ces actions s’inscrivent dans l’ambition de notre Plan Littoral 21, souligne Carole Delga.

Onze actions ont ainsi été retenues pour permettre au littoral d’Occitanie de s’adapter sur le plan énergétique et en matière d’habitat, de préserver la ressource tout en assurant la participation des habitants et en bénéficiant de la puissance des outils numériques. Parmi elles, trois bénéficieront tout particulièrement des financements de l’État.

Piloté par Quadran Energies Marines, le projet « Hydrogène littoral » marie deux nouvelles énergies fortement soutenues par la Région : l’hydrogène vert et l’éolien flottant en mer. L’idée consiste à produire à Port-la-Nouvelle de l’hydrogène vert, à partir des parcs d’éoliennes flottantes en mer qui doivent entrer en service en 2021. Il alimenterait poids lourds, bus, trains et bateaux…
  

Le projet « Ostréinergie » a lui pour cadre le Bassin de Thau : Akuo Energy imagine l’installation de panneaux photovoltaïques sur les tables à huîtres, en concertation avec les conchyliculteurs. Associées à un mécanisme d’oxygénation de l’eau, ces ombrières aideraient à lutter contre les épisodes de malaïgue. Provoqués par les fortes chaleurs, ils causent d’importants dommages à l’économie conchylicole. « Littoral + » doit financer un prototype sur quelques hectares, pour valider l’ombrière ostréicole avant un déploiement à plus grande échelle.
 

Enfin, le projet « IrriAlt’Eau 2.0 » auquel collaborent l’Inra de Gruissan, le Grand Narbonne, Veolia, Aquadoc et deux caves viticoles audoises. Il expérimente sur 80 hectares l’utilisation d’eau recyclée pour irriguer les vignes.