Les actus

De l’énergie positive pour les lycées d’Occitanie !

Pour cette rentrée, un nouveau lycée à énergie positive ouvre ses portes à Gragnague (Haute-Garonne). Le neuvième d’Occitanie ! Engagée dans une démarche de sobriété énergétique, la Région construit de nouveaux établissements exemplaires et poursuit la modernisation des lycées.

Le lycée Simone de Beauvoir sera entièrement chauffé par géothermie (énergie de la Terre convertie en chaleur), et en autosuffisance
Le lycée Simone de Beauvoir sera entièrement chauffé par géothermie (énergie de la Terre convertie en chaleur), et en autosuffisance

A l’heure du changement climatique, la transition énergétique et écologique est au cœur des actions menées par la Région. D’ici 2050, l’Occitanie s’est engagée à devenir la première région à énergie positive d’Europe. Parmi ses axes de développement, la construction de nouveaux lycées exemplaires, à l’image de Gragnague cette année, et la réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments.

Un neuvième lycée à énergie positive à Gragnague

Plus de 90% des entreprises intervenant sur ce chantier sont des entreprises d’Occitanie

Baptisé Simone de Beauvoir en hommage à la célèbre romancière et philosophe féministe, le lycée de Gragnague accueille ses premiers élèves pour la rentrée 2022. Il mettra l’accent sur les métiers du numérique. Comme tous les nouveaux établissements construits depuis 2016, ce lycée est exemplaire en termes de consommation énergétique [1], et privilégie les matériaux fabriqués en région. Une majorité d’entreprises locales a participé à ce chantier d’envergure, financé à 100% par la Région [2].

 

Le Lycée Simone de Beauvoir va améliorer le quotidien et la qualité de vie de nombreux lycéens et de leurs parents grâce à la réduction des temps de transports notamment. Par sa conception exemplaire en matière environnementale, ce bâtiment à énergie positive est aussi une réponse au défi écologique.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

Bon à savoir

D’une surface de 18 000 m², le lycée Simone de Beauvoir aura, à terme, une capacité d’accueil d’environ 1 700 élèves. Une bonne nouvelle pour les habitantes et habitants de l’agglomération toulousaine, qui connaît une croissance démographique soutenue et continue. Ce nouvel établissement permettra de faire face à l’augmentation du nombre d’élèves sur ce secteur, dans les prochaines années.

De nouveaux établissements exemplaires

Le lycée Lucie Aubrac (Gard), un établissement exemplaire conçu pour le confort de ses 1 200 élèves

Depuis 2016, l’ensemble des neuf lycées construits par la Région sont à énergie positive [3]. Ce concept consiste pour un bâtiment à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme par son choix de matériaux, le niveau d’isolation, le recours aux énergies renouvelables… Le lycée Léon Blum à Villefranche-de-Lauragais (31) dispose notamment d’une chaufferie bois centralisée qui couvre 80% des besoins en chauffage et de 1 350 m² de panneaux photovoltaïques. Dans le Gard, les élèves du lycée Lucie Aubrac profitent d’un bâtiment 100% autonome. La construction des locaux a été également pensée avec des matériaux biosourcés [4], à l’image de l’internat construit en bois.

Les efforts fournis pour optimiser les besoins en énergie permettront de réduire de 60% la consommation des lycées d’ici 2050, soit l’équivalent de la consommation de 280 000 foyers. Cette volonté s’inscrit dans la stratégie région à énergie positive (REPOS) de la Région, lancée en 2016. Cette stratégie poursuit un double objectif : réduction de la consommation d’énergie, et augmentation de l’efficacité énergétique. Le second volet a été voté en juin par les élus.

Les neuf lycées à énergie positive d’Occitanie

107

 

Des lycées modernisés et économes en énergie

La Région a financé l’optimisation des conditions de vie et d’études des élèves, notamment au lycée Pablo Picasso (Perpignan)

« Avec 1 533 € par lycéen et par an, l’Occitanie est la première région de France en matière d’investissement pour les lycées », rappelle Kamel Chibli, Vice-président en charge de l’éducation, de la jeunesse et des sports. Voté par les élus en mars 2022, le plan Pluriannuel d’investissement va permettre de poursuivre les travaux, en complément des constructions de nouveaux lycées. Sur la période 2021-2027, 800 M€ seront notamment consacrés à la restructuration et rénovation d’établissements, et à la poursuite des opérations de mise en accessibilité. 55 chantiers sont prévus pour cette année. Réalisés dans le cadre du soutien au BTP, ils seront confiés à des entreprises qui privilégient les ressources locales.

[1Le lycée Simone de Beauvoir répond aux normes Bepos (bâtiments à énergie positive)

[2La Région a engagé 49,5 M€ dans la construction du lycée de Gragnague, et a confié la maîtrise d’ouvrage à l’Agence Régionale Aménagement Construction Occitanie (ARAC).

[3Quatre nouveaux établissements exemplaires sont en projet à Auterive (31), Cournonterral (34), ainsi qu’au nord de l’aire toulousaine, et à l’est de Montpellier.

[4Les matériaux biosourcés sont issus d’une matière organique renouvelable d’origine végétale (ou animale) tels que le bois, le liège, la paille…