Je choisis

Connais-toi toi-même pour trouver ta place

Pourquoi la découverte de soi-même est-elle un point-clé dans l’orientation, et quelles pistes explorer pour mieux savoir ce qui te correspond ?

Pourquoi bien se connaître est-il important ?

Bien identifier ses besoins et ses motivations, c’est ce qui permet de donner le meilleur de soi-même ! Il est plus facile de développer ses forces lorsqu’on les connaît bien, et ainsi de trouver une voie qui leur correspond : qu’est-ce qui est fait pour toi ? Un métier en extérieur, où il faut convaincre, où tu aideras les autres ? Un métier qui mettra à profit tes talents manuels, ton sens de l’organisation… ?

Comment mieux se connaître ?

Voici 4 pistes (tests, activités…) à suivre pour en apprendre plus sur toi !

1. Passer un test de personnalité ou de motivation

J’essaie de les faire réfléchir sur eux, leurs besoins, ce qui est important pour eux dans leur vie plus tard – vie de famille, être indépendant ou pas… –, de faire tomber des barrières “genrées” comme “je suis une fille – ou je suis un garçon – donc je ne peux pas faire ça”. Cela se fait à travers des entretiens et des ateliers collectifs au CIO.

Géraldine Sébie, PsyEn en Ariège

2. Exercer une activité extrascolaire
Sport, dessin, poterie, jeu vidéo… : rien de tel que les hobbies pour mieux comprendre ce qu’on aime et ses points forts en dehors du cadre scolaire. Prenons un exemple : pourquoi aimes-tu le sport ?

  • Pour voir tes copains ? Tu apprécies les relations humaines, regarde de près les métiers avec du contact.
  • Pour la compétition ? Tu aimes relever des défis. Un métier commercial, par exemple, pourrait t’intéresser.
  • Pour être dehors ? Tu as sûrement besoin d’être dans la nature ou sur le terrain. Alors pourquoi pas envisager un métier dans le BTP, l’environnement ou l’agriculture ?
  • Pour jouer collectif ? Penche-toi sur les métiers en équipe, en cuisine ou sur un bateau par exemple.

3. Faire des stages
Ils permettent non seulement de découvrir un métier, mais aussi de se découvrir soi-même dans un autre contexte que celui du collège, de la maison ou des loisirs, notamment en prenant conscience de ses besoins et de ses softs skills (les « compétences douces », telles que la ponctualité, le sens du contact…).

J’ai fait mon stage de 3e dans une entreprise de réparation télécoms et informatique, et c’était génial ! Cela m’a confirmé que j’avais besoin de quelque chose de manuel et aidé à choisir la voie pro microtechniques.

Léonard, en 2de pro métiers de la réalisation d’ensembles mécaniques et industriels au lycée de Mirepoix (09)

4. S’engager
Délégué de classe, éco-délégué… Ces missions d’engagement citoyen permettent de se découvrir des qualités et compétences nouvelles.