Les actus

Cap vers le « Zéro déchet plastique » en Occitanie

Haro sur les déchets plastiques ! Engagée dans son Green New Deal, la Région vise la fin totale des déchets plastiques non recyclés ou valorisés. Cette ambition se traduit dans les 80 propositions du « Plan d’action régional zéro déchet plastique ultime en 2030 » adopté ce jeudi 17 décembre.

Pour lutter contre la prolifération du plastique, la Région vise la fin totale des déchets plastiques non recyclés ou valorisés d'ici 2030
Pour lutter contre la prolifération du plastique, la Région vise la fin totale des déchets plastiques non recyclés ou valorisés d’ici 2030

Le saviez-vous ? La poubelle des déchets résiduels des Français contient 14% de plastiques (37 kg par habitant et par an). Emballages, sacs en plastiques et bouteilles vides polluent les mers et océans [1], menacent la biodiversité et la santé. Face à ce risque grandissant, la Région s’engage pour atteindre le « Zéro déchet plastique ». Adopté ce 17 décembre par l’Assemblée plénière, le Plan Zéro Plastique ultime à l’horizon 2030 s’organise en quatre objectifs : Zéro plastique à usage unique, Zéro plastique dans l’environnement, 80% de déchets plastiques recyclés et 20% de déchets plastiques valorisés en énergie.

Cet engagement pour le "zéro déchet plastique" s’inscrit dans le Green NewDeal adopté en novembre. Ses actions vont renforcer le Plan régional de prévention et gestion des déchets d’Occitanie. Elles s’ajouteront à la dynamique zéro plastique lancée dans les cantines des lycées, au plan anti-perturbateurs endocriniens ou au Pacte Alimentation qui vise plus de vente en vrac et de consigne.

80 actions de prévention, collecte et valorisation

Dans le Plan « Zéro Plastique » figurent 80 actions de prévention, d’optimisation de la collecte et de valorisation des déchets. Pour les mettre en œuvre, la Région agira soit comme maître d’ouvrage, soit comme accompagnateur technique et financier ou initiateur de réflexion.

Elle lancera notamment des appels à projets pour booster la vente en vrac par les commerçants et développer la consigne. Elle conduira un challenge sur l’économie circulaire dans des lycées professionnels plasturgie et établira un annuaire des fournisseurs de solutions alternatives aux plastiques conventionnels pour les achats publics. La Région accompagnera aussi la création de démonstrateurs de captation des macroplastiques des cours d’eau, aidera l’installation d’usines de recyclage des plastiques, soutiendra l’évolution de l’outil industriel vers l’utilisation de matières plastiques de recyclage.

La Région poursuit aussi l’étude sur l’utilisation de déchets plastiques résiduels comme combustible solides de récupération (CSR).

[1600 000 tonnes seraient déversées chaque année en Méditerranée