Une gare du Second Empire bientôt entièrement réhabilitée et modernisée grâce à la Région Occitanie

Publié par : Maison de Ma Région à Figeac

Le 10 novembre 1862, la gare et la ligne Toulouse-Paris via Figeac étaient inaugurées, suivies deux ans plus tard de la seconde ligne vers Aurillac. La gare de Figeac est un élément important du patrimoine et de l’histoire de la ville, auquel les figeacois sont profondément attachés. Après un incendie désastreux en novembre 2018, la Région Occitanie a choisi de la reconstruire à l’identique pour lui redonner vie et proposer des nouveaux services aux voyageurs et aux habitants. Les travaux ont démarré en décembre 2021 : son ouverture officielle est attendue début 2023. Retour sur son histoire…avant l’incendie


Un bâtiment néo-Louis XIII, construit en calcaire et brique pour la façade, fonte pour la charpente, selon le standard de référence de 1850

C’est en 1854 que la municipalité de Figeac, soutenue par la ville de Rodez, proposait à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans de faire passer le train à Figeac. Avec deux directions s’y séparant : Toulouse - Paris et Toulouse – Aurillac.
La gare de Figeac est érigée en 1862, au cœur du règne de Napoléon III. La France vit alors sa Révolution industrielle et le déploiement du chemin de fer à travers le pays marque l’émergence d’une nouvelle époque. Le désenclavement des provinces rurales ouvre pour celles-ci de nouvelles perspectives de développement économique et d’évolution sociale.

Une architecture caractéristique du développement ferroviaire du XIXème siècle.

La gare de Figeac est construite en style néo-Louis XIII, fréquemment employé pour les gares de province sous le Second Empire. Ses caractéristiques architecturales et ornementales sont inspirées de constructions monumentales du début du XVII siècle en Île-de-France : murs en maçonnerie de briques, encadrement des fenêtres et chaînes d’angle en pierres de taille.
La toiture brisée couverte en ardoises est cohérente avec cette esthétique issue de l’histoire de l’architecture française. Une qualité remarquable est apportée au travail de sculpture et de taille de pierre (bossages, pilastres à chapiteaux doriques ou ioniques).
L’édifice n’en demeure pas moins une réalisation propre à l’âge industriel, avec ses matériaux de construction innovants et sa conception fonctionnaliste. L’imposante horloge en façade appartient aux caractéristiques architecturales de ce type d’édifice, tout comme la marquise en fonte côté quais, ajoutée en 1903.
Demain…en janvier 2023, cette gare aura fait peau neuve : la Région Occitanie a lancé ses travaux de rénovation en décembre 2021 et a été visité par la Présidente Carole Delga, fin janvier.

Le petit détail…qui la rend unique !
La gare de Figeac occupe une situation originale à la rencontre des lignes Capdenac-Brive et Capdenac-Aurillac.
Vue de son parvis, elle forme la base d’un triangle avec les deux voies en provenance de Capdenac. Dans l’autre sens, les voies forment un Y majuscule, où la gare vient s’insérer.
Sa particularité est d’être pratiquement perpendiculaire aux voies : un détail qui la rend unique en France.

En savoir plus

Bon à savoir

Une exposition retraçant l’histoire de la gare, les étapes de sa reconstruction et le projet de réaménagement sera présentée à partir du 2 mai à la Maison de Ma région à Figeac