AccueilJe m’informeLes actusTourisme rime avec patrimoine, bien-être et innovation à (...)

Tourisme rime avec patrimoine, bien-être et innovation à Bagnères-de-Luchon

Durant sa visite samedi 28 octobre à Bagnères-de-Luchon, en Haute-Garonne, la présidente de la Région a inauguré la passerelle de Péquerin, des fresques restaurées du XIXe siècle et une belle innovation : la valorisation énergétique des calories de l’eau thermale.

La Région a apporté plus de 14 M€ pour soutenir les collectivités et entreprises sinistrées de Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées
La Région a apporté plus de 14 M€ pour soutenir les collectivités et entreprises sinistrées de Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées

La passerelle Péquerin a rouvert depuis fin juin pour le bonheur des habitants de Bagnères-de-Luchon, des touristes et randonneurs de la route 3404, sentier historique reliant la commune haut-garonnaise à Bénasque en Espagne, en passant par le pic de l’Aneto à 3404 mètres. Inauguré ce samedi 28 octobre par la présidente de la Région, ce pont de singe rebâti par la communauté de communes des Pyrénées haut-garonnaises franchit le gouffre Marie-Louise, entre Luchon et Saint-Mamet. En juin 2013, la crue de la Pique avait emporté cette passerelle et causé de nombreux dégâts dans les vallées du Luchonnais. Au total, la Région avait apporté plus de 14 M€ entre septembre 2013 et novembre 2014, pour soutenir les collectivités et entreprises sinistrées de Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées.

La Région a apporté sa pierre à la restauration de l'église
La Région a apporté sa pierre à la restauration de l’église

Samedi, le patrimoine était aussi au programme avec l’inauguration de la restauration des fresques monumentales de l’église, œuvre classée du 19e siècle du peintre haut-garonnais Romain Cazes, disciple d’Ingres. La Région a apporté sa pierre à cette restauration.

Le patrimoine, c’est notre histoire que nous voulons conserver pour les générations futures, a souligné Carole Delga.
La Région mise sur le thermalisme
La Région mise sur le thermalisme

La troisième inauguration a démontré que l’innovation peut appuyer la transition énergétique et la rationalisation des coûts : aux thermes, 25 centrales de traitement d’air ont été remplacées par des centrales double-flux récupérant les calories de l’air rejeté et un système de pompes à chaleur eau-eau a succédé aux chaudières du Vaporarium et du Prince Impérial. La récupération d’eaux thermales de forages délaissés alimente des planchers chauffants et l’eau chaude sanitaire. La Région a apporté 852 000 euros pour appuyer cet investissement de 4,1 M€ hors taxes.

Vous avez su moderniser et optimiser cet établissement en rationalisant ses coûts d’exploitation, a félicité Carole Delga. La Région mise sur le thermalisme, dont les stations font vivre des secteurs ruraux ou de montagne avec des emplois non-délocalisables.
La Région a lancé une étude pour établir une stratégie de développement des filières thermales, bien-être et thermoludisme à l’horizon 2030. Une filière bien illustrée à Bagnères-de-Luchon, dont le maire préside la Fédération Thermale d’Occitanie et où le « vaporarium » déroule depuis 2009 ses 150 mètres de galeries, creusées dans la roche par les Romains. C’est le seul hammam « naturel » d’Europe. La Région organise le 14 décembre le 1er Campus de l’innovation touristique.