Les actus

Pour relancer l’emploi, la Région soutient les filières, la formation et la relocalisation

Appui aux secteurs très touchés par la crise, formation des salariés et des jeunes, incitation à la relocalisation des activités stratégiques : ce sont les trois piliers du Plan de relance de l’emploi voté le 16 juillet, doté par la Région de 211 M€.

Le Plan de relance pour l'emploi renforce les mesures d'urgences déployées par la Région en avril
Le Plan de relance pour l’emploi renforce les mesures d’urgences déployées par la Région en avril

Pour aider les entreprises, les salariés, les jeunes d’Occitanie à surmonter la crise économique née de la crise sanitaire, la Région a voté, lors de son assemblée plénière du 16 juillet, un vaste Plan de relance pour l’emploi de 211 M€, avec un effet levier de 400 M€. Immédiatement lancé, il renforce les mesures d’urgence déployées depuis avril. Pour être efficace, il a été élaboré avec les professionnels et conjugue l’accompagnement des filières économiques d’Occitanie les plus touchées par la crise, des dispositifs de formation pour sauvegarder les emplois, compétences et savoir-faire, et une forte incitation à la relocalisation des activités stratégiques en Occitanie.

Nous devons relancer l’activité, sauver les emplois et créer des filières économiques nouvelles, donner aux entreprises les moyens d’assurer leur survie, accélérer la transition écologique et énergétique et soutenir nos concitoyens dans leur quotidien, affirme Carole Delga.

Aider les filières d’Occitanie les plus impactées par la crise

En concertation avec les professionnels, la Région a mis sur pied des programmes sectoriels pour aider les filières les plus touchées
En concertation avec les professionnels, la Région a mis sur pied des programmes sectoriels pour aider les filières les plus touchées

La Région a travaillé avec les professionnels pour proposer des actions aux acteurs de l’aéronautique et du spatial, de la viticulture, du tourisme, du nautisme et de la plaisance, du bâtiment et des travaux publics, tous confrontés à une crise brutale. Elle a mis sur pied des programmes sectoriels, par exemple de 100 M€ pour l’aéronautique et le spatial. Pour faire repartir le BTP dans la bonne direction, la Région accélère sur le soutien à la rénovation énergétique des logements, la production de logements sociaux. L’aide régionale au logement locatif à vocation sociale des communes s’ouvre aux constructions neuves.

La formation pour sauvegarder les emplois et les compétences

Pour agir contre la suppression des emplois et relancer l'activité, la Région renouvelle son accompagnement à l'apprentissage
Pour agir contre la suppression des emplois et relancer l’activité, la Région renouvelle son accompagnement à l’apprentissage

La Région va consacrer 34 M€ (dont 6 M€ de fonds européens) pour agir sur la formation, vue comme une alternative aux suppressions d’emploi et un moteur de la reprise d’activité. La Région renouvelle en particulier son accompagnement de l’apprentissage, notamment en zones rurales et dans les secteurs stratégiques. Pour la signature d’un nouveau contrat, elle ajoutera un complément de 1 000 à 2 000 € aux financements versés aux CFA par les opérateurs de compétence (Opco).
Par ailleurs, la Région va demander à l’Europe une aide de 6 M€ dans le cadre de « l’Initiative pour l’emploi des jeunes » : l’objectif est d’aider les acteurs de la santé à recruter des jeunes sortis du système scolaire sans emploi.
La Région anticipe aussi l’évolution des métiers : elle ouvrira début septembre la Cité de l’Économie et des Métiers de demain au cœur de Montpellier.

Relocaliser en Occitanie des activités stratégiques

La Région investira en priorité dans des projets stratégiques, notamment la santé
La Région investira en priorité dans des projets stratégiques, notamment la santé

Globalement, la Région va mobiliser 17 M€ pour lancer plusieurs opérateurs d’accompagnement des entreprises, dont l’Agence régionale pour les investissements stratégiques (ARIS). Elle investira en priorité dans des projets de création, transformation, diversification ou de développement liés à l’alimentation, la santé, l’énergie, le numérique, l’économie circulaire… Un appel pour identifier les projets sur lesquels se mobilisera cette nouvelle agence régionale sera lancé prochainement.
Outre l’ARIS, la Région mettra sur pied une agence de relocalisation des activités commerciales destinée aux artisans et commerçants, ainsi qu’un opérateur « Eviter-Réduire-Compenser » pour maîtriser l’artificialisation des espaces naturels et agricoles. Elle va aussi créer un fonds pour le foncier agricole.
Enfin, la Région propose la création d’un portail du financement participatif et citoyen des porteurs de projets occitans. Carole Delga en explique l’objectif : « Mobiliser l’épargne populaire et inciter les habitants d’Occitanie à investir dans l’économie réelle ».