Les publications du CCRRDT

Pandémie Coronavirus / COVID-19

Nous vous présentons ici quelques éléments scientifiques sur la pandémie COVID-19 correspondant à :

  • une information générale sur la nature du virus présenté par le Pr. Philippe Sansonetti ;
  • le communiqué de presse national de l’INSERM sur la mise en place d’un essai clinique européen contre le COVID-19 .

7 défis-clés pour la recherche amont en Région Occitanie

Lors de l’assemblée générale du CCRRDT tenue à Montpellier le 3 avril 2019, la Présidente de Région, Carole DELGA, a demandé au CCRRDT de recenser les thématiques développées par les forces de la recherche amont (correspondant aux projets de type TRL 1 et 2) en région.

Une lettre de mission a ensuite précisé les objectifs et notamment insisté sur 12 propositions de technologies-clés extraites de l’étude « Technologies clés 2020 » produite par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. En dernière instance, il a été demandé au CCRRDT, de définir des « DEFIS-Clés » et sous-domaines d’enjeux régionaux qui constitueraient des axes transversaux mobilisant en matière de recherche amont. Les Sciences Humaines et Sociales devaient également être prise en compte. Cette mission s’est déroulée dans le cadre d’une démarche participative voulue par l’exécutif régional, démarche destinée à mobiliser les acteurs du monde de la recherche académique et industrielle.

De plus, l’agenda en cours, marqué par la perspective d’un nouveau Contrat de Plan Etat-Région avec l’Etat ou du futur Programme Opérationnel européen de l’Occitanie, rendait encore plus utile cette démarche de réflexion prospective de et sur la recherche en Occitanie, au regard des politiques territoriales.
A l’issue d’une longue procédure de réflexion et de concertation, le CCRRDT a établi le présent rapport intitulé : « 7 DEFIS-Clés pour la recherche amont en Région Occitanie ». Il constitue un AVIS du CCRRDT qui a pour vocation d’être porté à la connaissance des élu.es. régionaux.

Contribuer à des systèmes alimentaires durables et sains

L’alimentation est un levier majeur pour répondre aux exigences de santé humaine et promouvoir un développement durable. Mais pour que ceci devienne une réalité, des changements en profondeur doivent s’opérer dans nos façons de produire, d’échanger et de consommer. Tous les acteurs - scientifiques, politiques, économiques, citoyens et consommateurs - sont interpelés pour trouver ensemble des solutions, à toutes les échelles. Ce rapport, rédigé entre juin et décembre 2019 par un groupe d’experts composés de membres et non-membres du CCRRDT, expose les enjeux sociétaux, les politiques régionales et l’expertise scientifique présente en Région Occitanie en lien le défi-clé de la transition vers des « systèmes alimentaires durables et sains ».

L’hydrogène énergie : une filière d’avenir et d’excellence au carrefour de la transition énergétique

Ce document, rédigé à l’initiative du CCRRDT avec le soutien d’AdOcc, présente un état des lieux de la filière hydrogène énergie. Les forces académiques Occitanes sont positionnées au regard d’une structuration thématique de cette filière qui implique 16 laboratoires en région (Albi, Montpellier, Narbonne, Odeillo, Toulouse), mettant en exergue les forces en présence à travers sa bibliométrie ( sur 5 ans : 500 revues, 33 brevets, 32 ouvrages), ses 50 ETPR (près de 200 chercheurs et techniciens impliqués), la liste des 200 thèses sur 10 ans ainsi que ses moyens d’essais. Les chercheurs académiques listent, thème par thème, un bilan des recherches menées ainsi que les perspectives et principaux défis de l’hydrogène énergie qui constituent une filière d’avenir et d’excellence au carrefour de la transition énergétique. Enfin, la dernière partie de ce livret liste un certain nombre d’actions concrètes de nature à structurer la R&D bas TRL pour les prochaines années afin de contribuer à orienter (si possible) le soutien de la région. Le consortium académique envisage en particulier la mise en place d’un laboratoire sans murs : HyRéO « Hydrogène Recherche Occitanie » constituera un Centre d’Excellence Occitan sur l’Hydrogène Energie.

La recherche en Écologie Environnementale en Occitanie : Biodiversité et territoires dans un contexte de changements globaux

Les changements globaux, résultat des activités humaines, affectent l’ensemble des composantes de la biodiversité et de l’environnement. Ils constituent un défi majeur pour nos sociétés, en particulier dans la Région Occitanie. Des approches scientifiques sont nécessaires pour traiter ces problèmes urgents, proposer des solutions et contribuer à la transition vers une société plus écologique. Ce document analyse comment la communauté de recherche en écologie environnementale d’Occitanie (une des premières au monde, forte de près de 2500 personnels de recherche) y apporte des réponses, en étudiant la dynamique et l’adaptation de la biodiversité dans des environnements changeants, tout en prenant pleinement en compte les interactions Homme-nature, en particulier en milieux tropicaux et méditerranéens. Des approches intégratives et interdisciplinaires lui permettent la scénarisation et la projection de futurs possibles, mais aussi pour proposer des solutions aux changements globaux en formant les gestionnaires de demain. Ce document propose aussi quelques développements dans le soutien à la recherche en écologie environnementale qui permettraient de positionner uniquement l’Occitanie dans ce contexte.

Diagnostic des enjeux et des moyens relatifs aux sciences de la mer en Occitanie

Les « sciences de la mer » constituent une communauté et un champ de recherche très actif en OCCITANIE autour d’objets multiples liés aux espaces maritimes et littoraux. L’attractivité croissante de ces espaces se conjugue avec une anthropisation et une vulnérabilité croissantes alors qu’il s’agit d’espaces et de processus moins connus qu’en milieu terrestre et dont les interactions complexes requièrent des approches intégrées et interdisciplinaires. Ce rapport effectue un état des lieux des acteurs, compétences, problématiques, qui constituent des espaces de collaboration pluridisciplinaires avec les décideurs publics autour de la résilience des milieux marins et littoraux. Il s’agit d’observer, de comprendre, de gérer et d’adapter de façon à maintenir le rayonnement de la Région et de son image de région innovante dans ce domaine. Une enquête auprès des structures de recherche a montré l’importance économique des « sciences de la mer » en termes d’emplois (41 structures pour 1054 équivalents temps plein spécialisés dans le domaine), de publications (685 publications par an en moyenne) et de retombées économiques (87 millions d’euros de budget annuel).

SynergieS Sciences Humaines et Sociales

A l’heure où l’économie régionale est fortement impactée par les mutations sociétales, organisationnelles, environnementales qui s’imposent dans une économie mondialisée et où l’innovation est encore trop souvent restreinte à l’aspect technologique, il est urgent de réinventer des modèles d’innovation et de coopération.

La variété des travaux de recherche en SHS d’Occitanie peut constituer un facteur clé de la compétitivité des entreprises en étant à l’origine et/ou en accompagnement d’une réorganisation des méthodes de conception et de production.

Le groupe de travail constitué d’experts issus du monde de l’entreprise, de la recherche et des associations propose des pistes pour décloisonner les disciplines et renforcer le recours aux expertises des SHS dans les projets des entreprises le plus en amont possible. Trois axes de travail et huit actions-cibles sont déclinés dans cette contribution participative.

Nouvelles pratiques démocratiques

Le mardi 20 Mars 2018, le CCRRDT (Comité Consultatif Régional pour la Recherche et le Développement Technologique) de la Région Occitanie et la Comue LR avaient organisé une journée-workshop autour de la thématique « Nouvelles Pratiques Démocratiques » à l’Université de Montpellier.

Initiative BIOCCI "Biocapteurs & Biosenseurs en Occitanie"

La communauté scientifique "Biocapteurs/biosenseurs" issue de la région Occitanie s’est fédérée début 2018 afin de répondre aux défis sociétaux qui sous-tendent le développement d’outils innovants et de technologies d’analyse de pointe dans le cadre "Environnement, Agro-alimentaire, Santé".

Cette initiative, baptisée BIOCCI pour "Biocapteurs & Biosenseurs en Occitanie", a ainsi impliqué plus de deux cents académiques (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens, doctorants et post-doctorants) issus de plus de vingt laboratoires de recherche. Une première réunion, organisée le 14 mars 2018 à Montpellier, a finalement regroupé près de soixante personnes. Elle a permis de définir des thématiques de recherche communes dans le domaine des "Biocapteurs/biosenseurs" et de proposer un projet de développement ambitieux au sein de la région Occitanie.

Une deuxième réunion, organisée le 18 avril 2019, a permis de présenter de premiers projets collaboratifs émergents interdisciplinaires et intersites.

Politique régionale de la Donnée et du Numérique

Face aux stratégies nationales et internationales sur l’ouverture et le partage des Données et l’Intelligence Artificielle, aux enjeux tant académiques institutionnels qu’industriels, et aux multiples défis à relever, il est urgent de définir et adopter une politique régionale de la Donnée et du Numérique pour le devenir économique et sociétal de la région Occitanie. Ce rapport propose une politique tournée vers une économie « coopérative » / « coopétitive » autour des données massives et du numérique afin d’aiguiller le changement et de constituer des leviers de développement (souveraineté régionale sur les data - versus nationale ou internationale, propriété industrielle et bien commun, cadres éthiques et juridiques d’exploitation ou règles de partage entre fournisseurs et utilisateurs de données, …).
Après un état des lieux et un positionnement, un processus de cross fertilisation est défini au travers de trois objectifs et 7 actions afin de renforcer l’innovation pluri/interdisciplinaire au cœur des métiers et des usages.

Capitaliser et valoriser les bio-ressources en Région Occitanie

Le groupe de travail sur la capitalisation et la valorisation des bio-ressources, constitué sous l’égide du CCRRDT, a produit un état des lieux des filières agricoles, forestières, marines et déchets en Occitanie, en associant aux réflexions une vingtaine d’experts du monde académique et économique. Ce document donne des pistes d’actions pour ancrer plus fortement la filière bio-ressources régionale dans une démarche d’économie circulaire.

Terrains d’expérimentations d’innovations

L’objectif de ce groupe de travail a été de proposer un nouvel « outil » à la région Occitanie concernant les terrains d’expérimentation, véritables dispositifs d’aide à l’innovation, qui s’appuient sur les territoires dans leur diversité et leurs atouts. Cette démarche d’expérimentation est originale et innovante parce qu’elle s’inscrit dans une approche holiste et transversale, et propose à la région de faire évoluer ses dispositifs de manière significative.

Sur ce terrain, les innovations peuvent être multiples : innovation technologique, sociétale, citoyenne… Nous proposons un changement de point de vue, un nouveau paradigme pour les politiques publiques de soutien à l’innovation dans des actions de mutualisation et à long terme. Ce document définit le terrain d’expérimentations d’innovations et préconise 5 actions pour sa mise en œuvre qui sont illustrées par deux exemples : le projet neOCampus sur l’Université Toulouse III Paul Sabatier et le projet Nîmes-Garons.

Vers une synergie Recherche/Formation/Entreprise

Ce document propose une « philosophie d’action » permettant possiblement d’optimiser, en Région, la définition, l’organisation et le déroulé de projets concrets d’ampleur territoriale fondés sur la mobilisation d’outils et d’acteurs de la Recherche, de la Formation et de l’Economie (RFE).

Technologies Quantiques

Les technologies quantiques rassemblent des technologies de rupture autour des 4 grands axes que sont les communications sécurisées, la métrologie, la simulation de problèmes non résolus et le traitement des données.

Outre stimuler des recherches fondamentales nouvelles, ces technologies s’accompagnent d’un potentiel d’innovation important. Fort de l’expertise des équipes occitanes dans le domaine, de la présence locale d’acteurs industriels majeurs et en regard des retombées économiques importantes attendues, le projet « Technologies quantiques en Occitanie » vise à fédérer les chercheurs de renom du domaine et les ingénieurs actifs dans différents secteurs industriels avec un double objectif : soutenir leur excellence scientifique mais aussi établir une chaîne des savoirs entre laboratoires académiques, étudiants et industriels implantés dans le territoire.
A l’heure où des investissements mondiaux importants sont mis en place dans le domaine, ce groupement promouvra la visibilité des activités académiques et industrielles occitanes sur les Technologies quantiques, tant au niveau national qu’international.