AccueilMa régionIls sont l’OccitanieJean-Marc Bedouret : "Sans la coopérative, le haricot (...)

Jean-Marc Bedouret : "Sans la coopérative, le haricot tarbais n’existerait plus"

« Lorsqu’avec une douzaine d’agriculteurs nous avons décidé de relancer le haricot tarbais dans les années 80, notre premier réflexe – et c’était une vraie bonne idée – a été de créer une coopérative »
explique Jean-Marc Bedouret.

« c’est un outil collectif avec des règles de répartition équitables pour que chaque exploitant retire le maximum de son travail. Elle se charge de toute la commercialisation de notre produit ».

Aujourd’hui, une soixantaine de producteurs sont adhérents à la Coopérative du haricot tarbais, avec chaque année 10 % de nouveaux entrants, le plus souvent des jeunes.

PNG - 788.8 ko

Ils font le choix de développer un produit de qualité dans une approche humaine


se réjouit le président. Et la structure coopérative les y aide.

Avec une production de 150 à 190 tonnes/an, la coopérative emploie 8 salariés permanents et 200 saisonniers pour la récolte, exclusivement manuelle.

L’attribution d’un Label Rouge puis d’une IGP est venue conforter l’investissement de tous.

Le saviez-vous

Les pâturages de montagne (les estives) occupent la moitié de la surface agricole, ce qui fait des Hautes-Pyrénées le troisième département pastoral de France.

Une terre d’élection pour les agneaux de qualité, AOP Barèges Gavarnie, IGP Pyrénées etc.