Les actus

France 2023 : l’Occitanie au cœur de la mêlée

« Région hôte » de la prochaine Coupe du Monde de Rugby en France en 2023, l’Occitanie accueillera plusieurs délégations internationales, dont celle du Japon. Cinq matchs se dérouleront également au Stadium de Toulouse.

20 équipes de l'élite mondiale du rugby s'affronteront en France en 2023.
Crédits : Clive Rose – World Rugby (via Getty Images)

La 10e édition de la Coupe du Monde de Rugby aura lieu en France du 8 septembre au 28 octobre 2023. A cette occasion, l’Occitanie accueillera 5 matchs au Stadium de Toulouse. Une excellente nouvelle pour les fans de ballon ovale, nombreux en cette terre de rugby qu’est l’Occitanie. Avec 2,6 milliards de téléspectateurs attendus, c’est une belle opportunité de valoriser le territoire et de bénéficier de retombées économiques comme touristiques.

Les 5 matchs de la Coupe du Monde à Toulouse :
• 10 sept. : Japon – Amériques 2
• 15 sept. : Nouvelle-Zélande – Afrique 1
• 23 sept. : Europe 1 – vainqueur des qualifications
• 28 sept. : Japon – Samoa
• 8 oct. : Fidji – vainqueur des qualifications

Pilier de la Coupe du Monde

En 2019, l'Occitanie devient la première "Région hôte" de la Coupe du Monde de Rugby.
En 2019, l’Occitanie devient la première "Région hôte" de la Coupe du Monde de Rugby.

Dès 2019, l’Occitanie devient la première « Région hôte » après la signature d’un protocole d’accord avec le Comité d’organisation France 2023. L’objectif est double : développer la pratique du rugby et du sport en Occitanie, et accueillir de grandes délégations internationales dans la région durant la compétition. Essai transformé pour cette mobilisation puisque l’équipe du Japon a choisi d’établir son camp de base à Toulouse durant la Coupe du Monde 2023. La ville de Montpellier accueillera l’équipe nationale des Samoa.

Les « Brave Blossoms » à Toulouse

À partir du 2 septembre 2023, la délégation japonaise sera basée à Toulouse pour plus de 4 semaines. Les « Brave Blossoms » bénéficieront d’un cadre d’entraînement idéal grâce aux installations du Stade Toulousain. Classée 10e mondiale, l’équipe japonaise a notamment créé la surprise durant la Coupe du Monde 2019, à domicile, en éliminant l’Ecosse et se qualifiant en ¼ de finale.
L’Occitanie entretient des liens institutionnels forts avec le Japon. Depuis 2015, la Région a fait du Japon une priorité de son action internationale.

A noter ! Durant la tournée d’automne du XV de France, un test match France-Japon aura lieu à Toulouse le 19 Novembre 2022.

Des points à marquer pour le territoire

Pour l’Occitanie, accueillir des équipes et des matchs de la Coupe du Monde, signifie des retombées économiques et touristiques estimées à 63 millions d’euros. Les perspectives d’emplois directs et indirects sont importantes, notamment dans le tourisme, les loisirs ou l’agroalimentaire.

Avec "Campus 2023", 340 jeunes d'Occitanie se forment actuellement aux métiers du sport.
Avec "Campus 2023", 340 jeunes d’Occitanie se forment actuellement aux métiers du sport.

A travers ce partenariat, la Région et France 2023 se mobilisent pour faire de cet événement un succès économique et populaire, profitable à tous. L’opération « Campus 2023 » va notamment permettre à 2023 jeunes en France de profiter de l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby pour se former aux métiers du sport. En Occitanie, depuis octobre 2021, 340 apprentis de 18 à 30 ans ont été recrutés afin d’obtenir des diplômes de niveau bac +1, bac +3 et bac +5. L’Occitanie est le 1er territoire de France en nombre de jeunes dans le cadre de cette opération.
 
 

L’Occitanie, terre de rugby

  • 68 500 licenciés (sur près de 320 000 en France – chiffres 2020)
  • 426 clubs - 1ère ligue régionale de France
  • 20 000 jeunes s’initient chaque année dans les centaines d’école de rugby du territoire
  • 4 équipes hommes en Top 14 et 5 équipes en Pro D2, 3 clubs féminins en Élite 1
  • 6 titres de champions de France de Top 14 en 10 ans

La Région Occitanie mène une politique en faveur du sport à laquelle elle consacrera cette année plus de 33 millions d’euros. Elle soutient notamment les clubs professionnels évoluant au plus haut niveau de leur discipline mais aussi les clubs amateurs. Son soutien en faveur du rugby en 2020 s’élève ainsi à plus de 3,2 millions d’euros.