Éducation, orientation, formation et emploi

L’École de la 2ème Chance

Les Écoles de la 2ème chance (E2C) sont des dispositifs de formation permettant aux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification de retrouver le chemin de la formation et de l’emploi.

Un dispositif de formation pour offrir un nouveau départ aux jeunes « décrocheurs »

Avec l’appui du Fonds Social Européen, la Région Occitanie soutient les Écoles de la 2ème Chance. Ces établissements accompagnent les jeunes « décrocheurs » de 16 à 26 ans, grâce à des parcours personnalisés à travers des formations gratuites et rémunérées et la découverte de métiers avec des stages en entreprise.

Aucun emploi du temps ne se ressemble : la formation est « sur-mesure » en fonction du projet professionnel.

Les Écoles de la 2ème Chance permettent :

  • de développer ses compétences et ses connaissances pour mieux définir son projet professionnel,
  • d’accéder à la formation (CAP, BEP, BTS, BAC…) adaptée à son projet professionnel,
  • de trouver un emploi (CDD, CDI, Intérim…) dans le métier de son choix,
  • de faciliter son insertion sociale et citoyenne : connaître ses droits (santé, logement, argent) et ses devoirs (découverte des institutions, des activités citoyennes…).

Qui peut bénéficier du dispositif ?

  • Âgés de 16 à 25 ans, dérogations possibles pour les 26-30 ans,
  • Sans diplôme ni qualification,
  • Sortis du système scolaire,
  • Motivés par un parcours de formation en alternance.

Où trouver une École de la 2ème Chance en Occitanie ?

11 Écoles de la 2ème Chance sont réparties sur le territoire de la région Occitanie :

A la une !

Esprit’Critik avec les E2C

Près de 100 jeunes des Ecoles de la Deuxième Chance d’Occitanie (E2C) se sont retrouvés le 24 mars à l’Hôtel de Région de Montpellier dans le cadre de la semaine lutte contre les discriminations pour une manifestation « Développer son Esprit’Critik avec les E2C », organisée en partenariat avec le Club de la presse Occitanie, en présence de l’élue régionale Nathalie Mader, Déléguée "Nouvelles Chances" et de Dominique Antoni, Vice-président du Club de la presse

Après avec 3 interventions de 2 heures d’un journaliste et d’un expert des réseaux sociaux dans les 11 E2C d’Occitanie, le Club de la presse a remis les supports pédagogiques interactifs pour que les E2C poursuivent des interventions pour aider les jeunes à détecter les fakes news, à trier les infos et à développer leur esprit d’analyse et de critique, notamment face aux thèses du racisme et de l’antisémitisme.

Les stagiaires ont également pu présenter leurs projets « citoyenneté, esprit critique et lutte contre les discriminations »  :

  • Accueil en chanson avec un clip des stagiaires de l’E2C Toulouse
  • Vidéo des stagiaires de l’E2C de Narbonne sur les discriminations, primée dans le cadre d’un concours Instagram du Réseau E2C.
  • La lauréate du concours d’éloquence de l’E2C de Toulouse a présenté son exposé sur le harcèlement scolaire
  • Les stagiaires de l’E2C de Montpellier Clémenceau ont exposé les tableaux réalisés sur les valeurs républicaines et la lutte contre les discriminations
  • Les stagiaires des E2C de Nîmes et de Lunel ont témoigné sur leur visite du Site-mémorial du Camp des Milles, ancien camp d’internement et de déportation entre 1939 et 1942.

L’opération "Esprit’Critik" menée avec les E2C s’inscrit dans le cadre plus large du Plan régional d’actions contre le racisme et l’antisémitisme 2020-2023, avec pour objectif de déconstruire les préjugés, d’éduquer à l’antiracisme et de valoriser la citoyenneté.

Retour sur l’activité 2021 des E2C

Une reprise encourageante de l’activité
Après une année 2020 marquée par l’impact de la pandémie sur l’activité des 11 Ecoles de la Deuxième Chance (E2C) d’Occitanie, 2021 renoue avec une hausse du nombre de jeunes accueillis, revenant à un niveau similaire à celui précédent la crise sanitaire 1454 stagiaires ont ainsi été accueillis en 2021, contre 1271 en 2020, soit une hausse de 14 % en un an.

Chiffres clés

1454 stagiaires
accueillis en 2021
19 ans
en moyenne
89%
sans expérience professionnelle
6%
bénéficient de la Reconnaissance Travailleur Handicapé (RQTH)
74%
sont de nationalité française
28%
sont mineurs (moyenne nationale 24%)
82%
de niveau infra 3
34%
résident en QPV (moyenne nationale 29%)
47% sont des femmes

De nouvelles actions de mobilisation
Les démarches d’identification du public cible des E2C ont permis d’accueillir 183 stagiaires de plus en 2021 qu’en 2020. Les candidatures spontanées représentent 39% des entrées (moyenne nationale 34%), soit une hausse de 11 points par rapport à 2020.
La hausse de cet indicateur s’explique en partie grâce aux actions favorisant le « aller vers » mises en œuvre par les E2C, pour participer au repérage et à la mobilisation d’un public « hors radars ».

Un parcours moyen de 6,5 mois
La durée du parcours moyen en E2C renoue avec celle d’avant crise sanitaire, soit une durée moyenne de 6,5 mois, dont 23% sont réalisés en immersion en entreprise. Ces temps de stages permettent de consolider le projet professionnel du stagiaire, de le former et de le faire évaluer par des professionnels sur les compétences en lien direct avec le métier choisi.

Des profils toujours plus éloignés de l’emploi
L’augmentation de la part des mineurs et l’éloignement accru avec le monde professionnel, sont deux marqueurs notables cette année :
La participation des E2C à l’obligation de formation des 16-18 ans explique la progression du nombre de mineurs dans les E2C (+2 points), portant leur proportion à 28% du total des stagiaires (moyenne nationale 24%).
Les indicateurs suivants confirment également l’éloignement toujours plus important des jeunes accueillis en E2C vis-à-vis de l’emploi :
89 % des stagiaires en E2C n’ont pas vécu de première expérience professionnelle
La part des jeunes ne pouvant valoriser un diplôme équivalent au CAP ou au BEP augmente de 3 points, portant ce taux à 82%

Des résultats positifs !
Le taux de sorties positives atteint en 2021 est de 65% (moyenne nationale 64%), soit 4 points de plus qu’en 2020. Ce taux atteint 80% en prenant en compte les sorties dynamiques (contrats de moins de 2 mois, intérim, services civiques, poursuite en formation pré qualifiante…). 30% des stagiaires poursuivent leur parcours en formation qualifiante (moyenne nationale 23%), en lien avec la volonté de la Région Occitanie de sécuriser les parcours professionnels par l’accès à la formation qualifiante.

65% de sorties positives
19% En contrat de travail (moyenne nationale24%)
16% En alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation moyenne nationale 17%)
30% En formation qualifiante (moyenne nationale 23%)

Le soutien de la Région Occitanie
Avec l’appui du Fonds Social Européen, chaque année, la Région Occitanie consacre près de 10 millions d’euros aux E2C. Cet investissement représente jusqu’à 70% des budgets des Ecoles, soit deux fois plus que dans les autres régions de France.
Au sein de ces Ecoles, la Région lutte contre la fracture numérique par le don d’un ordinateur portable LoRdi, la précarité alimentaire (gratuité des repas du midi) ou encore la radicalisation et la désinformation sur les réseaux sociaux avec notamment l’action « Esprit’Critk » mise en oeuvre en 2021 avec le Club de la Presse Occitanie pour lutter contre les fake news.