Quelles études ?

Devenir enseignant

Vous côtoyez les profs au quotidien. Et si vous vous intéressiez de plus près à leur profession ? L’enseignement est un domaine passionnant, varié, exigeant et porteur en Occitanie.

5 bonnes raisons de devenir enseignant en Occitanie

1. Ça recrute en Occitanie !

Le métier d’enseignant – notamment du secondaire – figure dans le top 10 des professions qui recruteront le plus d’ici 2030 (source : Carif Oref Occitanie), en raison de nombreux départs à la retraite qui ne seront pas compensés par l’arrivée de débutants ou de professeurs venus d’autres régions.

2. Un métier passionnant

Être prof, c’est transmettre son savoir, développer le désir de connaissance et le potentiel de ses élèves, tout en travaillant en équipe.

Mon travail, en tant qu’enseignante d’occitan, n’est pas seulement de transmettre du contenu, mais aussi d’éveiller des consciences et faire grandir les élèves en les confrontant à leur devoir de mémoire.

Magali Fraisse, enseignante d’occitan au lycée Georges-Clemenceau de Montpellier

3. Concilier vie professionnelle et vie perso

Compatible avec une vie de famille, cette profession peut s’exercer sur l’ensemble du territoire, y compris dans l’enseignement supérieur, implanté partout en Occitanie et notamment dans les 18 villes universitaires d’équilibre (Béziers, Tarbes…). Et si vous rêvez d’un dépaysement total, enseigner à l’étranger est aussi possible !

4. Une formation accessible

Parcoursup propose le parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE), une formation de la L1 à la L3 permettant d’intégrer un master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation). Il prépare progressivement les étudiants au métier et est dispensé en alternance dans les universités et plusieurs lycées de Toulouse, Perpignan et Montpellier, comme le lycée Bellevue de Toulouse ou le lycée Jean-Lurçat de Perpignan.

Si vous êtes en situation de handicap, sachez que vous pouvez devenir titulaire sans passer de concours dans les académies de Toulouse et Montpellier.

5. Une diversité de publics et d’enseignements

Les professeurs des écoles sont des enseignants du premier degré qui enseignent toutes les matières de la première année de maternelle à la dernière année d’école élémentaire, mais aussi dans des prisons ou des hôpitaux.

Dans le second degré, les professeurs de collège ou lycée sont responsables de plusieurs classes et niveaux, mais n’enseignent souvent qu’une seule discipline, comme les mathématiques, le français ou l’EPS. Ils accompagnent aussi leurs élèves dans leurs choix d’orientation.

Les enseignants-chercheurs, quant à eux, exercent dans le supérieur – université, institut, école d’ingénieurs, INSPÉ (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation, qui prépare aux métiers de l’enseignement et de la formation)… –, généralement à plusieurs niveaux (licence, master, prépa).

Et il existe bien d’autres casquettes de professeurs : en lycée professionnel, en lycée d’enseignement agricole, professeur documentaliste, ou encore auprès de publics à besoins spécifiques (SEGPA, ULIS…). Renseignez-vous !

En savoir plus