Éducation à l’Environnement et au Développement (...)

Occit’Avenir - Lycée à énergie positive

L’appel à projet « Occit’Avenir - Lycées à énergie positive » fait partie du dispositif régional de politiques éducatives en faveur des lycées « Occit’Avenir », en parallèle de la Stratégie régionale d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable.
Il vise à favoriser l’implication des lycéens dans les actions et projets en faveur de la transition écologique et énergétique.

Un appel à projets pour développer l’éducation à la transition écologique et énergétique dans les lycées régionaux

Portée par l’établissement, la démarche « Occit’Avenir - Lycée à énergie positive » s’appuie sur des actions éducatives innovantes pour renforcer la gestion durable des problématiques environnementales. Elle fait participer, implique et fait coopérer tous les acteurs et partenaires de chaque établissement investi.

Objectifs de l’appel à projets

  • Faire que chaque lycéen du territoire puisse comprendre et s’approprier les principes de la Transition Écologique et Énergétique régionale et ses enjeux quotidiens, en s’impliquant dans une démarche éducative concertée créée dans son lycée.
  • Faire émerger des projets durables, provenant et portés par des lycées publics régionaux et des EREA, d’une durée de 3 ans, et associant la plus large diversité d’acteurs et de partenaires autour de ces projets.
  • Appuyer la mise en place d’actions innovantes d’éducation à la TEE tout au long de ces projets durables.
  • Renforcer la gestion durable des problématiques environnementales des établissements participants.

Caractéristiques du projet « Lycée à énergie positive »

Ce projet global, porté par le lycée et soumis à la Région, est nécessairement pluriannuel et peut comprendre des actions annuelles et pluriannuelles.

Type d’actions proposées

Elles peuvent être de 2 sortes :

  • Actions pluriannuelles : mono thématiques ou pluri thématiques et d’une durée de 3 ans. Un bilan annuel est produit par le lycée et présenté à la Région.
  • Actions annuelles : mono thématiques ou pluri thématiques. Un bilan annuel est produit par l’établissement et présenté à la Région. Le lycée peut décider de mettre en place une action annuelle et, en fonction de son évaluation, vouloir la poursuivre l’année suivante.
Thématiques à explorer durant le projet

Chaque lycée choisit d’aborder de 1 à 4 thématiques transversales identifiées par la Région :

  • Maîtrise des consommations d’électricité et de fluides
  • Sobriété énergétique
  • Tri, recyclage et valorisation des déchets
  • Alimentation de qualité et de proximité
  • Economie circulaire
  • Préservation de la ressource en eau
  • Préservation de la biodiversité régionale
  • Risques naturels (inondation, feu de forêt et submersion marine)
  • Eco-construction
  • Ecomobilité
  • Qualité de l’air
  • Santé environnement.
Candidature et suivi du dossier

Un seul dossier de candidature est accepté par lycée. Chaque projet devra avoir reçu l’aval du Proviseur/Directeur de l’établissement.

Chaque projet déposé devra :

  • comprendre : la méthodologie de projet choisie, le mode de gouvernance et de pilotage et les partenariats bâtis ou à construire
  • préciser l’instance de pilotage du projet, sa composition et la régularité de ses réunions. La Région Occitanie, membre de droit de l’instance de suivi ou de gouvernance du projet, est invitée systématiquement à ces réunions. La participation des lycéens aux instances de pilotage et d’animation est primordiale pour la bonne réalisation d’un projet durable. Elle devra apparaître de manière précise dans chaque projet proposé. Un réseau de partenaires contribue au bon déroulement d’un projet éducatif et à un ancrage du projet dans le territoire dans lequel il se déroule.

Chaque établissement devra rechercher une structure extérieure au lycée pouvant concourir à l’accompagnement pédagogique ou technique de son projet. Cela peut être : une association ou un réseau d’EEDD, un syndicat mixte, une collectivité territoriale. Cette information devra figurer dans le dossier de candidature.

La conduite d’un projet éducatif s’inscrivant dans une démarche active doit intégrer une phase de restitution qui doit aboutir à la production d’un outil relatant le projet.

Évaluation et examen des dossiers

Les projets proposés doivent répondre aux objectifs de la Stratégie régionale EEDD, du présent appel à projets et aux critères suivants :

  • Engagement antérieur du lycée au projet déposé, notamment dans un projet durable
  • Réflexion initiale autour du projet et définition de ses objectifs et indicateurs de résultats
  • Méthodologie de projet choisie
  • Choix de la gouvernance du projet
  • Implication des lycéens dans la conduite et l’animation du projet
  • Diversité des publics cibles du projet
  • Dimension innovante des actions éducatives proposées
  • Finalité pluriannuelle du projet global
  • Concordance entre les programmes scolaires et le projet présenté
  • Type de restitution choisie du projet
  • Type et nombre de bénéficiaires des actions
  • Liens entre l’établissement et son territoire de projet (notamment l’environnement proche de l’établissement)
  • Partenariats institutionnels et techniques du projet, établis ou recherchés
  • Accompagnement du projet par une structure extérieure au lycée
  • Cohérence éducative et financière du projet

Chaque dossier est examiné de manière équitable. Le jury de sélection est composé de la Région Occitanie et des partenaires techniques et institutionnels de ses politiques « Jeunesse » et « Transition écologique et énergétique ».

Accompagnement par la Région Occitanie des projets retenus

La collectivité régionale assure un accompagnement tout au long du projet et propose un temps de bilan annuel à chaque lycée engagé. Elle suit ainsi l’évolution de chaque projet, de sa méthodologie et des actions réalisées.

La Région peut également prendre en charge l’accompagnement technique et méthodologique des lycées réalisé dans le cadre d’une prestation extérieure.

Chaque dossier est présenté au vote des élus régionaux pour l’attribution d’une subvention de fonctionnement spécifique au projet. Une seule subvention est accordée par la Région pour chaque dossier retenu. Elle est exclusivement réservée au financement d’actions éducatives et peut représenter jusqu’à 80 % du coût de fonctionnement global de chaque projet.
Un autofinancement à hauteur de 20 % minimum est demandé pour chaque projet.

La subvention régionale est plafonnée à 12 000 € par lycée. Chaque lycée pourra déterminer le montant de la subvention demandée auprès de la collectivité régionale en fonction de l’ampleur de son projet.

Les Lycées lauréats de l’appel à projets « Lycée à énergie positive »

Voir les lauréats 2019
  • Lycée professionnel agricole Claude Simon (66)
  • Lycée polyvalent Aristide Maillol (66)
  • Lycée polyvalent Jean Lurçat (66)
  • Lycée général et technologique Paul Sabatier (11)
  • Lycée polyvalent Germaine Tillion (11)
  • Lycée d’enseignement général et technologique agricole Pierre-Paul Riquet (11)
  • Lycée professionnel Jacques Brel (34)
  • Lycée professionnel Léonard de Vinci (34)
  • Établissement régional d’enseignement adapté (EREA) Jean-Jacques Rousseau (34)
  • Lycée Chaptal (48)
  • Établissement régional d’enseignement adapté (EREA) de Muret (31)
  • Lycée général et technologique Rive Gauche (31)
  • Lycée polyvalent Charles De Gaulle (31)
  • Lycée polyvalent Olympe de Gouges (82)
  • Lycée polyvalent Le Garros (32)
  • Lycée Bellevue (81)
Voir les lauréats 2020
  • Lycée Professionnel Urbain Vitry (Toulouse, 31)
  • Lycée Professionnel Paul Bousquet (Sète, 34)
  • Lycée Professionnel Clément Marot (Cahors, 46)
  • Lycée Polyvalent Jules Fil (Carcassonne, 11)
  • - Lycée Professionnel Agricole Flamarens (Lavaur, 81)
  • Lycée Polyvalent André Chamson (Vigan, 46
  • Lycée Professionnel Agricole Mirande (Mirande et Riscle, 32)
  • Lycée Professionnel Voltaire (Nîmes, 30)
  • Lycée Professionnel Pierre Mendes France (Vic-en-Bigorre, 65)
  • Lycée Polyvalent Jean Moulin (Béziers, 34)
  • Lycée Polyvalent Georges Frêche (Montpellier, 34)
  • Lycée Polyvalent Théophile Roussel (Saint-Chely-d’Apcher, 48)
  • Lycée Professionnel Anne Veaute (Castres, 81)
  • Lycée Professionnel François Camel (Saint-Girons, 09)
  • Lycée Polyvalent Joseph Vallot (Lodève, 34)
  • Lycée Général et Technologique Climatique René Billere (Argelès Gazost, 65)
  • Lycée Général et Technologique Pierre Paul Riquet (Saint Orens de Gameville, 31)
  • Lycée Professionnel Marie Curie (Saint Jean du Gard, 30)
  • Lycée Polyvalent de la Borde Basse (Castres, 81)
  • Lycée Frédéric Bazille Agropolis (Montpellier, 34)
  • Lycée Général et Technologique Jean Moulin (Pézenas, 34)
  • Lycée Général et Technologique Jean Monnet (Montpellier, 34)