Mois de l’égalité femmes-hommes en Occitanie 99 & 1 portraits pour l’Egalité femme / homme : interview de Carole

Publié par : Maison de la Région à Montauban

Les Montalbanaises prennent la parole !
A travers ce projet, l’association d’influence positive « Myself », emmenée par Meryem Kaf et accompagnée de Johana Cavel, artiste photographe, rendent hommage à toutes les femmes de Montauban, ville d’Olympe de Gouges, l’une des premières féministes françaises.

A la rencontre de Carole
Age : 34 ans
Profession : Cheffe Pâtissière
Montalbanaise


Johanna Cavel

3 questions à Carole

Quelles sont les limites du clivage femme/ homme dans le monde de la pâtisserie ?

Je pense que pour sa pérennité, le métier devrait dépasser la distinction homme/ femme et se limiter au rendu et au talent de chacun.
Il est vrai que dans la pâtisserie traditionnelle, il y a beaucoup d’hommes, la plupart des grands pâtissiers sont des hommes, mais dans le cake design on retrouve beaucoup de femmes. C’est sans doute le côté artistique et aussi la patience des femmes.
Personnellement, la pâtisserie est ma passion. J’ai fait de ma passion mon métier. J’essaye de passer outre les stéréotypes qui peuvent subsister dans notre profession. Je suis convaincue que la femme d’aujourd’hui, a sa place dans ce milieu.

A votre avis complémentaire ou égale de l’homme ?

Sans hésitation aucune, je dirai complémentaire. Je travaille avec mon mari depuis bientôt 10 ans. Je m’occupe de la pâtisserie, lui de la communication. Nous avons la même vision des choses mais des ressentis différents ce qui en échangeant nous permet de trouver un bon équilibre.
Il est primordial de fonctionner en bonne intelligence pour arriver au bon équilibre de part et d’autre. Ceci dit, notre complémentarité s’étend à la sphère familiale également. Notre deal, une fois chez nous, on ne parle plus du travail. Je dois reconnaitre que ce n’est pas toujours chose aisée mais ça à l’air de bien fonctionner.
Il faut être hyper vigilent, si le travail prend le dessus et qu’à la maison on ne trouve pas d’autres sujets de discussion cela peut être dangereux pour le couple.

Comment voyez-vous la situation de la femme aujourd’hui ?

Je pense que la femme est moins prise en considération que les hommes. Elle est souvent réduite au rôle qu’on lui attribue. Je pense que casser certains codes et ce plafond de verre de plus en plus opaque est primordial. L’éducation est le pilier pour un changement efficace.
S’il est vrai que tout commence à la maison, le rôle de l’école est très important et puis le respect de l’autre et de sa différence.
Avec mon équipe, je suis plus dans le management par le leadership je veille à avoir une bonne ambiance de travail et une équipe confiante et épanouie.

Crédit photo : Johanna Cavel
Projet mené par Meryem Kaf
Propos recueillis par Meryem Kaf