AccueilMa régionPortraits de territoiresLe village perché de Cantobre

Le village perché de Cantobre

Haut perché sur son rocher, Cantobre surplombe la Dourbie et le Trévezel.

JPEG - 106.2 ko

Il n’est pas étonnant que, depuis les Romains, le village de Cantobre ait servi de poste de guet privilégié. Le panorama ouvert sur les Grands Causses permet de voir jusqu’au Limousin. Accroché à son éperon rocheux, sa silhouette se découpe sur le ciel, comme suspendu dans le vide. Ce village médiéval, témoin du passé templier et hospitalier, semble perdu au milieu d’une terre encore sauvage et aride, où se faufilent une centaine de mètres plus bas, la Dourbie et le Trévezel. Là-haut, les ruelles sont si étroites que la voiture est bannie ! C’est à pied, en entrant par la porte fortifiée, qu’on apprécie toute l’atmosphère du site et de la préservation d’un village de pierre de poche - quinze habitants à l’année, trente maisons - dont le nom viendrait du celte « Canto Briga », qui signifie la Citadelle brillante.

En savoir plus
À voir à proximité.
  • Nant, village rebaptisé « Le jardin de l’Aveyron » en raison de ses nombreux canaux.
  • La Couvertoirade, sur le causse du Larzac, haut lieu du temps des templiers et des hospitaliers, remarquablement conservé.