La grotte du Pech Merle

Vingt-six mammouths, treize bisons, sept aurochs, le célèbre panneau des chevaux ponctués, des bouquetins, des poissons, un ours… Les parois de la grotte du Pech Merle abritent un remarquable bestiaire préhistorique complété de figures humaines et de mains négatives, de gravures et de ponctuations.

JPEG - 147 ko
Crédits : Dominique Viet / CRT-Occitanie

Ce trésor de 25 000 ans a été mis à jour en 1922, par deux adolescents du coin et se complète aujourd’hui du musée Amédée Lemozi sur l’art pariétal du Quercy. La vaste caverne qui s’étend sur deux kilomètres, trois cents mètres de galeries, doit son nom à la colline (Pech) qui l’abrite, sur les hauteurs de Cabrerets, en surplomb des vallées de la Sagne et du Célé. Contrairement à Lascaux, le visiteur a la chance de mettre ses pas dans la véritable grotte, et non un facsimilé. Ce qui est en fait une expérience unique de l’art pariétal.

En savoir plus
A voir à proximité
Le chemin de halage de Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie : arriver dans un des plus beaux villages de France par les bords ombragés du Lot et un sentier de halage taillé dans la falaise reste un must.