AccueilMa régionPortraits de territoiresL’ermitage Saint-Antoine-de-Galamus

L’ermitage Saint-Antoine-de-Galamus

Le site est réputé dans toute l’Europe pour ses incroyables gorges, creusées par la rivière Agly.

JPEG - 130.7 ko
Crédits : Antoine Darnaud

A la frontière de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, le défilé de Galamus présente de vertigineuses falaises calcaires (hautes de 500 m) plongeant dans les eaux tumultueuses de la rivière. Une route y a été creusée il y a plus d’un siècle mais l’endroit était habité depuis bien avant. Au VIIe siècle, des ermites s’y étaient déjà installés au fond de grottes enfouies dans la falaise. Au fil du temps, cet endroit magique, suspendu au-dessus du vide, est devenu un lieu religieux plus important. Serti dans la roche, entouré de chênes verts et de genévriers, l’ermitage a conservé sa chapelle et son campanile et offre toujours cet immense sentiment de sérénité que recherchaient ses premiers occupants.

À voir à proximité.
  • L’aqueduc romain d’Ansignan surplombant l’Agly.
  • A Tautavel, le Centre européen de la Préhistoire et la caune de l’Arago où vivait l’un de nos ancêtres il y a 450 000 ans.
  • La découverte du vignoble où sont produits le Maury et les Côte-du-Roussillon.