http://www.laregion.fr/rail

80 jours pour imaginer la mobilité de demain

Après une phase de concertation ouverte, constructive et inventive, les « Etats généraux du rail et de l’intermodalité » entrent dans la phase d’analyse de l’ensemble des contributions.

Le 21 avril dernier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, lançait les « Etats généraux du rail et de l’intermodalité » à Capdenac-Gare, dans l’Aveyron.

Objectif : donner la parole aux habitants du territoire pour permettre à la Région, autorité organisatrice des transports, de définir et d’engager les priorités ferroviaires et intermodales pour les vingt prochaines années.


Durant ces 80 jours de concertation, les 37 réunions publiques dans les 13 départements ont rassemblé 3 100 participants.
13 798 questionnaires complets (papier ou Internet) ont été recueillis.
S’ajoutent à ces témoignages le rapport rendu par les 213 membres du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) et les 324 contributions portées par des collectivités territoriales, des syndicats, des associations ou encore des entreprises.

« Je tiens à remercier les dizaines de milliers de participants aux Etats généraux du rail et de l’intermodalité qui ont pris du temps pour imaginer la mobilité de demain en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Les citoyens, dans leur plus grande diversité, ont donc répondu présents à notre appel lancé il y a quatre mois pour participer à la construction des politiques régionales de transports des 15 ans à venir. Ils ont pris toute leur part dans cette concertation unique en France par son ampleur et dont je tiens à souligner sa grande qualité. » a précisé Carole Delga.

« Cette concertation est véritablement exemplaire. Aucun territoire n’a été oublié et la matière recueillie est d’une grande richesse pour proposer maintenant une politique régionale de transports au plus près des besoins des habitants de notre région », a conclu Christian Dupraz, conseiller régional délégué aux Etats généraux du rail et de l’intermodalité.

Les Etats généraux entrent dans la deuxième phase

Après cette première période de consultation, d’avril à juillet, vient maintenant le temps de l’analyse, à partir du résultat de l’enquête, des comptes rendus des réunion, de l’avis du Ceser et des contributions déposées.
Une phase de restitution aura lieu à l’automne.

« Elle donnera le cadre d’action, le cap pour bâtir une politique régionale du rail et de la mobilité », indique Carole Delga. Les attentes exprimées nourriront également la négociation avec la SNCF pour le renouvellement de la convention d’exploitation des TER qui doit prendre effet le 1er janvier 2017.

Les chiffres-clés du ferroviaire en Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

  • Budget annuel Transports de la Région : 484 M€
    Au total, depuis la régionalisation des TER, la Région a investi près de 2 milliards d’euros dans le ferroviaire
  • 2002 : 13,1 millions de voyageurs par an
    2014 : 20,8 millions de voyageurs par an Soit une fréquentation en hausse de 60 %

Depuis 2002, la Région a financé 153 nouvelles rames, aménagé 65 pôles d’échange, rénové plus de 130 gares régionales et renouvelé près de 600 km de lignes ferroviaires régionales