AccueilJe m’informeLes actusLa Région relève les défis de la croissance, de l’emploi (...)

La Région relève les défis de la croissance, de l’emploi et de l’innovation

Les élus régionaux ont adopté les 2 et 3 février des décisions majeures pour l’avenir de l’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée : un budget primitif de 3,44 milliards d’euros en 2017 et la Stratégie Régionale pour l’Emploi et la Croissance.

JPEG - 145.7 ko
Crédits : Antoine Darnaud

La première assemblée plénière de l’année 2017, qui s’est déroulée les 2 et 3 février au Parc des Expositions de Montpellier, a été une étape majeure pour la mise en place de la politique de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Dès jeudi 2 février a été adopté le budget primitif 2017. Fort de 3,44 milliards d’euros, ce budget ambitieux et solidaire intègre plus de 1 milliard d’euros d’investissement, en hausse de 4 %.

Notre région doit répondre aux défis d’une croissance démographique soutenue, de la diversité des bassins de vie et d’emploi pour assurer le développement économique et de la mise en place de nouvelles compétences, commente la présidente Carole Delga. Face à ces défis, la Région assure ses priorités : l’égalité des chances et des territoires, un développement économique partagé et l’accès à l’emploi, le renforcement des solidarités.

Ces priorités sont intégrées dans la Stratégie Régionale pour la Croissance et l’Emploi, adoptée après une vaste consultation des territoires. Trois documents-clés la composent : le schéma régional SRDEII encadre le développement économique, l’innovation et l’internationalisation. Le schéma régional SRESRI fixe les axes majeurs de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Le Contrat de plan régional de développement de la formation et de l’orientation professionnelle (CPRDFOP) planifie les compétences. La session plénière a donné le coup d’envoi à la démarche d’élaboration du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

Compétence majeure de la Région, la nouvelle politique éducative régionale vise à donner les meilleures conditions de réussite à la jeunesse. La Région travaille pour l’avenir des lycéens et apprentis d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée : elle va déployer la « Carte Jeune Région », lancera au printemps un Plan ambitieux de développement de l’apprentissage et généralisera à la rentrée 2017 la gratuité des manuels scolaires et des premiers équipements. 10 lycées neufs seront livrés d’ici 2022.

Les élus régionaux ont aussi abordé les Etats généraux du rail et de l’intermodalité, qui ont conduit la Région à engager 10 chantiers jusqu’en 2030. Adoptés en session, ces 10 chantiers prioritaires amélioreront la mobilité des habitants et favoriseront un aménagement équilibré du territoire.

La Région a présenté la nouvelle commande publique, définie dans le Schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables. Elle a parallèlement adopté deux contrats pour consolider les filières du bâtiment et des travaux publics, qui font travailler près de 140 000 salariés en Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Enfin, la Région a réaffirmé son partenariat avec les professionnels de la mer et du littoral pour surfer sur la « Croissance bleue », déjà portée par le Parlement de la Mer et le Plan Littoral 21. Déjà propriétaire des ports de Sète et Port-la-Nouvelle, la Région a notamment acté le transfert de propriété, depuis le 1er janvier 2017, du port de pêche départemental gardois du Grau du roi, 2e port de pêche de Méditerranée.

Un nouveau logo fédérateur pour la Région
La présidente au côté de Léa Filipowicz.
La présidente au côté de Léa Filipowicz.
Crédits : Laurent Boutonnet

Graphiste free lance de 22 ans, diplômée de l’école de communication visuelle Axe Sud de Toulouse en 2016, Léa Filipowicz est l’auteur du nouveau logo de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Sa proposition simple, fédératrice et tournée vers l’avenir, a fait l’unanimité du jury de la consultation lancée par la Région en octobre-novembre 2016 auprès des étudiants et des professionnels régionaux inscrits à la maison des Artistes. Lors de la consultation, 210 candidats avaient remis à la Région 362 propositions.