Le budget 2018

« L’Occitanie avance ! » a lancé la présidente de la Région en ouvrant mercredi 20 décembre l’assemblée plénière, qui s’est poursuivie jeudi 21 décembre. Les élus ont voté un budget de 3,51 milliards d’euros, fort de 1,17 milliard d’investissement. L’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée est la région française qui investit le plus par habitant.

Les 158 élus de la Région se sont réunis en Assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga les 20 et 21 décembre 2017 © Antoine Darnaud

Le budget de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée s’affichera en 2018 à 3,51 milliards d’euros, fonds européens compris. Adopté mercredi 20 décembre, il comprend 1,17 milliard d’investissements, en hausse de près de 5%. De quoi alimenter la bataille pour l’emploi et la croissance en Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Le niveau d’investissement par habitant - 205 euros - est le plus haut de toutes les régions françaises.

PNG - 67 ko

Pour assurer cet effort malgré la baisse des dotations de l’Etat, la Région maîtrise ses dépenses de fonctionnement et prépare notamment un emprunt « vert » (green bond) pour financer des projets de développement durable et de réduction des inégalités sociales.

Après deux ans de travail intense, la Région a pris corps et vie, affirme la présidente Carole Delga. Ce budget très offensif montre une Région qui avance, positive, efficace, proche et solidaire. La bataille de l’emploi est notre priorité. Nous prenons à bras le corps les défis de l’emploi et de la formation, des mobilités, de la transition écologique et énergétique, du foncier, de l’eau, pour améliorer vite et fort le quotidien des habitants.

Quatre chantiers prioritaires

L’emploi et l’égalité des citoyens et des territoires, le « Produit en Occitanie », la révolution des mobilités, la transition écologique et énergétique sont quatre chantiers prioritaires. Pour les piloter, la Région s’appuie sur les stratégies des différents Schémas régionaux, ainsi que sur quatre agences régionales. Ainsi la création de l’Agence de Développement économique d’Occitanie, présidée par Carole Delga, a été votée jeudi 21 décembre. «  Nous avions 14 agences, nous avons simplifié à 4 , a lancé la présidente de la Région. Le Comité régional du tourisme existe déjà depuis juillet et nous allons créer les agences régionales à l’énergie et au climat, ainsi que l’agence régionale de l’aménagement et de la construction.  »
Sur les territoires, le réseau des Maisons de la Région sera le guichet unique des politiques régionales.

Le Plan BTP « dopé »

Lancé dès le printemps 2016, le « Plan pour l’emploi et le BTP » voit son enveloppe augmenter de 27% en 2018. De nouvelles opérations sont votées pour 933 M€ d’autorisations de programmes et 710 M€ en crédits de paiement, hors fonds européens. Grands dossiers : l’extension du port de Port La Nouvelle, la montée en puissance des investissements ferroviaires, l’achèvement d’Aqua Domitia, la création de la future Cité start-ups à Toulouse, de la Cité de l’économie de demain à Montpellier, de l’IoT Valley à Labège.

PNG - 65.1 ko

La Région poursuit ses investissements pour les lycées - elle ouvrira un nouveau lycée à Montech à la rentrée 2018 - , les centres de formation d’apprentis et les CREPS. Elle intervient en soutien à l’équipement des communes et investit massivement pour le déploiement du Très Haut Débit (THD) sur tous les territoires.


PNG - 34.2 ko

Une ambition nouvelle pour la culture et le patrimoine

PNG - 16 ko
Après une concertation qui a mobilisé 2 700 acteurs, la Région a adopté sa nouvelle politique pour la culture et le patrimoine. Ses quatre axes : renforcer l’égalité à la culture, encourager la création produite en Occitanie, fortifier l’économie de la culture et du patrimoine, dynamiser le rayonnement international. Ils s’exprimeront en 15 objectifs et 90 actions. Pour porter cette ambition nouvelle, le budget de la culture sera renforcé en 2018.

Après la Mer, la Montagne a son Parlement

PNG - 23.7 ko
Les élus ont validé la création de l’instance de concertation du Parlement de la Montagne, au bout d’une concertation de huit mois. La mobilisation de la Région pour la montagne et la ruralité se traduit puissamment dans le budget 2018 (485 M€ et 697 M€), preuve d’une volonté d’aménagement équilibré des territoires. Cet effort sera complété au printemps 2018 avec le lancement du « Plan montagne », un programme d’investissements stratégiques dans les secteurs moteurs de l’attractivité de la montagne.

10 grands chantiers pour accélérer la transition énergétique

PNG - 85.8 ko

Engagée pour être la première Région d’Europe à énergie positive à l’horizon 2050, la Région veut accélérer la transition énergétique en Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. La Région va relever six défis : massifier la rénovation énergétique des logements, structurer la filière photovoltaïque, développer l’éolien flottant et terrestre, mobiliser la biomasse pour la production de gaz et chaleur, optimiser le potentiel hydroélectrique et bien sûr, innover. La Région amplifie les outils existants et lancera 10 grands chantiers au cours de l’année 2018. Le Service public régional de l’énergie aura pour outil opérationnel l’Agence Régionale de l’Energie et du Climat (AREC) Occitanie. Basée à Toulouse, elle accompagnera les plans climat-air-énergie territoriaux, les projets ENR cooopératifs et citoyens, la rénovation énergétique des bâtiments publics. Elle investira dans les projets d’énergies renouvelables.

Mobilités : naissance du Service public régional des transports

PNG - 72.9 ko

L’année 2018 marque la naissance du service public régional des transports, qui va rationaliser et développer les transports collectifs. Il sera marqué par une convention d’exploitation TER à l’échelle de l’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, qui sera signée d’ici avril 2018 pour 8 ans, avec une contribution de la Région de 288 M€ en 2018. La Région renforce ses exigences de ponctualité (92%), de services en gare et à bord des trains. Mise en place à la mi-2018, une nouvelle gamme tarifaire est voulue par la Région, « avec une forte exigence sur des tarifs lisibles et attractifs, notamment pour les jeunes », ajoute la présidente Carole Delga. Le volume des trajets à 1 € sera doublé à 2 millions… Le budget 2018 prend aussi en compte les nouvelles compétences des transports scolaires et interurbains. La Région présentera à la rentrée 2018 « un lissage et harmonisation des tarifs des transports scolaires, qui seront dégressifs sur quatre ans ».

Solidarités : des politiques pour lutter contre les fractures sociales

Enfin, la Région se mobilise pour réduire les fractures sociales : le « Plan régional de formation des demandeurs d’emploi » sera doté de 543 M€ sur la durée du mandat. Pour renforcer l’accès égal à la culture, la Région a adopté sa feuille de route après une large concertation : 90 actions ont été définies, dont plus d’un tiers d’actions nouvelles.

PNG - 98.9 ko

La Région mobilisera aussi 38 M€ pour la citoyenneté et la solidarité, la lutte contre les discriminations, l’égalité femmes-hommes, l’éducation populaire, la politique de la ville, la culture. Les élus ont adopté le Premier plan pour l’égalité femmes-hommes 2017-2021 et ses 15 actions prioritaires.
Parce qu’elle donne la priorité à la jeunesse, la Région engagera 47 M€ pour améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants.Elle se donne la capacité d’accompagner la production, l’amélioration et la rénovation de logements sociaux, en inscrivant 12 M€ au budget 2018. Elle met aussi sur la table 90 M€ pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la société et l’emploi.

Quatre grands chantiers structurent le budget 2018 de la Région
  • L’emploi et l’égalité des citoyens et des territoires : 1,1 milliard d’euros
  • Le « Produit en Occitanie » : 961,2 M€
  • La révolution des mobilités avec le service public régional des transports : 834,5 M€
  • La transition écologique et énergétique concrète au quotidien : 105,9 M€ Par ailleurs, 509,4 M€ sont consacrés aux dépenses de personnels (lycées, ports, services généraux, à l’administration générale et au service de la dette.

PNG - 97.3 ko