AccueilJe m’informeLes actusThe Village, à Saint-Bertrand-de-Comminges, veut « (...)

The Village, à Saint-Bertrand-de-Comminges, veut « changer le monde »

L’événement est innovant : 100 décideurs, entrepreneurs sociaux, créateurs de start-up, artistes et chercheurs se réunissent les 8 et 9 septembre à Saint-Bertrand-de-Comminges pour « The Village », organisé par La Tribune, la Région et le Comptoir de l’Innovation. Objectif : générer des idées neuves et solidaires sur l’agriculture, l’énergie, le numérique, les territoires, la culture…

JPEG - 394.7 ko

La cité haut-garonnaise de Saint-Bertrand-de-Comminges brille par son patrimoine : c’est un des « plus beaux villages de France » et sa cathédrale figure sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et des Grands Sites d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. C’est dans ce cadre majestueux et rural que se déroulera durant deux jours The Village, autour des enjeux d’une économie sociale et solidaire. La présidente de la Région Carole Delga a ouvert ce vendredi 8 septembre ce temps de réflexion original, organisé par le journal économique La Tribune, la Région et le Comptoir de l’Innovation, fonds de soutien aux entreprises à fort impact social et environnemental.

À Saint-Bertrand de Comminges vont converger une centaine de décideurs nationaux et internationaux, des fondateurs de start-up et des entrepreneurs sociaux, des artistes et des chercheurs. Comme Ludovic Le Moan, président de Sigfox, entreprise toulousaine à la croissance fulgurante, ou Marc-David Choukroun, cofondateur de « La Ruche qui dit oui ! » née à Fauga en Haute-Garonne et déclinée aujourd’hui sur 700 sites français.
JPEG - 161.6 ko« The Village », qui promeut un monde ouvert, solidaire et optimiste, met au programme les grands thèmes d’aujourd’hui : numérique, agriculture et alimentation, énergie, éducation et formation. Chaque participant s’engagera à accompagner le développement d’une start-up.
« The Village », qui a vocation à devenir un rendez-vous annuel, veut créer un lien entre grandes villes et zones rurales. Les échanges des participants avec les Commingeois sont privilégiés et encouragés : entrepreneurs et grands patrons dormiront chez l’habitant et pourront rencontrer un berger, participer à des fouilles, assister à un concert d’orgues, s’initier à la cuisine romaine.