AccueilJe participeLes concertationsBien être en OccitanieRegards statistiques sur les dimensions du bien-être en (...)

Regards statistiques sur les dimensions du bien-être en Occitanie

Pour préparer ses politiques au plus près des attentes et des besoins des citoyens, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a décidé de prendre en compte « l’état de bien-être des citoyens d’Occitanie".

Dans son rapport sur la « mesure des performances économiques et du progrès social » publié en 2009, la commission Stiglitz recommandait une approche multidimensionnelle pour appréhender le bien-être et la qualité de vie de la population.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a précisé dans l’article 114 b du règlement intérieur l’intérêt de s’appuyer sur une telle analyse pour évaluer ses politiques :
« L’évaluation publique des politiques régionales repose sur :

  • […]
  • L’usage d’une batterie d’indicateurs généraux (socio-culturels, économiques, environnementaux, sanitaires…) la plus large et pertinente possible, permettant d’évaluer annuellement, de manière fine et transversale, "l’état de bien-être" en région. Le Conseil Régional est conscient que nombre de ces indicateurs ne seront pas directement connectés à ses compétences et donc aux résultats de l’action régionale. »

7R Picture - Région Occitanie

Après un premier travail d’analyse mené en partenariat avec l’INSEE, l’état de bien-être des habitants de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, dans ses diverses dimensions, telles que sociale et sociétale, environnementale, professionnelle, santé et sanitaire, matériel et financier, est disponible à travers le document « Regards statistiques sur les dimensions du bien-être en Occitanie » (ci-dessous en téléchargement).

Ce premier bilan appréhende le bien-être d’un point de vue objectif et analyse ainsi pour chaque bassin de vie vécu, les conditions de vie objectives et matérielles des habitants d’Occitanie.
L’approche qualitative se basant sur le ressenti habitants (satisfaction de vie) complétera ce travail durant le 1er trimestre 2019, à travers une consultation en ligne.