AccueilJe m’informeLes actusPlus de 700 personnes à Toulouse pour clamer « LGV (...)

Plus de 700 personnes à Toulouse pour clamer « LGV Occitanie Oui ! »

La présidente de la Région a pris la tête d’une grande mobilisation mercredi 4 octobre à l’Hôtel de Région à Toulouse : 700 élus de tout le territoire, chefs d’entreprises , acteurs de la société civile et citoyens ont formé un « pack » pour réclamer la réalisation - enfin - de la LGV Bordeaux-Toulouse et de la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan.

JPEG - 1.3 Mo
Crédits : Lydie Lecarpentier

À l’appel de la Région, plus de 700 personnes ont apporté leur soutien mercredi 4 octobre à Toulouse, à deux dossiers vitaux pour l’avenir de l’Occitanie : la LGV Bordeaux-Toulouse et la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, actées à plusieurs reprises par les Gouvernements successifs. « L’Etat doit respecter ses engagements », affirme Jean-Louis Chauzy, président d’Eurosud Transport et du Ceser Occitanie. Président de la CCI Occitanie, Alain Di Crescenzo a la formule : « Nous sommes un Territoire à grande Vitesse, sans Ligne à Grande Vitesse ! »

Vous êtes des centaines à Toulouse, et des milliers sur les réseaux sociaux à suivre cette
JPEG - 826.9 ko
Crédits : Lydie Lecarpentier

mobilisation, a relevé le 4 octobre la présidente de la Région Carole Delga. La région toute entière est au rendez-vous ! Soyez-en sûrs, ce n’est que le début ! L’Occitanie est déterminée à se faire entendre et à faire entendre la voix des territoires. Toulouse-Paris en 3h10 et Montpellier Barcelone en 2h20, ça change tout. Nous sommes unis pour cette juste cause. C’est une question de justice territoriale !

Capital pour l’économie, l’attractivité et la qualité de vie, le sujet « LGV Occitanie Oui » a rassemblé au-delà des clivages politiques : se sont mobilisés les maires et présidents des métropoles Jean-Luc Moudenc pour Toulouse et Philippe Saurel pour Montpellier, le maire de Perpignan et président de la communauté urbaine Jean-Marc Pujol, le maire de Béziers Robert Ménard et le président de Béziers Méditerranée Frédéric Lacas, les présidents des conseils départementaux de Haute-Garonne Georges Méric et des Pyrénées-Orientales Hermeline Malherbe. Tout comme Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Michel Duchene, vice-président de Bordeaux-Métropole.

Le monde universitaire et économique a pris sa part, tels les présidents de l’Université fédérale de Toulouse Philippe Raimbault et du groupe La Dépêche Jean-Michel Baylet, le directeur général de la Banque Populaire Occitane Alain Condaminas et le directeur général Eau France de Veolia Frédéric Van Heems. Le groupe castrais Pierre Fabre était représenté par son directeur des relations institutionnelles Olivier Lamarque. Le président du Stade Toulousain Didier Lacroix a lui aussi rejoint le pack régional.
Plus de TGV, cela signifierait plus de TER, plus de fret, souligne la Région qui a fixé deux priorités après les Etats Généraux de Rail et de l’Intermodalité : la grande vitesse et les trains du quotidien. C’est grâce aux LGV que des sillons ferroviaires seront libérés pour augmenter la fréquence des TER.

De nouvelles dates pour faire avancer les LGV

JPEG - 813.5 ko
Crédits : Lydie Lecarpentier

Après des rendez-vous en août et septembre avec la ministre des Transports, Carole Delga doit rencontrer le 10 octobre le président du Comité d’Orientation des infrastructures dans le cadre des Assises de la Mobilité. Elle demande à l’Etat de réunir dans les meilleurs délais le Comité de Pilotage de la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan. La Présidente de Région a obtenu début 2017 un accord de l’Etat pour le tronçon Montpellier-Béziers, avec une enquête publique dès 2018.
Pour soutenir la mobilisation « LGV Occitanie Oui ! », la Région donne à nouveau rendez-vous le mercredi 29 novembre, cette fois à Perpignan.