Les actus

Moteur, ça tourne en Occitanie !

Les tournages de deux téléfilms viennent d’être lancés fin juillet à Toulouse. Vrai décor de cinéma et de séries, l’Occitanie est devenue la 3e région de France en jours de tournage. Cet engouement, appuyé par l’aide régionale à la création audiovisuelle, profite à la notoriété du territoire et à l’emploi de centaines d’artistes et techniciens.

Le tournage du téléfilm "Meurtres à Toulouse" mobilise plus de 100 techniciens et 15 comédiens régionaux.
Le tournage du téléfilm "Meurtres à Toulouse" mobilise plus de 100 techniciens et 15 comédiens régionaux.
Crédits : Région Occitanie

L’Occitanie fait son cinéma : depuis fin juillet, les tournages de « Meurtres à Toulouse » et « Mention particulière 2 » ont démarré dans la Ville rose et ses environs. Ces deux téléfilms, qui seront diffusés respectivement sur France 3 et TF1, vont représenter au total 46 jours de tournage et le recrutement local de plus de 140 techniciens, 25 comédiens et 140 figurants ou silhouettes.

La série quotidienne de TFI "Demain nous appartient" est à nouveau en tournage à Sète depuis le 18 mai.
La série quotidienne de TFI "Demain nous appartient" est à nouveau en tournage à Sète depuis le 18 mai.

Mobilisée pour aider la création audiovisuelle en Occitanie, la Région soumettra aux élus à l’automne une aide globale de 147 000 € à ces deux téléfilms. Dans le Gard, Saint-Laurent d’Aigouze sert de décor depuis le 24 juillet à « Ici tout commence », nouvelle série quotidienne de TF1. Cette histoire d’une dynastie de grands chefs, qui arrivera à l’automne sur le petit écran, a reçu le soutien logistique de la Commission du film Occitanie. Enfin, après le coup d’arrêt dû au confinement, les équipes des feuilletons quotidiens « Demain nous appartient » de TF1 et «  Un si grand soleil » de France 2 sont de nouveau à pied d’œuvre à Sète et à Montpellier.

La Région et son agence Occitanie Films engrangent de très bons résultats sur l’accueil des tournages, se réjouit Carole Delga. Chaque année, nous mobilisons plus de 4 M€ afin d’accompagner la création dans notre région. Après cette période exceptionnelle de confinement, il fallait réagir vite et collectivement pour permettre au territoire d’accueillir de nouveaux tournages.

La Région Occitanie, avec le Centre National du Cinéma et de l’image animée, a engagé 4,2 M€ en 2019 pour accompagner la création audiovisuelle et 4,7 M€ sont prévus en 2020. L’attrait de l’Occitanie auprès des réalisateurs a bondi : les jours de tournage sont passés à 2 227 en 2019 alors qu’ils n’étaient que de 465 en 2015. Un tel dynamisme permet à l’Occitanie de se placer en 3° position des régions (11,8 % de part de marché) après l’Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. 2020 ne devrait pas déroger à cet engouement. Côté films, le réalisateur Bernard Campan vient de terminer le tournage de « Presque » dans le Gard et l’Hérault, et Frédéric Videau a bouclé « Selon la police » à Toulouse, dans l’Aude et l’Hérault. En août, Yohan Manca vient tourner à Sète son long métrage « Mes frères et moi » et les frères Larrieu seront en septembre à Lourdes pour leur nouveau film « Tralala ».
Pour 1 € investi dans la création audiovisuelle, les études montrent des retombées économiques pour les professionnels du territoire de 7 à 8 € en moyenne. Ces aides dynamisent l’attractivité de l’Occitanie et la filière régionale de la production audiovisuelle, qui représente 3 600 emplois. 2 000 comédiens et techniciens sont inscrits dans la base d’Occitanie films, un chiffre en progression de 64 % en 10 ans (+ 27 % en France).