Mois de l’égalité femmes-hommes en Occitanie 99 & 1 portraits pour l’Egalité femme / homme : interview de Edith

Publié par : Maison de la Région à Montauban

Les Montalbanaises prennent la parole !
A travers ce projet, l’association d’influence positive « Myself », emmenée par Meryem Kaf et accompagnée de Johana Cavel, artiste photographe, rendent hommage à toutes les femmes de Montauban, ville d’Olympe de Gouges, l’une des premières féministes françaises.

Edith est à l’affiche aujourd’hui !
Age : 31 ans
Profession : Assistante indépendante (administratif et support d’entreprise) pour particuliers et professionnels
Montalbanaise de naissance

"Ma vie me convient telle qu’elle est… Je me sens bien dans ma place de femme"


Johanna Cavel

3 questions à Edith

Comment évaluez-vous la situation de la femme aujourd’hui ?

Je pense que les femmes n’ont pas à se plaindre de leur situation aujourd’hui. Personnellement, ma vie me convient telle qu’elle est. Je pense que mes droits sont tout autant respectés que ceux des hommes. C’est plus une histoire de générations qui sont en train d’évoluer. Beaucoup de femmes fortes se battent pour que nous, femmes, puissions obtenir nos droits.
J’ai entendu parler d’un père qui a émis le souhait d’être papa au foyer. C’est n’est pas très courant, certes, mais c’est possible. Il suffit de le vouloir et de l’adapter dans sa façon de vivre.
Une femme, pour sa part, peut être carriériste et peut avoir un mari qui s’occupe de la maison, qui prend un congé parental pour s’occuper de bébé. Si mon mari pouvait poser un congé parental de longue durée, il l’aurait fait pour nous accompagner. Les choses évoluent, il faut juste que chacun trace la voie qui puisse lui convenir.

La femme et l’homme doivent-ils être égaux ou complémentaires ?

Plutôt complémentaires. On ne peut pas être égaux à 100%. On peut partager des choses, mais on ne peut pas être égaux. Je pense à la grossesse par exemple. Je me sens chanceuse de pouvoir vivre des émotions exceptionnelles en étant enceinte et en me sentant déjà maman, alors que mon mari ne peut pas ressentir ces effets de paternité. Il n’en prendra conscience qu’après la naissance du bébé.
Que l’on soit homme ou femme, nous sommes complémentaires pour avancer vers un même but. Au final, le sexe a moins d’importance lorsqu’on arrive à avancer ensemble vers le même objectif.

Pensez-vous que la femme occupe la place qu’elle mérite dans l’espace public ?

Oui et non, dans le sens où il y a toujours un chemin à faire et qu’on n’a jamais pleinement acquis la place que l’on mérite. Je pense qu’un long chemin a été fait et qu’il doit se poursuivre. Certaines choses doivent évoluer. Je pense notamment à la discrimination ou encore au manque de sécurité. Deux réalités dont la femme peut être victime.

Crédit photo : Johanna Cavel
Projet mené par Meryem Kaf
Propos recueillis par Meryem Kaf