AccueilMon Conseil RégionalAvec l’aide de la RégionLes restaurants scolaires : plus de local, moins de (...)

Les restaurants scolaires : plus de local, moins de gaspi’

Dans les lycées de la région, l’éducation des élèves est assurée dans les salles de classe mais pas seulement. Les restaurants scolaires participent également à l’apprentissage de la citoyenneté.

Au lycée agricole Charles-Marie-de la-Condamine à Pézenas, dans l'Hérault, l'équipe restauration scolaire dirigée par le chef de cuisine Christophe Garcia est très impliquée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Un poulailler a même été créé avec les gens du quartier pour valoriser les épluchures. Résultat : entre 40 et 45 g de gaspillage par plateau, contre 134 g en moyenne au niveau national.
Au lycée agricole Charles-Marie-de la-Condamine à Pézenas, dans l’Hérault, l’équipe restauration scolaire dirigée par le chef de cuisine Christophe Garcia est très impliquée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Un poulailler a même été créé avec les gens du quartier pour valoriser les épluchures. Résultat : entre 40 et 45 g de gaspillage par plateau, contre 134 g en moyenne au niveau national.
Crédits : Laurent Boutonnet

Des poubelles trop pleines

Près de 230 000 repas sont servis chaque jour dans les établissements scolaires gérés par la Région, cela 172 jours en moyenne sur une année. Sur chaque plateau, 134 grammes de nourriture en moyenne partent à la poubelle. Un gaspillage qui représente entre 6 et 10 millions d’€ par an en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Pour y remédier, la Région mène actuellement une expérimentation dans 16 lycées pilotes répartis sur l’ensemble du territoire sur la base d’un guide de bonnes pratiques anti-gaspi : concrètement, après une phase de pesées au retour des plateaux, des mesures préconisées dans le guide sont appliquées, et une nouvelle campagne de pesées est organisée pour évaluer leur efficacité. Ce guide sera diffusé auprès de l’ensemble des lycées régionaux à la rentrée prochaine.
Parmi les actions simples et concrètes préconisées : proposer des produits en libre-service, utiliser des contenants adaptés et permettre aux élèves de se resservir, servir du pain tranché plutôt que des petits pains individuels, réutiliser et valoriser les produits non consommés en utilisant par exemple des fruits pour proposer une salade de fruits au service suivant.

Le chiffre

1800 c’est le nombre d’agents régionaux des lycées affectés exclusivement à la restauration. De nombreux personnels sont amenés au moment des repas à participer aux activités de restauration telles que la plonge, la préparation ou encore le nettoyage des locaux.

Du local dans l’assiette

La Région mettra prochainement en place un dispositif destiné aux lycées pour leur permettre de se fournir plus facilement en produits locaux de qualité. L’idée est de soutenir les producteurs de proximité mais également de faire découvrir aux élèves la richesse agricole et gastronomique de leur région.

A table, tous égaux

Pour aider les familles en difficulté, la Région dispose d’un Fonds régional d’aide à la restauration mis en place en 2016. Ce fonds, versé aux lycées, permet de venir en aide aux familles en difficulté, afin que tous les élèves aient accès à la restauration scolaire, sans exception. Pour l’année 2017, la Région consacre 1,6 millions d’€ à ce fonds.