AccueilJe m’informeLes actusLes phares de l’Espiguette et du Cap Béar, joyaux du (...)

Les phares de l’Espiguette et du Cap Béar, joyaux du patrimoine régional, seront ouverts au public

Le projet d’ouverture au public des phares de l’Espiguette et du Cap Béar a été présenté aujourd’hui au Grau-du-Roi, à l’occasion du Conseil de rivages Méditerranée présidé par Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie. Des aménagements sont prévus pour valoriser ces monuments historiques sur les plans environnemental, culturel et touristique.

Le phare du Cap Béar est classé monument historique
Le phare du Cap Béar est classé monument historique

Encore quelques années pour prendre de la hauteur et admirer la vue. Inaccessibles aujourd’hui, les phares de l’Espiguette au Grau-du-Roi et du Cap Béar à Port-Vendres devraient ouvrir au public dans les années qui viennent. Un projet de valorisation touristique, mais aussi environnemental et culturel, présenté ce mercredi au Grau-du-Roi. À l’occasion du Conseil de rivages Méditerranée, l’instance de gouvernance locale du Conservatoire du littoral présidée par Agnès Langevine, la vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et de la biodiversité a évoqué les grandes lignes de ce projet avec les élus.

Le Cap Béar et l'anse de Paulilles
Le Cap Béar et l’anse de Paulilles

L’objectif est de faire émerger un programme global de valorisation touristique en s’appuyant sur la valeur culturelle et historique des deux phares, des joyaux du patrimoine régional classés au titre des monuments historiques. À Port-Vendres, outre la visite du bâtiment le projet doit mettre en valeur le Cap dans son ensemble, par le biais de randonnées pédestres guidées, notamment.

JPEG - 376.4 ko

Au Grau-du-Roi, l’ouverture du phare de l’Espiguette s’accompagnera d’opérations artistiques et culturelles, avec des expositions temporaires dans les bâtiments annexes dédiés aux animations scolaires. Gérés par le Conservatoire du littoral en partenariat avec la Région Occitanie, les deux sites seront aménagés dans un souci de protection de l’environnement.

Ces deux projets, portés par la Communauté de communes Côte vermeille Illibéris et la Commune du Grau du Roi, sont inscrits au Plan littoral 21. A ce titre, ils devraient bénéficier en plus du soutien de la Région Occitanie, de celui de l’État et de l’Europe.