AccueilJe m’informeLes actusLes nouveautés de la rentrée 2018

Les nouveautés de la rentrée 2018

La fin des vacances a sonné : ce lundi 3 septembre, plus de 500 000 jeunes d’Occitanie commencent une nouvelle année scolaire. Une rentrée 2018 sous le signe de la nouveauté, avec, notamment, l’introduction de produits bio et locaux dans les cantines, le lancement d’une concertation pour imaginer le lycée du futur, ou encore l’organisation des transports scolaires, désormais gérés par la Région. Côté pouvoir d’achat, l’Occitanie continue sa politique offensive pour accompagner les jeunes et leurs familles.

JPEG - 164.9 ko

JPEG - 513.8 koCe sont eux qui font l’actualité régionale ce matin. Lundi 3 septembre, 230 000 lycéens, 36 500 apprentis et 247 000 étudiants reprennent les cours en Occitanie. Chaque année, la Région met tout en œuvre pour leur donner les meilleures conditions d’étude et soutenir le pouvoir d’achat des familles. Cette année, de nombreuses nouveautés vont enrichir le projet régional en faveur de la jeunesse d’Occitanie.

Lycées neufs et en projet

JPEG - 984.9 koPromesse tenue ! Comme, la présidente de Région Carole Delga s’y était engagée, un nouveau lycée ouvre cette rentrée 2018. « Olympe de Gouges », à Montech (Tarn-et-Garonne), peut accueillir plus de 1 400 élèves dans un bâtiment à énergie positive. Il est le 5e lycée neuf livré par la Région depuis 2016. D’ici à 2022, cinq autres lycées mailleront le territoire régional et offriront à 6 300 nouveaux jeunes d’Occitanie des établissements innovants et proches de chez eux. En 2020 ouvriront les lycées de Cazères (Haute-Garonne) et de Gignac, à l’ouest de Montpellier. L’année suivante seront inaugurés les lycées de Gragnague, dans le nord-est toulousain, et de Sommières (Gard). Enfin, en 2022, ouvrira celui de Cournonterral (Hérault). En parallèle, la Région mène des travaux de rénovation et de restructuration dans les établissements existants.

La Région construit et rénove par ailleurs les CFA de son territoire, et participe aux constructions et rénovations des universités et des logements étudiants.

Les transports scolaires, nouvelle compétence régionale

Depuis le 1er janvier 2018, la Région est responsable de l’organisation des transports scolaires de 180 000 jeunes sur l’ensemble de son territoire. Elle a donc créé la Carte de transport scolaire, dont les élèves doivent se munir pour profiter du réseau. La Région s’est également engagée à plafonner l’abonnement de transport à 90 euros par an et à maintenir la gratuité dans les départements où elle était en vigueur. Ainsi, en Occitanie, aucun usager ne verra augmenter le coût de son abonnement de transport scolaire.

Du local et du bio dans l’assiette des lycéens

JPEG - 125.5 koAutre nouveauté de cette rentrée, le dispositif « L’Occitanie dans mon assiette ». 60 lycées de la région sont engagés dans la démarche, ce qui représente plus de 5 millions de repas annuels. L’objectif est d’atteindre les 40% de produits locaux dans les restaurants scolaires d’ici 2020, dont la moitié bio. Lancé fin 2017 sous forme d’appel à candidatures à destination des lycées de la région, « L’Occitanie dans mon assiette » s’accompagne d’un plan de gestion des biodéchets issus des cantines.

Imaginons ensemble le lycée de demain
La Région lancera du 1er octobre au 22 décembre une grande consultation citoyenne sur le lycée du futur, afin d’adapter les lycées à l’évolution des attentes de leurs usagers. Elle prendra en compte tous les aspects de la vie lycéenne (locaux, équipements, conditions d’apprentissage, santé, culture, sport, etc). À l’issue de la concertation, une phase de tests grandeur nature sera organisée en 2019.

Le pouvoir d’achat reste une priorité de l’action régionale

JPEG - 831 ko

Notre objectif est clair : faire en sorte que la rentrée en Occitanie soit la moins chère de France, a déclaré Carole Delga lors de la conférence de presse de rentrée le 30 août.


JPEG - 116 koConcrètement, un panel d’aides régionales permet aux lycéens, apprentis, étudiants et à leurs familles de préserver leur pouvoir d’achat. Via la Carte Jeune, lycéens et apprentis bénéficient de la gratuité des manuels scolaires et du 1er équipement professionnel, d’une aide à l’acquisition d’un ordinateur portable, d’aides pour la lecture et le sport… Un dispositif qui représente 400 euros d’économie par jeune et par an. Les apprentis peuvent par ailleurs profiter d’aides complémentaires spécifiques à leur formation : aide au transport, au permis de conduire, à l’hébergement et à la restauration.

L’Occitanie est la Région de France qui investit le plus pour sa jeunesse : 1 380 euros par lycéen chaque année.

Promouvoir les usages numériques
186 lycées d’Occitanie sont labellisés « Lycées numériques », soit 74% de l’effectif total des lycéens de la région. Ce label est une reconnaissance de l’engagement des lycées de la région dans le développement des usages numériques, dans l’enseignement et les projets pédagogiques. Les établissements labellisés bénéficient de moyens accrus de la Région et du Rectorat, en équipements et notamment.

Apprentissage : 153 nouvelles formations

JPEG - 127.8 koPour cette rentrée, la Région a décidé d’ouvrir 153 nouvelles formations en apprentissage, en cohérence avec les besoins en compétences des entreprises locales. Cela représente près de 3 000 places dans les secteurs de l’aéronautique, du BTP, de la restauration, du tourisme et de la production industrielle.

JPEG - 135.1 koLa politique ambitieuse portée par la Région pour l’apprentissage porte aujourd’hui ses fruits : en un an, le nombre d’apprentis dans la région a augmenté de 8%, celui des apprentis de plus de 26 ans a lui bondi de 24%. Des chiffres très encourageants pour l’emploi, puisque 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 6 mois qui suivent leur formation. Dans le cadre de son Plan Apprentissage, la Région a également développé une application unique appelée "Anie", qui met directement en lien les candidats à l’apprentissage et les entreprises. Là encore, les résultats sont positifs, avec, en moins de trois mois, 23 signatures de contrat.

La position de la présidente de Région Carole Delga sur la réforme de l’apprentissage contenue dans le projet de loi "Avenir professionnel" adopté le 1er août 2018,
Par voie de communiqué de presse, Carole Delga s’est exprimée le 3 août dernier sur la réforme de l’apprentissage du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Elle a notamment contesté le nouveau mode de financement des CFA : « Le choix d’un financement des CFA en fonction de leurs effectifs s’inscrit à rebours de l’action menée par les Régions jusqu’ici. Ce financement va pénaliser les centres de formations en milieu rural, les lycées professionnels ainsi que les formations très spécialisées en leur retirant les ressources nécessaires à leur développement. Sans moyens, comment ces centres pourront-ils demain poursuivre leurs missions et proposer des formations en lien avec les besoins des entreprises locales ? »

Vie étudiante

L'anniversaire des 30 ans d'Erasmus à Montpellier, le 13/10/2017Mobilisée pour l’ensemble de sa jeunesse, la Région s’engage aussi pour les étudiants. Parmi les aides directes, le "Pass mutuelle étudiant" permet d’acquérir une complémentaire santé à moindre coût. Les expériences à l’étranger sont également encouragées, grâce aux bourses d’étude à l’étranger ou à la bourse de stage Erasmus+. Pour la mobilité au quotidien, les étudiants bénéficient de tarifs préférentiels pour les abonnements TER. La Région aide enfin à la construction de logements étudiants, et participe à la construction et à la rénovation des universités, comme la nouvelle Faculté de médecine de Montpellier inaugurée l’année dernière par la présidente Carole Delga.

En savoir plus