AccueilMon Conseil RégionalAvec l’aide de la RégionLes bourgs-centres locomotives des territoires (...)

Les bourgs-centres locomotives des territoires ruraux

Pour booster le développement des territoires ruraux, la Région veut s’appuyer sur les bourgs-centres, ces communes de taille variable ayant en commun d’être le centre névralgique de tout un territoire.

La revitalisation des bourgs-centres est au coeur des nouvelles politiques territoriales de la Région
La revitalisation des bourgs-centres est au coeur des nouvelles politiques territoriales de la Région
Crédits : Patrice Thébault

Les difficultés économiques, l’attractivité des grandes villes et l’évolution de nos modes de vie ont mis à mal la dynamique des bourgs-centres et par ricochet celle d’une multitude de territoires ruraux dans une région qui compte une très forte majorité de communes de très petite taille (4 013 communes comptent moins de 2 000 habitants, soit 88,9 % des communes de la région).
Partant de ce constat, la Région lance un plan d’accompagnement sur plusieurs années des bourgs-centres ruraux ou péri-urbains. Elle mettra ainsi à disposition de chaque bourg-centre concerné, un « bouquet » de dispositifs mobilisables « sur mesure » en fonction des spécificités et du projet établi par le bourg-centre. Parallèlement à cette action spécifique, la Région poursuit son soutien aux investissements publics favorisant l’attractivité de l’ensemble des communes d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée selon les dispositifs en vigueur (embellissement et valorisation patrimoniale des « cœurs » de villages, logements sociaux communaux…) et qui vont faire l’objet d’une refonte prochainement.

Agir sur l’ensemble des leviers possibles

Avec cette nouvelle politique, il s’agit, sur la base d’un projet de valorisation et de développement, de dynamiser ces bassins de vie ruraux en attirant des entreprises mais aussi en développant de l’activité dite résidentielle, c’est-à-dire liée à la présence d’une population sur place et qui va donc générer également une activité économique non négligeable. Pour maintenir ou attirer cette population, l’intervention de la Région soutiendra les projets d’amélioration de l’habitat et du cadre de vie. Il s’agit aussi d’aider à maintenir et densifier les offres de services que ce soit en matière de santé, d’enfance, d’équipements sportifs, culturels ou encore touristiques.
Une attention toute aussi particulière sera accordée à la mobilité. Enfin, outre les domaines d’action identifiés, la Région prévoit d’accompagner les bourgs-centres dans les projets plus innovants que ceux-ci voudraient mettre en place. Cette nouvelle politique a également un objectif en matière d’environnement, c’est celui d’accompagner les territoires ruraux dans leurs démarches de transition écologique comme par exemple la réduction des consommations énergétiques et l’usage des énergies durables. Redynamiser les bassins de vie ruraux aura aussi pour effet à long terme de freiner l’étalement urbain, lequel n’est pas sans répercussion environnementale.

Ce dispositif s’adresse aux territoires suivants :

  • communes dites « villes centres » des bassins de vie ruraux tels que définis par l’INSEE en 2014.
  • communes de plus de 1 500 habitants ayant la fonction de « pôle de services de proximité » grâce à une certaine offre de services en matière de commerce et d’équipements.
  • communes de moins de 1 500 habitants (anciens chefs-lieux de canton) mais considérées tout de même comme des « pôles de services » car offrant également des services de proximité dans des zones rurales de faible densité démographique.