AccueilJe m’informeLes actusLe centre « IBM Q Hub » de Montpellier dope la révolution (...)

Le centre « IBM Q Hub » de Montpellier dope la révolution quantique en Occitanie

L’« IBM Q Hub » de Montpellier est le premier centre d’excellence de calcul quantique d’IBM en France. Lors de son inauguration ce jeudi 6 décembre, la présidente de la Région a affiché son ambition de développer une filière quantique régionale pour favoriser l’adoption de cette révolution technologique par les entreprises et les chercheurs d’Occitanie.

Devant une reproduction du calculateur quantique, la présidente de la Région Carole Delga, entourée des présidents d'IBM France et de l'Université de Montpellier.
Devant une reproduction du calculateur quantique, la présidente de la Région Carole Delga, entourée des présidents d’IBM France et de l’Université de Montpellier.
Crédits : Laurent Boutonnet

C’est une première en France : aux côtés des présidents d’IBM France et de l’Université de Montpellier, la présidente de la Région a inauguré ce jeudi 6 décembre le « IBM Q Hub », premier hub quantique d’IBM du pays (d’autres existent aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et au Portugal). IBM a choisi d’installer ce pôle d’experts sur son centre client de Montpellier, basé au Parc industriel de la Pompignane. L’« IBM Q Hub » propose les solutions en calcul quantique d’IBM aux entreprises, acteurs publics, chercheurs et enseignants, pour favoriser l’adoption de ces technologies en France. Il travaillera notamment sur l’optimisation des procédés de l’industrie, l’intelligence artificielle, la chimie et la finance.

En Occitanie, « IBM Q Hub » favorisera l’émergence d’un réseau de partenaires et le développement des compétences spécialisées, encore très rares. Déjà, IBM a noué un premier partenariat, baptisé QuantUM, avec l’Université de Montpellier pour créer une filière sur le calcul quantique : la collaboration se traduira par le développement d’algorithmes, de modules de formation, d’ateliers, d’études de cas sur des entreprises. La Région apporte 1,5 M€ sur 3 ans à l’Université de Montpellier pour l’aider à développer cette filière d’avenir.

IBM a choisi d'installer son "Q Hub", centre d'experts de l'entreprise, étudiants, thésards ou encore chercheurs post-doctorat, dans son centre client de Montpellier.
IBM a choisi d’installer son "Q Hub", centre d’experts de l’entreprise, étudiants, thésards ou encore chercheurs post-doctorat, dans son centre client de Montpellier.
Crédits : Laurent Boutonnet
C’est une fierté d’accompagner IBM et l’université sur ce projet précurseur, qui lance la révolution quantique en Occitanie. Le choix d’IBM d’implanter ce centre au rayonnement national à Montpellier marque la reconnaissance du dynamisme de notre écosystème économique, de nos laboratoires et de nos formations supérieures, affirme Carole Delga. Cela sensibilisera les entreprises aux enjeux des technologies quantiques, renforcera les partenariats de recherche, favorisera l’émergence de start-up et le développement des métiers. Ce type d’anticipation et d’expérimentation est au cœur de notre Cité de l’Economie et des Métiers de demain, qui ouvrira en 2019 dans la métropole montpelliéraine.

Animée dans le cadre de la Stratégie Régionale de l’Innovation, la filière quantique en Occitanie comprend déjà un groupement de recherche associant une dizaine de laboratoires de Montpellier et Toulouse, comme l’Institut Electronique du Sud et le laboratoire Charles Coulomb à Montpellier, le Centre d’élaboration de matériaux et études structurales, les laboratoires de physique et chimie des nano-objets, de physique théorique, Next à Toulouse… Une centaine de chercheurs travaillent sur trois des quatre grands domaines quantiques : communications, capteurs et simulation de la matière, ce qui en fait la 2e région pour la recherche publique. Le quatrième domaine est celui d’ IBM Q Hub, l’informatique, avec la promesse d’ordinateurs si puissants qu’ils peuvent résoudre des problèmes inaccessibles aux ordinateurs classiques.

  • Découvrez le réseau IBM Q network Ce réseau mondial associe aujourd’hui une trentaine d’entreprises, institutions de recherche et universitaires, pour faire progresser l’informatique quantique et lancer les premières applications commerciales.