AccueilJe m’informeLes actusLa nouvelle faculté de médecine de Montpellier, un (...)

La nouvelle faculté de médecine de Montpellier, un concentré de haute technologie

Financée à 98% par la Région, la nouvelle faculté de médecine de Montpellier a été inaugurée par la présidente Carole Delga ce jeudi après-midi, en présence de la Ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal. Un établissement ultra moderne dans le quartier des hôpitaux. Tournée vers la médecine du futur, la faculté bénéficie d’équipements à la pointe de la technologie.

JPEG - 109.1 ko

Au cœur du quartier des hôpitaux à Montpellier, la nouvelle faculté de médecine se démarque d’abord par son architecture.

JPEG - 89.5 ko

Lumineuse, élancée, elle a été présentée à la presse ce jeudi 12 octobre, et inaugurée par la présidente Carole Delga, en présence de la Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Frédérique Vidal. La Région a financé cet établissement d’excellence presque en totalité, à 98%. Un investissement de 45 millions d’euros. Mais sa modernité ne s’arrête pas à son apparence : dotée d’équipements de haute technologie, la faculté permet à 3 600 étudiants d’exercer dans des conditions tout à fait innovantes.

Presque mille ans d’histoire et de rayonnement international ont placé Montpellier à la pointe du savoir et nous obligent à entrer avec succès dans le 3ème millénaire. La Région l’a permis en investissant pour bâtir ici l’université d’excellence capable de répondre aux grands défis de santé des décennies à venir, a déclaré Carole Delga.

La nouvelle faculté remplace le bâtiment installé depuis 1795 dans le centre historique de Montpellier. Elle demeure la plus ancienne faculté de médecine en exercice au monde.

Une pédagogie innovante
JPEG - 106.2 ko

Bâtie sur plus de 11 000m2 et 6 niveaux, la nouvelle faculté de médecine a été conçue par l’architecte montpelliérain François Fontès. Aux étages supérieurs, c’est dans un hôpital reconstitué que les étudiants exercent en situation réelle, sur des mannequins informatisés. On y trouve la réplique des meilleures installations pour pouvoir explorer, disséquer, opérer, pratiquer des soins d’urgence, réanimer… Un laboratoire d’anatomie bien sûr, mais aussi une salle de robotique, un bloc opératoire, une salle de néonatalogie. Les séances d’entraînement des étudiants sont filmées et retransmises en direct dans les salles de « débrief », où d’autres étudiants assistent aux gestes de leurs camarades. Les situations sont ensuite inversées, pour favoriser les échanges et la pratique.
Un espace d’accueil est également prévu dans la nouvelle faculté de médecine pour les équipes du Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM). Cette proximité permettra de développer de nouveaux robots et capteurs en interaction directe avec les praticiens du monde médical.

JPEG - 129.6 ko

Plus bas, les 5 amphithéâtres et 15 salles de travaux dirigés sont également équipés de caméras. Les cours sont filmés, enregistrés et mis à la disposition des étudiants et d’autres acteurs du territoire comme l’UFR Médecine de Nîmes et les centres hospitaliers. C’est ainsi un véritable réseau de la connaissance qui est mis en place, favorisant les synergies.

Le déplacement de la faculté de médecine de Montpellier fait partie du "Plan Campus Université Sud de France", qui comprend également la création du campus chimie Balard et l’extension du campus Saint-Priest dédié aux sciences de l’ingénieur.

Chef de file de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, la Région a l’ambition de concilier l’excellence et l’accès de tous aux formations du supérieur. Un engagement qui se concrétise avec cette nouvelle faculté de médecine du XXIe siècle. La Région accompagne aussi les étudiants au quotidien, par des aides qui leurs sont directement consacrées.

L’Occitanie, c’est :
  • 247 000 étudiants dans toute la région
  • près de 30 000 chercheurs
  • 35 grandes école et universités
  • la 1re région française pour l’effort en recherche et développement (3,7 % du PIB)

Regarder le reportage en immersion dans la nouvelle faculté de médecine de Montpellier