La Région aux côtés de ses territoires et de ses habitants : focus sur les dernières aides en faveur de la Haute-Garonne

Lors de la dernière Commission permanente réunie sous la présidence de Carole Delga, les élus régionaux ont voté un ensemble d’aides concrètes dans les 13 départements d’Occitanie.

Zoom sur les principaux projets accompagnés sur le territoire de la Haute-Garonne (liste non exhaustive).

Actions pour l’emploi et l’économie

Carbonne : coup de pouce à la carrosserie

En 2009, le garagiste Frédéric Rameil reprend Repcar, une entreprise de carrosserie, pour compléter ses activités. Il transite alors entre deux sites. Pour plus de confort et d’efficacité de travail, l’entrepreneur a décidé de transférer la carrosserie près de son garage. Ce déménagement a nécessité une extension de locaux, financée notamment par une aide régionale de 35 000 €. Tout s’est déroulé après le confinement. L’unité rassemblée emploie 14 salariés.

En octobre 2020, la Région a décidé de soutenir en Haute-Garonne 9 projets d’investissement dans le cadre des contrats de relance en lien avec la crise sanitaire, pour un montant de 672 000 €, à Rieux-Volvestre, Cugnaux, Villeneuve-Tolosane, Miremont, Capens et Toulouse.

Bérat : une supérette plus que parfaite

La commune compte un bar-tabac et deux boulangeries mais les magasins alimentaires les plus proches se situent à une quinzaine de minutes en voiture. Le commerce de proximité, en projet d’aménagement, est donc plus que bienvenu pour les 3 000 habitants. La supérette, pour laquelle la Région a mobilisé 73 000 €, prendra place au cœur d’un ancien hôtel, dont une partie sera réservée à cinq logements locatifs sociaux.

En octobre 2020, la Région a décidé de soutenir 4 projets de commerces de proximité en Haute-Garonne, pour un montant total de 133 000 €, à Bérat, Gragnague, Montréjeau et Labarthe-Rivière.

Agriculture et alimentation

Pointis-Inard : un verger bien conservé

En 1996, quand Didier Cazes a repris l’exploitation de ses parents, il a progressivement arrêté l’élevage ovin pour la culture de pommes, certifiées bio en grande partie. Son Verger de la Gentille produit des variétés classiques comme plus spécifiques (Rubinette, Melrose) sur 14 hectares. Afin de réduire ses charges et d’être plus autonome, il avait besoin de s’équiper pour la conservation des fruits, notamment d’un frigo. La Région a mobilisé dans ce cadre une subvention de 40 000 €.

Logements et solidarité

Castelmaurou : 35 logements sociaux en projet

Les tractopelles et autres camions ont commencé leur ballet, rue du Stade, en plein cœur de Castelmaurou. Un lotissement d’une centaine d’appartements verra le jour d’ici 2 ans, sur une parcelle de deux hectares à proximité de tous les services communaux, commerces, écoles et équipements publics. Il comprendra 35 logements sociaux financés à hauteur de 95 500 € par la Région.

Au total lors de cette dernière Commission permanente, la Région a décidé de soutenir en Haute-Garonne 53 projets de création de logements sociaux, pour un montant de 1,1 M€, par exemple à Roques, Toulouse, Frouzins, Sainte-Foy-d’Aigrefeuille ou encore au Fauga. L’intervention de la Région pour soutenir la construction de logements sociaux s’inscrit dans le cadre de son Plan de relance pour l’emploi.

Emploi et formation

Seilh : réinsérer grâce au sport

L’organisme Jeka Formation intervient dans l’accompagnement, la professionnalisation et le développement des compétences grâce aux valeurs du sport. Son école Cap by Cap, à laquelle la Région a accordé une aide de 64 000 €, vient en aide aux personnes en situation de décrochage scolaire ou sans emploi. Au programme : contrats d’apprentissage et formations diplômantes de conseiller commercial, coaching individuel, accompagnement à la reprise d’études ou au retour dans le monde du travail. Ce projet est soutenu par la Région au titre de son dispositif Innov’Emploi Expérimentation destiné à favoriser les initiatives innovantes dans le domaine de l’orientation, de l’emploi et de la formation.

Aménagement du territoire

Nailloux : l’esplanade de la Fraternité et du partage

Un point de rencontre manquait en cœur de ville. Des travaux ont ainsi été engagés par la Commune de Nailloux afin de positionner cet espace de lien social sur l’esplanade de la Fraternité : réfection de la voirie, parkings, voies piétonnières, emplacements de livres vagabonds, création d’un plateau de jeux intergénérationnels, toilettes… Cet aménagement s’inscrit dans le cadre du dispositif bourg-centre, pour lequel la Région a mobilisé 120 000 €.

Lors de cette dernière session, la Région a soutenu 12 projets d’aménagement d’espaces publics en Haute-Garonne, pour un montant de 598 000 €, comme par exemple à Villematier, Saint-Elix-le-Château, Jurvielle, Lauzerville ou Ramonville-Saint-Agne.

Transition écologique

Mancioux : nouvelle énergie pour le village

La mairie de Mancioux a fait le choix d’installer une chaufferie bois, qui permettra également de chauffer la salle polyvalente, l’école et ses deux classes, un dortoir ainsi que des logements sociaux communaux. La chaudière au fioul, jusqu’alors en fonction, datait de plus de trente ans et devrait tirer sa révérence l’an prochain. La Région participe au projet en allouant 46 000 € à la Collectivité.

En octobre 2020, la Région accompagne 10 projets de développement des énergies renouvelables en Haute-Garonne, pour un montant de 395 000 €, comme à Blagnac, Villefranche-de-Lauragais, Toulouse ou encore aux Tourreilles.

« Le + » : Ligne Toulouse-Montauban : une étude pour permettre l’arrivée de la LGV
Pour le travail, les études ou les loisirs, Toulouse attire nombre d’actifs qui vivent dans ses environs, d’où la nécessité d’améliorer et de proposer des dessertes régulières et conséquentes pour transporter ces usagers depuis et vers Toulouse.
La Région vient ainsi de débloquer 7,4 M€ dans le cadre de l’étude de projet des aménagements ferroviaires au Nord de la ville (AFNT). Il est prévu que les 19 km de la section terminale de la ligne Montauban-Toulouse, côté est entre Montauban et Castelnau-d’Estrétefonds, passent sur quatre voies pour un meilleur confort de voyage et pour permettre l’arrivée de la LGV Bordeaux-Toulouse. Grâce à ces aménagements, tous les points d’arrêts depuis Castelnau-d’Estrétefonds jusqu’à la gare de Toulouse pourront bénéficier d’une desserte par quart d’heure en heure de pointe. Le trafic au Nord de Toulouse sera désengorgé et la connexion entre le réseau ferroviaire et les réseaux de transports en commun améliorée.