AccueilJe m’informeDécryptageLes Grands Sites OccitanieGrands Sites Occitanie, Série #2 : Les Gorges de (...)

Grands Sites Occitanie, Série #2 : Les Gorges de l’Hérault et Saint-Guilhem-le-désert

Les Gorges de l’Hérault et Saint-Guilhem-le-désert

À moins d’une heure de Montpellier, les Gorges de l’Hérault offrent un paysage spectaculaire entre garrigue et vignoble, où le fleuve Hérault a creusé son sillon depuis des millénaires. C’est au cœur de ce décor séculaire que Guilhem vint se recueillir il y a près de 2000 ans pour fonder l’abbaye de Gellone, toujours accessible aujourd’hui.

Sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la cité médiévale de Saint-Guilhem-le-désert, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est une halte incontournable quand on visite le Grand Site Occitanie Gorges de l’Hérault. Aux alentours, les endroits remarquables ne manquent pas, des cités médiévales aux chemins de randonnée en passant par les grottes.

À pied, en VTT, en canoë, les Gorges de l’Hérault regorgent d’activités de loisirs et de pleine nature !

Découvrez en images

Grands Sites Occitanie, Série #2 : Les Gorges de l’Hérault et Saint-Guilhem-le-désert

Insolite

Le pont du Diable : le piège de Guilhem

Le Pont du diable est construit à partir de 1036 par les moines des abbayes qui contrôlaient chaque rive de l’Hérault, en vue de faciliter le passage des pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle. Le diable, déguisé en bouc noir, détruisait chaque nuit le travail accompli la journée.
Démasqué par Guilhem, les deux passent alors un accord : « Je te propose de construire un pont le plus solide qui soit en trois jours », dit le diable à Guilhem. En échange, tu t’engages à me livrer l’âme d’un de tes chiens de serviteurs. Celle du premier qui traversera le pont sera pour moi et je l’emmènerai avec moi au fond de l’abîme des enfers. »

Trois jours et trois nuits s’écoulèrent, et une fois le pont construit, Guilhem envoya pour traverser le pont, un pauvre chien à la queue duquel était attachée une vielle casserole… Le diable, dans sa colère d’avoir été trompé, tenta de détruire le pont sans succès. De rage, il se jeta dans les eaux de l’Hérault, créant ainsi le gouffre noir profond de 30 m sous le pont. C’est ainsi que pendant de très nombreuses années, les pèlerins et gens de passage qui traversaient le pont se munissaient de pierres pour les jeter dans le fleuve dans l’espoir d’y laisser le Diable au fond.

La Région a aidé

L’abbaye d’Aniane est un peu l’ancêtre de celle de Gellone de Saint-Guilhem-le-désert. Son histoire tourmentée en fait un lieu d’intérêt quand on se balade dans le Grand Site Occitanie Gorges de l’Hérault. Fondée au Ier siècle, les bâtiments sont détruits puis reconstruits entre le XVIe siècle et le XVIIe. En 1945, elle devient un centre de détention pour enfants et adolescents qui fermera en 1994. C’est finalement en 2002 que l’ancienne église abbatiale est classée monument historique. Aujourd’hui, l’abbaye d’Aniane fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation, soutenu par la Région. Trois projets sont menés : la création d’une archéothèque, d’un espace de diffusion culturelle, et d’un centre des métiers d’art.

Des liens pour aller plus loin

À la rencontre de …

Direction Saint-Jean-de-Fos, un petit village de tradition potière situé à quelques kilomètres de Saint-Guilhem-le-Désert. Là-bas, Isabelle fabrique des pots en argile microporeuse qui arrosent les plantes à votre place et permettent d’importantes économies d’eau.

Les endroits remarquables

Cliquez sur les épingles bleues ou sur les ronds verts pour accéder aux descriptions par lieu.